Go to Top

Retraite

Les villages destinés aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer en Europe

L’expérience néerlandaise

D’Amsterdam à Monza, en passant par la France, la maquette du “village Alzheimer” de Weesp a fait école. C’est un véritable village avec des maisons basses de style bourgeois classique, avec plusieurs commodités comme un supermarché, un restaurant, un théâtre, un coiffeur.

Les habitants de ce village sont environ 150 personnes âgées atteintes d’Alzheimer ou d’autres formes de démence sénile, qui passent leurs journées dans une atmosphère de sérénité et de normalité. Ces patients peuvent passer leur temps comme ils le souhaitent, se promener dans les rues du village, faire du shopping, s’arrêter sur la petite place et entretenir des relations sociales. Ils peuvent quitter le village, mais seulement s’ils sont accompagnés. Le petit village est équipé d’un système de contrôle constant mais discret et non invasif.

Médecins, infirmières et travailleurs de la santé sont présents 24 heures sur 24 et les blouses blanches sont strictement abolies. En bref, le défi pionnier du village de Weesp, était de réduire le processus de médicalisation des personnes souffrant de démence et de leur permettre d’utiliser au mieux les compétences qui leur restaient. Les maisons ont été conçues de manière ad hoc, en fonction des modes de vie et des besoins des personnes. Les patients peuvent apporter avec elles non seulement leurs effets personnels et leurs proches, mais aussi quelques meubles au sein du village Alzheimer. Comme pour dire, un soutien en « thérapie de la mémoire » qui fait partie intégrante de l’esprit qui anime la vie et les activités sociales du village à 20 kilomètres d’Amsterdam.

De la ville néerlandaise, l’expérience s’est également étendue à d’autres villes d’Europe. Il s’agit de la ville de Monza qui a inauguré le premier village Alzheimer en Italie et le deuxième en Europe.

Le pays trouvé à Monza

« Le pays trouvé », c’est le nom de la « petite ville dans la ville » qui accueille les personnes âgées. Ce centre a été créé par la coopérative La Meridiana. Quatorze mille mètres carrés de terrain sur lesquels se trouvent des appartements, un bar, une église, une place, un parc et plusieurs magasins. Le village ehpad peut accueillir 64 résidents, répartis dans huit appartements, et 55 travailleurs dont des médecins, des infirmières et des bénévoles.

Il y a 8 chambres à coucher pour chaque unité, qui comprend également une cuisine, un salon et une salle de télévision. Chaque appartement est structuré avec des systèmes domotiques et des systèmes technologiques spéciaux. Les données, le contrôle et la technologie vont de pair, combinant de manière naturelle le besoin de liberté des hôtes avec la garantie de vigilance, grâce à une utilisation élevée de technologies innovantes.

L’objectif est de simplifier au maximum la reconnaissance des lieux, afin que les décisions à prendre soient réduites au maximum et que le choix soit très simple. Il s’agit de rendre les chemins si évidents et reconnaissables que la personne ne doit pas avoir le doute sur “comment le faire pour”, mais simplement y aller. L’effet ? Il minimise les handicaps dans la vie quotidienne, le stress, l’agressivité et même la consommation de drogues ».

Le Pays Redécouvert est un projet révolutionnaire, un changement de paradigme dans la façon dont nous comprenons les soins, l’assistance et dans la conception du bien-être. C’est un lieu de soins, mais aussi de rencontre et d’échange, un trait novateur également par rapport au modèle néerlandais longuement étudié. Les spécificités consistent précisément dans l’accent mis sur la vie sociale. La relation fait partie de  culture et des habitudes quotidiennes italiennes, c’est pourquoi il est prévu de nombreux espaces pour les activités de groupe ».

Le village de Dax

Un autre village Alzheimer est sur le point d’être construit à Dax, dans les Landes françaises. Le village devrait accueillir environ 120 malades, comme les villages néerlandais et italien, mais avec un élément supplémentaire, à savoir un département de recherche interne chargé de tester « sur le terrain » des thérapies alternatives contre la maladie d’Alzheimer.

