Go to Top

Médecine douce

Comment combattre l’arthrose ?

Comment combattre l’arthrose ?
cercle hover

Comme la polyarthrite rhumatoïde (maladie inflammatoire chronique d’origine auto-immune), l’arthrose est une forme d’arthrite et c’est même la plus fréquente. Elle est ainsi une arthrite dégénérative qui se caractérise par la destruction (usure) du cartilage qui protège et recouvre les os de l’articulation, et par l’apparition d’excroissances osseuses. Il faut savoir qu’elle touche surtout les articulations qui soutiennent le poids corporel (genoux, hanches, colonne vertébrale et pieds) et entraîne des rhumatismes chroniques et handicapants quand la personne marche, court ou fait des efforts tout au long de la journée. Alors comment faire pour la soigner ? Voici les différents traitements existants et recommandations utiles pour en soulager les douleurs… (suite…)

Lire la suite

Les bienfaits de la chromothérapie ou « cure des couleurs »

Parmi les nombreuses médecines douces utilisées pour guérir ou prévenir des maladies, la chromothérapie se distingue de toutes par sa capacité à traiter les maux grâce à une cure des couleurs. Si aux États-Unis et dans les pays asiatiques comme la Chine ou l’Inde elle fut utilisée depuis longtemps pour éveiller les facultés mentales, psychiques et spirituelles, en France et en Europe, ce n’est que maintenant que les gens s’intéressent à son concept.

Pour pratiquer la chromothérapie, plusieurs supports peuvent être utilisés, notamment les vêtements, les tapisseries, les bijoux, les teintures ou autres. Il suffit que ces supports adoptent une couleur thérapeutique. Quels sont les bienfaits de cette thérapie moderne pour la santé ? Et comment choisir la bonne couleur à utiliser pour réussir sa cure des couleurs ?

Chromothérapie : définition et principe de fonctionnement

Il n’est pas toujours évident de savoir ce qu’est la chromothérapie. De ce fait, avant d’aborder les bienfaits de cette thérapie moderne pour la santé, il conviendrait de donner quelques explications sur sa définition et son principe de fonctionnement. La chromothérapie est issue de la composition de deux mots : chromo et thérapie. « Chromo » signifie couleur et thérapie signifie « moyen de guérir ». La chromothérapie est donc une médecine douce qui vise à guérir ou à prévenir des maladies en se basant sur la projection des couleurs. En percevant ces couleurs, le corps peut facilement se détendre pour inciter toutes les cellules à combattre une maladie ou une pathologie.

La chromothérapie est héritée de la culture chinoise. En effet, l’exploitation des couleurs pour le bien-être physique, mental, émotionnel et spirituel remonte à bien des siècles en Chine et en Inde. Son principe de fonctionnement repose sur la façon que chaque couleur utilise pour influencer l’organisme. En effet, chaque couleur procure une longueur d’onde spécifique capable de traiter une partie spécifique du corps. À part les yeux qui sont naturellement sensibles aux variations des couleurs, la peau peut aussi percevoir et interpréter les différents signaux renvoyés par les couleurs. Assemblée à la lumière, chaque couleur exerce des vibrations électromagnétiques capables de réguler la biologie du corps sans contrainte et tout en douceur.

Une explication scientifique sur les bienfaits de la couleur

Pour déterminer si les couleurs ont réellement des impacts sur le traitement des maladies du corps, on peut se baser sur les travaux intellectuels et les explications scientifiques d’Einstein en vue d’appréhender la chromothérapie. Dans la célèbre équation de l’énergie : E = mc2, Einstein démontre que la matière et l’énergie sont deux éléments provenant d’une seule substance universelle.

Le niveau de vibration d’une substance caractérise sa forme et sa densité pour constituer une matière. Une substance vibrant lentement se désigne par matière physique et une substance vibrant à une vitesse similaire à la lumière est considérée comme étant une matière subtile ou une énergie lumineuse pure. La lumière de son côté se définit comme étant une radiation électromagnétique, une sorte de fluctuation de champs magnétiques et électriques combinés. En termes simples, la lumière est donc l’énergie et l’émission de la couleur n’est autre que le résultat de la combinaison entre une matière et l’énergie.

