Go to Top

SALARIÉS DU PRIVÉ : Minimum de pension

Avant

Les personnes qui ont cotisé tout au long de leur carrière sur un petit salaire et qui ont droit à une retraite à taux plein pouvaient bénéficier d’un montant minimum de pension dit «minimum contributif» (533,51 € par mois en 2003). Ce montant était garanti à condition de pouvoir justifier de 150 trimestres (avec moins, il était proratisé en proportion).
• Maintenant

La durée d’assurance requise pour percevoir le minimum au taux plein sera progressivement portée de 150 à 160 trimestres d’ici à 2008.
En attendant cette date, la durée d’assurance qui est exigée dépend de l’année de naissance de l’assuré.
– 150 trimestres s’il est né avant 1944 ;
– 152 trimestres s’il est né en 1944 ;
– 154 trimestres s’il est né en 1945 ;
– 156 trimestres s’il est né en 1946
– 158 trimestres s’il est né en 1947.
Si vous ne justifiez pas de cette durée d’assurance, le montant du minimum contributif est réduit au prorata du nombre de trimestres effectivement accomplis rapporté à cette limite.
Le minimum contributif est fixé pour 2004 à 6 511,06 € par an (542,59 € par mois)

Important !
Le montant du minimum est majoré au titre des périodes effectivement cotisées de manière à atteindre au 1er janvier 2004 : 6 706,39 € par an (558,86 € par mois) lorsque le total de ces périodes est supérieur ou égal à la durée d’assurance requise pour bénéficier du montant entier du minimum contributif (à défaut, il y a proratisation).
Ce montant intègre la hausse de 3 % prévue en 2004. Un nouvel effort de 3 % est prévu en 2006 et en 2008 pour atteindre à cette date l’objectif fixé par la loi Fillon du 21 août 2003 d’assurer un montant total (retraite de base + retraite complémentaire) égal à 85 % du Smic net pour un salarié ayant accompli une carrière complète au Smic.
À noter : au montant minimum s’ajoutent, le cas échéant, les bonifications, majorations pour enfants ou conjoint à charge et la rente des retraites ouvrières et paysannes.

Âge de départ à la retraite
Mise à la retraite
Calcul des pensions
Revalorisation
Décote (malus par trimestre manquant)
Rachat de trimestres
Surcote (bonus par trimestre supplémentaire)
Avantages familiaux
Pension de réversion
Cumul emploi-retraite
La retraite progressive
Préretraite
Epargne-retraite
Les retraites complémentaires

(Pour accéder aux différentes fiches, cliquez sur les liens)

Articles similaires