Il sera construit autour d’une place carrée entourée d’arcades, avec toutes les installations nécessaires, du salon de beauté au bar et au supermarché, de l’auditorium à la médiathèque. Pas de clôtures, des espaces ouverts accessibles à tous, des chemins sûrs et sans obstacles, un grand parc de 7 hectares, des appartements d’hôtes et des studios pour les familles en visite et les chercheurs.

Ce village Alzheimer accueillera également un centre de recherche, parfaitement « camouflé » entre les maisons et les lieux de rencontre, qui mènera une étude comparative sur l’impact des nouvelles approches thérapeutiques testées dans le village. En bref, un test scientifique en temps réel sur la gestion de la démence sénile sans blouse blanche visible.

 

Lire la suite

Faire appel à des prestations de service à domicile en ligne

Faire appel à des prestations de service à domicile en ligne
cercle hover

 

 

La prestation de services est un engagement d’un professionnel à offrir ses services à un client. Ce type de service est toujours formalisé par un contrat et le prestataire en question reçoit un salaire par rapport aux services rendus. Cette offre de service touche tous les domaines et tous les secteurs. Pour en savoir plus sur le sujet, il est important de bien définir ce qu’est une prestation de service, de connaître l’ensemble des domaines qu’il englobe et les nombreux avantages quand on fait appel à des prestataires de services.

Qu’est-ce qu’une prestation de services ?

Afin de faciliter la compréhension, il est primordial de connaître un à un la définition des termes utilisés. Le service, qu’est-ce que c’est exactement ? Le service est une capacité intellectuelle ou technique mise à la disposition de la clientèle. Le travail réalisé directement aux clients selon sa nécessité correspond également au service. D’une manière générale, on parle de service quand il n’y a pas de conclusion de vente entre les prestataires et les clients. La prestation est le fait de proposer ses services aux clients qui ont besoin. Le plus souvent, les prestataires de services et les clients s’engagent à honorer leur engagement par un contrat. Le prestataire offre ses services et le client en contrepartie lui paie le fruit de son labeur. Pour trouver un prestataire de services à domicile pour les différentes tâches ménagères, cliquez ici. Là-dedans vous trouverez toutes informations nécessaires concernant une prestataire de services. Ainsi, vous pouvez demander des conseils auprès des responsables de cette agence.

Les domaines qu’englobe la prestation de services

Généralement, les services à domicile sont les plus sollicités dans ce domaine. Afin de soulager la vie quotidienne et par faute de temps à cause du travail, les clients contactent les prestataires de services et se font aider pour les tâches ménagères comme le ménage, le repassage, le jardinage, la garde des enfants ou toutes autres formes de service à la personne. Cette prestation de services se présente sous plusieurs formes. Selon les besoins de la clientèle, le prestataire de services se doit d’être souple dans ses fonctions. Son travail peut être ponctuel ou temporaire selon la demande de la clientèle. Dans le cas du ménage et repassage dans un foyer par exemple, le prestataire de services réalise ces tâches pour plusieurs demeures dans la journée. Leur service s’effectue généralement quand le propriétaire est encore au travail. Il retrouve sa maison propre et bien rangée le soir.

Les avantages quand on fait appel à des prestataires de services

Faire appel à un prestataire de services à domicile en ligne présente plusieurs avantages. Non seulement le client évite le déplacement dans les locaux, mais il peut également avoir un aperçu direct de tous les services qu’une entreprise de prestation lui suggère. La garde d’enfant par exemple, les personnes placées dans ce domaine sont des professionnels passionnés des enfants, rigoureux avec des expériences pédagogiques solides. Ils peuvent seconder les parents sans hésitation pour les devoirs à la maison. Ces prestataires vont même chercher les enfants à la sortie de l’école tandis que les parents sont encore au travail. Si c’est nécessaire, et d’ailleurs, cela fait partie de leur offre de service, ils peuvent accompagner les enfants aux autres activités en dehors de la classe comme aller à la piscine, jouer au parc, etc. Quant à l’entretien de la maison, le ménage et repassage, les prestataires proposent un service de qualité, respectueux et efficace afin de maintenir votre domicile propre et harmonieux. Pour garantir son efficacité, ils sont bien équipés et respectent toutes les consignes d’hygiène exigées. Et pour le client, il n’y a rien de plus merveilleux que de rentrer après le travail et de découvrir la maison propre et bien rangée. Le prestataire de services permet également aux mères de famille de se détacher de la corvée du repassage. Les professionnels s’en occupent. Mais à part ces avantages cités, plusieurs agences sont disponibles en ligne pour vous offrir leurs services. Qu’il s’agisse d’un service à la personne ou d’une tâche ménagère à réaliser à domicile ponctuel ou temporaire, une équipe de professionnels et passionnés du métier sont prêts à vous accompagner. Bien évidemment, avant tout engagement, l’entreprise vous propose un devis gratuit.