Chaque couleur émet une longueur d’onde, une fréquence et une quantité d’énergie sensible à la peau et aux yeux. Et étant donné que le corps ne peut se séparer du système énergétique et électromagnétique de l’univers, il ne peut que subir des impacts de l’émission des couleurs. Dans cette optique, le recours à la cure des couleurs pour traiter des différents maux du quotidien est scientifiquement prouvé.

Les bienfaits de la chromothérapie sur la santé

La chromothérapie a sans conteste des effets bénéfiques pour la santé d’un individu sur le plan physique, mental, émotionnel et spirituel. Jusqu’à aujourd’hui, de nombreux patients et thérapeutes attestent de ses bienfaits sur la santé en général. Cette médecine douche influence le système nerveux, physiologique et psychologique de façon positive. Elle présente une thérapie qui permet d’éviter le surmenage intellectuel, favoriser le bonheur et la joie, atteindre la tranquillité, lutter contre la dépression, le stress, les maux physiques, diminuer la pression artérielle. Elle stimule aussi la perception sensorielle de l’organisme pour une meilleure qualité du sommeil et une capacité physique, mentale et émotionnelle plus énergisante et plus vivifiante.

En fonction du type de chromothérapie, on peut percevoir des effets spécifiques sur la santé. La chromothérapie lumineuse s’utilise en projection sur des parties du corps par ciblage lumineux coloré ou par points d’acupuncture. La chromothérapie moléculaire exploite les couleurs plus physiquement en s’associant discrètement aux pratiques homéopathiques.

Actuellement, les dernières innovations technologiques permettent la création des propres sources lumineuses à la maison, notamment avec des pommeaux de douche émettant des couleurs ou des centres de lumières colorées un peu partout.

Choisir la couleur idéale pour sa cure des couleurs

Chaque couleur émet des vibrations différentes et s’utilise donc pour des fins thérapeutiques différentes. Certaines ont des propriétés neutralisantes, équilibrantes et nettoyantes tandis que d’autres incitent à la cicatrisation, la protection et la régénération des cellules. D’autres couleurs sont aussi utilisées dans la chromothérapie pour leurs vertus calmantes, sédatives, dispersantes, énergisantes et tonifiantes. Même s’il existe une large nuance de couleurs, on se focalisera sur les bienfaits des 7 couleurs de l’arc-en-ciel.

Le rouge stimule les fonctions du foie, la circulation sanguine et calme les bronchites et les rhumatismes divers. L’orange est une couleur gaie qui présente des bienfaits considérables pour le système respiratoire, fixe le calcium en étant une anti-fatigue efficace. Le jaune est une couleur qui est capable de traiter les problèmes digestifs, le manque de tonus au niveau des muscles et l’eczéma. C’est aussi une anti-fatigue mentale et une anti-mélancolie.

Proposant des vertus antibiotiques et antiallergiques, le vert représente la couleur de l’indépendance, de la nature, de la liberté et de l’apprentissage. Elle s’utilise pour stimuler l’équilibre du corps, fortifier la vue, soulager les ulcères, calmer la nervosité et comme sédatif. Le bleu s’utilise en cure des couleurs pour résoudre les troubles de sommeil, la migraine et le stress. L’indigo permet de résoudre les troubles de l’odorat, la vue et l’ouïe et le violet, la couleur de l’espoir traite les troubles mentaux légers.

Lire la suite

Le reiki : le transfert d’énergie d’une technique millénaire japonaise

Cette technique appelée également force de l’esprit a été créée par le docteur Mikao Usui, un théologien japonais en 1922. Introduit en occident dans les années 70, le reiki est actuellement reconnu dans le monde entier. Au même titre que le Taï chi ou le Aïkido,  cette méthode aide l’individu à mieux canaliser son énergie. Ce qui permet d’apporter un meilleur bien-être. Dans ce qui suit, on va vous apporter plus d’explication sur cette forme de thérapie naturelle.

