Go to Top

Perdre deux kilos : le programme

Une semaine de cure et deux week-ends, pour drainer les toxines et apprendre à savourer les meilleurs aliments pour la santé, c’est le programme du régime de la diététicienne Madeleine Gesta, avec un rythme tout en douceur.

Élisa Oudin

Le programme

Des périodes d’élimination : les deux week-ends qui encadrent la semaine de cure correspondent à deux phases de «détoxication».
Il ne s’agit surtout pas d’un jeûne ni d’une pénitence infligés après un «péché» de gourmandise, mais plutôt d’une cure d’aliments, en grande partie liquides, pour drainer les toxines et offrir immédiatement à l’organisme les éléments nutritifs bénéfiques dont il a besoin.
Ces deux jours sont là pour instaurer une coupure nette avec ses anciennes habitudes.

Suite de l’article en dessous de la publicité

Cinq jours de régime après le week-end, la semaine est plus douce.
Les deux premiers jours ont permis de «rééduquer» l’estomac, qui n’est plus dilaté, de perdre non seulement 1 ou 2 kilos, mais aussi quelques centimètres de tour de taille.
Il est maintenant possible de réintégrer un repas «social» par jour –basé sur des protéines et des légumes– qui alternera (à midi ou au dîner) avec un repas lacté.
Pour le reste (petit déjeuner et collations), on retrouve les aliments antigrignotage : eau, hydromel, cacao au lait et miel, yaourt et fruits secs. Une fois l’objectif atteint, les bienfaits de cette cure sont conservés, car sélectionner ses aliments sera devenu un vrai plaisir.
Ensuite, gardez quelques bonnes habitudes :
– l’eau au réveil et les collations : agrumes, hydromel, cacao au lait et et miel, yaourt, fruits secs.
– 300 g de légumes cuits chaque jour, ainsi que 200 g de viande ou de poisson.
– il est possible de réintroduire des féculents, notamment pommes vapeur, riz, pain complet, lentilles, haricots et un peu de fromage.
– n’abusez pas des crudités, préférez les légumes ou les fruits cuits pour ne pas alourdir la digestion.
Et si le besoin de refaire une pause bien-être se faisait sentir, il suffirait alors de reprogrammer un week-end d’élimination avec le bouillon «magique» et tout rentrera dans l’ordre !
Il n’existe aucun risque à suivre cette méthode pendant 9 jours lorsqu’on est en bonne santé. Les portions peuvent paraître un peu justes pour les hommes, il faut alors les adapter.

Retour au point de départ : les principes de la méthode Gesta
Demandez les menus

Dossier paru dans Côté femme n°221

Articles similaires