 

Lire la suite

Aide à domicile de personnes âgées : trouvez une garde de nuit

Aide à domicile de personnes âgées : trouvez une garde de nuit
cercle hover

Les seniors font partie des personnes dépendantes au même titre que les malades. En effet, à cause de l’âge, ils ne peuvent plus effectuer certaines tâches ménagères et subvenir à leurs propres besoins médicaux. Face à cette incapacité, ils doivent recevoir de l’aide, surtout pendant la nuit. C’est la raison pour laquelle, ils sont placés dans une maison de retraite. À part le placement dans ces structures spécialisées, il existe une autre solution beaucoup plus intéressante : l’aide a domicile de nuit. Ce service de garde propose une assistance plus personnalisée. Il répond aux attentes des personnes âgées en fonction de leur situation. Mais pour en bénéficier, encore faut-il trouver le meilleur prestataire.

Pourquoi recourir à une garde de nuit ?

La personne en charge de la garde de nuit assiste le senior dans ses mouvements nocturnes. Son service consiste à assurer sa sécurité en évitant les risques de chutes et de glissades, un phénomène assez fréquent chez les vieillards. Pour ce faire, elle est chargée de l’accompagner dans l’accomplissement des actes fondamentaux, comme le déplacement aux toilettes, la prise d’une douche, la descente dans les escaliers, ou encore l’habillement. Sinon, elle s’engage aussi à accomplir les tâches quotidiennes. C’est le cas de la préparation de la nourriture (du dîner et du petit déjeuner), de la fermeture des portes, l’extinction des lumières, etc. Mais la garde de nuit à domicile veille aussi à la santé des personnes âgées. Dans ce genre de cas, elle s’occupe de fournir de nombreuses prestations. À titre d’illustration, elle les accompagne dans la prise des médicaments en veillant bien à respecter le dosage et la posologie. Elle les assiste également pendant les déplacements nocturnes, surtout si les personnes souffrent de troubles articulaires, de gouttes ou d’autres maladies réduisant leur mobilité.

En outre, l’aide à domicile de nuit pour personnes âgées est indispensable en cas de maladie aiguë ou grave. Elle permet de surveiller l’évolution des symptômes, afin d’éviter les accidents, ou pire : le décès. Cependant, elle évite aussi le malaise ou encore la récidive.

Comment trouver un service de garde de nuit ?

Pour trouver un service de garde pour personne agée de nuit, deux possibilités sont possibles. Premièrement, on peut très bien contacter un prestataire ou un mandataire. Ce dernier se charge de dénicher la personne idéale pour remplir le poste. Il lui incombe également d’accomplir toutes les démarches administratives nécessaires, comme la rédaction du contrat de travail, l’établissement de la fiche de paie, etc. Si le recours à un prestataire s’avère être très pratique (on se dégage d’énormes responsabilités), il présente toutefois un inconvénient : la contrainte. Effectivement, on est obligé de respecter l’horaire fixé par le prestataire. Normalement, il se situe entre 20 heures du soir jusqu’à sept heures du matin. Heureusement que l’on peut opter pour la deuxième solution : le recrutement par voie directe.