Les principes du reiki

Le reiki est une forme de médecine japonaise ayant pour objet de faire circuler librement l’énergie dans le corps. On conçoit que le blocage d’énergie engendre le stress, l’angoisse ainsi que les diverses douleurs. En utilisant la massothérapie, le corps et l’esprit retrouveront de nouveau leur équilibre. Après une séance de reiki, les patients se sentent redynamisés et plein d’énergie. Ce qui permet de soutenir le rôle significatif de l’énergie dans ce processus. Mais la vertu de cette approche concerne aussi bien le patient que le praticien lui-même. En effet, avec le transfert d’énergie, le patient s’approvisionne en énergie. En même temps, le thérapeute pourra dégager les éventuels blocages internes de son client.

Une séance de reiki dure environ une heure. Le massage porte sur des parties du corps bien précises comme la tête, le buste, le ventre, les jambes et les pieds. Il se distingue du massage ordinaire par la pratique d’une forme de méditation spécifique. Le but est de faire en sorte que le patient se libère totalement de ses tensions. Après la séance de reiki, l’individu se sent parfaitement léger, mais débordé d’énergie et plein de tonicité. Une séance de reiki est d’ailleurs très riche. A part le toucher physique, c’est en outre, un moment de relaxation et de méditation. Le praticien joue également le rôle d’accompagnateur, car il essaie de connaître son patient. A la fin de la séance, il  sera en mesure d’apporter des conseils utiles.

Une pratique non médicale

Il s’agit d’une prise en charge globale de l’individu. On tient compte de tous les éléments qui constituent l’être humain, notamment son état physique, émotionnel, mental et spirituel. Ce n’est pas pour autant une médecine conventionnelle ou non conventionnelle. En effet, il s’apparente plutôt à la pratique de sport ou au suivi d’un régime alimentaire sain et équilibré. Autrement dit, il joue un rôle préventif que curatif.

La médecine japonaise comme le reiki poursuit un but tout à fait différent de celui de la médecine occidentale. Cette dernière cherche essentiellement les symptômes d’une maladie comme la fièvre, le tremblement, les maux de tête. Par la suite, elle donne les prescriptions médicales adéquates. Ce qui n’empêche que la maladie réapparaisse dans quelques semaines. En revanche, le reiki cherche les origines de la maladie et agit sur ces causes. La guérison s’effectue automatiquement sans qu’aucun médicament ne soit administré. C’est en quelque sorte un renforcement de la capacité du patient à guérir.

Méthode prouvée cliniquement

Mystérieux pour de nombreux chercheurs, l’efficacité du reiki a été prouvée cliniquement. Actuellement, cette technique est pratiquée dans le monde entier. Rien qu’en Occident, le nombre d’adepte dépasse deux cent mille personnes. Cette forme de thérapie a été auparavant considérée comme un simple rituel dont la valeur est uniquement spirituelle. Cependant, la méthode est de nos jours, utilisée dans des centres spécialisés. Des services en oncologie aux Etats-Unis s’en servent, par exemple, en complément des traitements médicaux. Ce qui prouve sa fiabilité.

Par ailleurs, des expérimentations sur le reiki ont été effectuées par un laboratoire Français. Il ne s’agit pas d’un laboratoire ordinaire. Il est à la fois certifié ISO 9001 et également agréé par le Ministère de la santé. Les études effectuées ont clairement révélé que le reiki apporte indiscutablement un meilleur bien-être, l’accroissement de la bonne humeur, la diminution de la pression artérielle et la baisse du stress.

Comment s’effectue concrètement le transfert d’énergie ?

Chaque individu est constitué par des énergies. On n’en est pas forcement conscient, mais sa bonne humeur, sa vivacité quotidienne ou sa volonté de se lever tôt pour se rendre au travail est conditionnée par son énergie intérieure. Le reiki se base sur le fait que l’énergie est transmissible d’une personne à une autre.

Pour que la transmission d’énergie puisse s’effectuer correctement, il faut d’abord s’installer dans un endroit calme et silencieux. En effet, le praticien appelé également « maître reiki » doit se concentrer et méditer. Le processus nécessite au préalable ce qu’on appelle canalisation de l’énergie. Il s’agit en quelque sorte de l’action de déboucher un canal à travers lequel l’énergie va circuler.

