Go to Top

SALARIÉS DU PRIVÉ : Pension de réversion

Avant

À partir de 55 ans au plus tôt, le veuvage peut donner droit, à condition de ne pas dépasser un plafond de ressources, à la réversion de la retraite de la Sécurité sociale du conjoint défunt.
Il faut également avoir été marié au moins deux ans ou avoir eu au moins un enfant de cette union. Et ne pas être remarié au moment de la demande. Jusqu’à présent, le veuf ou la veuve âgée de moins de 55 ans ne pouvait donc pas prétendre à la pension de réversion au titre de son conjoint décédé. Seul le bénéfice de l’allocation de veuvage lui était ouvert sous certaines conditions de ressources notamment.
• Maintenant

À compter du 1er juillet 2004 :
– la condition d’âge pour bénéficier de la pension de réversion sera progressivement abaissée pour disparaître à terme (normalement d’ici à 2009).
L’allocation de veuvage sera supprimée mais ceux qui ont commencé à la percevoir continueront toutefois à la toucher tout comme ceux qui ne justifient pas de la condition d’âge pour bénéficier d’une pension de réversion pendant la période transitoire.
– La condition de durée de mariage sera supprimée.
– Seules les ressources personnelles ou celles du couple si la personne se remarie ou vie maritalement seront prises en compte pour étudier le droit à la pension de réversion. Un plafond sera établi. Lorsque le montant de la pension ajouté aux ressources du foyer excédera ce plafond, la pension sera réduite à concurrence de ce dépassement.

Âge de départ à la retraite
Mise à la retraite
Calcul des pensions
Revalorisation
Décote (malus par trimestre manquant)
Rachat de trimestres
Minimum de pension
Surcote (bonus par trimestre supplémentaire)
Avantages familiaux
Cumul emploi-retraite
La retraite progressive
Préretraite
Épargne-retraite
Les retraites complémentaires

(Pour accéder aux différentes fiches, cliquez sur les liens)

Articles similaires