Le second procédé consiste à engager directement la personne responsable de la garde, sans intermédiaire. Cette fois-ci, on possède la qualité d’employeur. Ainsi, on est obligé de s’occuper du recrutement (l’entretien d’embauche, la rédaction du contrat de travail) et des autres formalités (l’établissement de la fiche de paie…). Même si cette méthode demande beaucoup de responsabilités, elle reste intéressante. Effectivement, elle est avantageuse dans la mesure où elle offre plus de flexibilité. Par exemple, on est libre de fixer l’horaire, les conditions de travail, etc.

Comment reconnaître la meilleure garde à domicile ?

Même si la garde de nuit pour personne âgée est une tâche à la portée de tout le monde, elle demande toutefois un niveau de compétences particulières. Elle ne consiste pas uniquement à l’assistance du senior dans ses habitudes quotidiennes. En effet, elle se révèle être une aide psychologique. Cela signifie que le responsable de la garde doit rassurer le senior, surtout si celui-ci fait face à une angoisse nocturne, à l’insomnie ou encore à des troubles à la santé. En outre, la personne en charge de la garde doit également posséder quelques compétences. Déjà, elle doit être réactive. Cette qualité est requise en cas d’accident ou de maladie nocturne. Elle permet de prévenir à temps le service d’urgence ou l’hôpital afin d’éviter l’aggravation de la pathologie. Elle doit aussi avoir une bonne condition physique. Cela est indispensable dans la mesure où elle est appelée à rester éveiller toute la nuit pour surveiller son patient.

Sinon, elle doit également veiller à fournir un service personnalisé. Pour ce faire, elle doit connaître rapidement les habitudes nocturnes de la personne âgée, telles que le passage aux toilettes, la douche, l’heure du réveil nocturne, etc. Mais, à part cela, elle doit aussi savoir son état de santé et les symptômes de sa maladie. Ainsi, en cas de problème, elle pourra prendre les mesures nécessaires pour apaiser et atténuer les douleurs. Et enfin, elle doit être patiente. Cette qualité est requise afin de résister à la pression du travail, surtout en cas d’imprévu. En effet, il arrive que la personne âgée n’arrive pas à dormir une nuit entière. Dans ce cas, elle doit rester éveillée avec elle.

Le service de garde de nuit : à quel prix ?

Le prix d’un service de garde de nuit dépend de la méthode de recrutement. S’il s’agit d’une agence prestataire, alors le tarif est fixé à l’avance. Par contre, si le responsable est recruté de manière directe, le coût peut être différent. Cette fois-ci, il est même possible de le négocier en fonction de l’horaire ou des conditions de travail. Dans les deux cas, il faut savoir que l’on peut bénéficier d’une aide financière pour la garde de personne agée à domicile. Ici, on fait principalement référence à APA ou l’Allocation Personnalisée Autonomie. Celle-ci est octroyée par l’État selon la situation personnelle du senior. Mais pour en bénéficier, il faut remplir trois conditions. Premièrement, la personne âgée doit résider en France de manière régulière et stable. Elle doit également être âgée de plus de 60 ans. Et enfin, elle doit être dans une situation de dépendance, c’est-à-dire qu’elle n’est plus en mesure d’effectuer ses tâches habituelles et de surveiller son état de santé.

Lire la suite

Trouver une maison de retraite à Lille

Trouver une maison de retraite à Lille
cercle hover

À partir de 60 ans, les personnes n’arrivent plus vraiment à vivre sans l’aide de quelqu’un. Certaines souffrent de maladies et d’autres ont des problèmes sécuritaires dans leur propre logement. Dans ces cas-là, la famille doit s’arranger pour les assister, mais, si cela devient difficile, l’admission en EHPAD ou Maison de retraite médicalisée sera la meilleure des solutions. On compte plus de 10 EHPAD à Lille que ce soit public ou privé, alors c’est libre de bien choisir l’établissement pour garantir une bonne condition de vie pour votre parent. (suite…)

Lire la suite

Recherche de maison de retraite sur Paris

Recherche de maison de retraite sur Paris
cercle hover

Après la retraite, certaines personnes n’arrivent plus à vivre seules surtout celles qui souffrent de maladies. Si dans des cas les enfants ont la possibilité de s’occuper de leurs parents, dans d’autres cela est contraignant voire impossible. L’admission en EHPAD ou Maison de retraite médicalisée sera une des solutions. (suite…)

Lire la suite

Résidence senior : la solution pour ne pas se retrouver seul

Résidence senior : la solution pour ne pas se retrouver seul
cercle hover

Vous êtes à la retraite et vous avez encore la force de vivre indépendamment de quelqu’un ? Profitez-en pour accomplir des activités passionnantes et faire de nouvelles rencontres, en louant une résidence spécialisée. À la différence des EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), la résidence senior à retrouver ici est un établissement accessible uniquement aux personnes autonomes. Ainsi, toute personne d’au moins 60 ans valide ou semi-valide indépendante peut y être acceptée. (suite…)

Lire la suite

Comment déclarer sa retraite ?

Pour la première fois, vous allez devoir remplir deux rubriques différentes sur votre déclaration :
– la rubrique traitements et salaires que vous remplissez habituellement ;
– la rubrique pensions et rentes, nouvelle pour vous. (suite…)

Lire la suite

Retraite de base : la formule 2007

Ceux qui décident de prendre le retraite en 2007 peuvent d’ores et déjà faire leurs calculs en prenant en considération le nombre de trimestres cotisés, le salaire annuel moyen, la durée d’assurance. Le bénéfice du taux plein est acquis à 65 ans ou avant dans certains cas.  (suite…)

Lire la suite

Salarié : prendre sa retraite en 2007

Si vous prenez votre retraite en totalisant au moins 160 trimestres, l’année 2007 ne sera pas pénalisante. En revanche, avec une carrière incomplète dans le régime des salariés, la formule de calcul de la retraite de base se fait au fil du temps moins favorable.  (suite…)

Lire la suite

Décote (malus par trimestre manquant)

Avant

Un fonctionnaire qui part à la retraite sans justifier de 150 trimestres voit sa pension calculée au prorata des années travaillées.
Par exemple : s’il a 20 ans d’ancienneté dans le secteur public, il a droit à une pension égale à 40% de son traitement (20 x 2%).Maintenant (suite…)

Lire la suite

Cumul emploi/retraite

Avant

• Les fonctionnaires qui prennent leur retraite à partir de 60 ans (ou à partir de la limite d’âge de leur emploi) doivent justifier d’une cessation d’activité dans l’administration.
Il leur est cependant possible de retravailler ensuite dans le secteur privé ou dans une autre collectivité publique (par exemple : mairie, conseil général…). Le cumul avec leur pension est alors admis. (suite…)

Lire la suite

Retraite, la nouvelle donne : commerçants et artisans

La loi ne vise pas que les salariés du secteur privé et les fonctionnaires. Elle concerne également les professions dites «non salariées». Elle prévoit l’adaptation des mesures prévues pour le régime général et la création d’un régime complémentaire obligatoire pour les industriels et commerçants.  (suite…)

Lire la suite

Les FCPI et les FIP

De nombreux placements ouvrent droit à des économies d’impôt : le Perp, les contrats d’épargne retraite ” loi Madelin “, l’immobilier avec l’amortissement Robien… FCPI les FIP permettre de réduire l’impôt sur le revenu sans trop de soucis de gestion.
(suite…)

Lire la suite

Les Sicav, les FCP et le PEA

A long terme, la Bourse offre de meilleures performances que les autres placements. Mais avec de très fortes fluctuations. Une option éventuelle pour une partie de votre épargne, à condition d’avoir les moyens d’être patient. (suite…)

Lire la suite

Le Perco

Le plan d’épargne retraite collectif (Perco) fait peu à peu son entrée dans les entreprises, en complément du classique Plan d’épargne entreprise (PEE).
(suite…)

Lire la suite

Préparer sa retraite

Une retraite, ça se prépare. Notamment avec le concours de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav). Sur son site, vous pouvez obtenir un relevé de carrière ou estimer votre retraite. (suite…)

Lire la suite

Pesez le pour et le contre

Avant de prendre votre décision, étudiez de près la rentabilité d’une telle dépense, en fonction de votre âge, de votre niveau de salaire et de votre taux d’imposition sur le revenu. (suite…)

Lire la suite

Le montant de la pension

Un peu plus de la moitié de la retraite du défunt

La réversion est égale à 60 % des points ou des droits à la retraite obtenus par le conjoint, auxquels s’ajoutent des éventuelles majorations pour enfants. Elle est versée trimestriellement. (suite…)

Lire la suite

Quels sont les bonus pour enfants ?

Un enfant donne-t-il droit à des trimestres supplémentaires ?

Une femme assurée qui a élevé un ou plusieurs enfants à sa charge peut bénéficier d’une majoration de durée d’assurance pour sa retraite. Il n’est pas nécessaire que l’enfant ait un lien de filiation directe avec vous. (suite…)

Lire la suite

Quel sera le montant de ma retraite ?

Comment sera calculée ma retraite forfaitaire ?

Elle est attribuée à taux plein à 65 ans ou à 60 ans notamment en cas d’inaptitude reconnue au travail.
Entre 60 et 65 ans, il faut pouvoir totaliser suffisamment de trimestres (par ex : 154 pour les assurés nés en 1945). A défaut, un coefficient de minoration est appliqué.
En 2005, le montant maximum de la retraite forfaitaire est de 2 956,24 € par an. (suite…)

Lire la suite

A quel âge peut-on partir à la retraite ?

A quel âge puis-je partir à la retraite ?

Vous pouvez partir à la retraite dès l’âge de 60 ans. Mais entre 60 et 65 ans, pour bénéficier d’un taux plein*, vous devez totaliser suffisamment de trimestres, dans le régime des exploitants agricoles et les autres régimes de retraite de base obligatoire (actuellement 154 pour ceux nés en 1945, 146 pour ceux nés en 1946, 158 pour ceux nés en 1947, 160 pour ceux nés en 1948…)
(*) Le taux plein peut également être accordé dès 60 ans en cas notamment d’inaptitude reconnue au travail. (suite…)

Lire la suite

A-t-on droit à des bonus pour enfants ?

Un enfant donne-t-il droit à des trimestres supplémentaires ?

Une femme assurée qui a élevé un ou plusieurs enfants à sa charge peut bénéficier d’une majoration de durée d’assurance pour sa retraite. Il n’est pas nécessaire que l’enfant ait un lien de filiation directe avec vous. (suite…)

Lire la suite

Combien de trimestres faut-il ?

Comment valide-t-on un trimestre d’assurance vieillesse ?

Les trimestres d’assurance sont validés en fonction de votre salaire soumis à cotisations (200 x Smic horaire = un trimestre), avec un maximum de 4 trimestres par an. En 2005, un salaire brut de 1 522 € valide un trimestre, il faut donc un salaire brut de 6 088 € dans l’année pour valider 4 trimestres. (suite…)

Lire la suite

La retraite des artisanes et des commerçantes

Partir à la retraite plus tôt si on a commencé à travaillé jeune, bénéficier de la toute nouvelle retraite complémentaire, profiter d’une pension “améliorée” en fonction du nombre d’enfants… Autant de particularités de la retraite des commerçantes et des artisanes. (suite…)

Lire la suite

À quel bonus a-t-on droit lorsqu’on a eu des enfants ?

En quoi consistent les bonifications pour enfants ?

Pour chaque enfant né ou adopté avant le 1er janvier 2004, les fonctionnaires, hommes ou femmes, ont droit à une bonification de 4 trimestres qui s’ajoute aux années de services effectifs pour le calcul de la pension (cette bonification vaut également pour chaque enfant élevé pendant au moins 9 ans avant son 21e anniversaire à condition que sa prise en charge ait débuté avant le 1er janvier 2004). (suite…)

Lire la suite

Quel sera le montant de ma pension ?

Comment va être calculée ma retraite ?

La retraite est égale à un pourcentage du dernier traitement. Ce pourcentage va dépendre de votre durée globale de service.
En 2005, pour bénéficier du taux maximal de 75 %, il faut justifier, à l’âge d’ouverture de votre droit à la retraite, de 154 trimestres (156 en 2006, 158 en 2007, 160 en 2008). (suite…)

Lire la suite

Quelles sont les conditions pour prendre sa retraite de fonctionnaire ?

Peut-on partir plus tôt si on a eu 3 enfants ? Les femmes fonctionnaires ayant trois enfants ou ayant élevé trois enfants pendant au moins 9 ans (ou ayant un enfant handicapé âgé de plus d’un an et atteint d’une infirmité au moins égale à 80 %) peuvent demander leur retraite à n’importe quel âge à condition de justifier d’au moins 15 années de « services effectifs » dans la fonction publique. (suite…)

Lire la suite

La retraite des fonctionnaires

La retraite des femmes fonctionnaires connaît des particularités afin de prendre en compte des carrières souvent moins linéaires que celles des hommes. Congé maternité, congé parental d’éducation, travail à temps partiel, bonus pour avoir élevé des enfants… Découvrez quel sera le montant de votre retraite en fonction de votre parcours professionnel, de votre situation familiale passée et présente et de l’âge auquel vous souhaitez vous arrêter de travailler. (suite…)

Lire la suite

La retraite des salariées du privé

Travail à temps partiel, pause professionnelle pour élever ses enfants, salaire inférieur en général à celui des hommes… Le parcours professionnel des femmes a des conséquences directes sur le montant de la pension. Une bonne raison pour connaître ses droits et les faire valoir lors du passage à la retraite. (suite…)

Lire la suite

Pour un départ à la retraite avant 2004

Si le commerçant a pris sa retraite avant 2004, il ne peut pas bénéficier de la nouvelle retraite complémentaire obligatoire (NRCO). Son conjoint ne pourra pas non plus profiter de la réversion. Mais il conserve ses droits acquis dans le cadre du régime des conjoints. (suite…)

Lire la suite

L’établissement et les tarifs

La nature del’établissement – conventionné ou non – détermine les aides auxquelles peuvent prétendre les résidents. Attention, les personnes âgées hébergées dans des structures commerciales n’ont pas droit aux aides de l’Etat. (suite…)

Lire la suite

La pension de réversion sauvée

Après la levée de boucliers des syndicats et l’avis défavorable de Conseil d’orientation des retraites, le gouvernement a décidé de modifier le décret publié cet été. Celui-ci prévoyait plusieurs mesures très défavorables aux conjoints survivants en matière de pension de réversion. (suite…)

Lire la suite

Faites-vous partie des cas particuliers ?

Vous voulez retravailler chez votre ancien employeur, vous appartenez à une profession médicale, vous avez pris votre retraite anticipée avant 59 ans… Autant de situations qui ont des conséquences précises sur la reprise d’activité et le maintien de la retraite. (suite…)

Lire la suite

Remédier à la baisse des pensions

L’objectif principal du PERP est de permettre aux Français de se constituer un complément de revenu lors de leur cessation d’activité. Les souscripteurs arrivés à l’âge de la retraite n’auront d’autre choix que de toucher une pension à vie. (suite…)

Lire la suite

L’APA pour financer les dépenses d’assistance à domicile

Pour qui ?

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) concerne toutes les personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie. Celle-ci est évaluée par une équipe médico-sociale qui se rend auprès de la personne âgée qui a déposé une demande d’APA. Le classement se fait sur la base de la grille Aggir qui comprend 6 niveaux. Seules les catégories allant de 1 à 4 ont droit à l’APA. Les autres peuvent éventuellement avoir accès à des aides ponctuelles versées par leur caisse de retraite pour des aides ménagères, une garde à domicile… (suite…)

Lire la suite

Retraite : je conteste le calcul de la Sécurité sociale

Essayez d’abord le recours amiable

Votre réclamation doit transiter par la commission de recours amiable de votre caisse, à saisir dans les 2 mois qui suivent la notification de la décision contestée (l’adresse est indiquée dans la notification même de la décision).
La commission a un mois pour se prononcer. Si elle confirme la position de la caisse ou ne rend aucune décision dans le mois, vous pouvez saisir le tribunal des affaires de Sécurité sociale dans les 2 mois qui suivent. (suite…)

Lire la suite