A l’aide de ses mains, le maître transmet les énergies vers le patient sans nécessairement toucher ce dernier. Ceux qui ont déjà pratiqué cette thérapie ressentent l’énergie qui circule dans leur corps. Certains éprouvent un très fort sentiment de relaxation. Il se peut que le patient tombe dans un sommeil profond. Au réveil, l’individu se sent entièrement détendu et serein.

Lire la suite

Réflexothérapie : la santé passe aussi par les pieds

La réflexothérapie n’est pas considérée comme une médecine. Mais, elle permet de conserver et rétablir le bien-être physique ou encore moral. Chaque pied comporte 7200 terminaisons nerveuses qui représentent les organes et les cellules du corps. Une manipulation manuelle effectuée sur chacun de ces points permet d’atteindre l’organe ou la cellule en mal-être.

Qu’est-ce que la réflexothérapie ?

La médecine chinoise considère les pieds comme une représentation en version miniature du corps humain. Ils ont été cartographiés par le physionomiste Eunice Ingham dans les années 30. Chaque point de la carte correspond parfaitement à un organe du corps. Ces points sont appelés « zone réflexe ». Pour découvrir et soigner un organe malade, le réflexologue effectue des pressions sur la zone réflexe. Il agit sur le système nerveux. La pression réalisée est envoyée et traitée par le cerveau. Ensuite, l’effet descend vers l’organe concerné. Par contre, il faut préciser que la réflexothérapie ne soigne pas à proprement dit une maladie. Elle prévient et soulage les maux du quotidien. La réflexothérapie rectifie les dysfonctionnements physiques. Elle rééquilibre les fonctions vitales, elle améliore la circulation sanguine, elle soulage les tensions nerveuses, elle draine la circulation sanguine et lymphatique, elle apporte relaxation et détente. Outre les bienfaits physiques, la réflexothérapie possède des vertus psychiques. Le massage favorise le relâchement. La réflexothérapie permet alors de se déstresser et se détendre. Par ailleurs, vous devez savoir que chaque organe est lié à une émotion, un sentiment. Quand le réflexologue effectue une pression sur la zone réflexe, il aide à combattre un sentiment négatif comme l’anxiété, l’angoisse ou encore la dépression. Donc, généralement, on traite de façon mixte les problèmes physiques et les problèmes psychiques. D’ailleurs, il se peut que certaines douleurs physiques soient dues à des charges énergétiques négatives.

Quelles sont les indications de la réflexothérapie ?

Quand faut-il recourir à la réflexothérapie et dans quels cas est-elle contre-indiquée ? La réflexothérapie est la solution à bien des problèmes de santé et de bien-être. Vous pouvez consulter un réflexologue dès que vous ne vous sentez pas bien et que vous ne savez même pas la source du problème. Mais, vous pouvez également faire appel à ce professionnel pour vous aider à guérir d’une maladie. Notez toutefois que la réflexothérapie est juste un moyen complémentaire pour favoriser les résultats de la médecine. Nombreux sont les bienfaits de la réflexothérapie. La réflexothérapie renforce les défenses naturelles pour mieux vous protéger des virus et des bactéries responsables de plusieurs maladies. Ainsi, elle aide le corps à l’auto-guérison. Elle assure une meilleure circulation des énergies et permet alors d’équilibrer l’organisme. Elle purifie le corps pour éliminer les toxines et les graisses à l’origine de nombreux problèmes de santé comme l’obésité et les maladies cardio-vasculaires. D’ailleurs, la réflexothérapie améliore la circulation sanguine. Elle soulage différents maux comme les maux de tête et les douleurs menstruelles. Elle atténue les problèmes osseux comme la sciatique, la lombalgie et les rhumatismes. Enfin, elle décharge les tensions et les émotions négatives accumulées. La réflexothérapie aide à combattre la nervosité et le stress.

Quelles sont les contre-indications de la réflexothérapie ?

La réflexothérapie semble être une solution ultime pour différents maux, mais il existe quelques contre-indications. Le but est d’amoindrir les risques que peut avoir cette pratique. Elle n’est pas conseillée lorsque vous avez des plaies, des irritations, des inflammations ou des traumatismes au niveau des pieds. Puis, la réflexothérapie est déconseillée dans certains cas comme les problèmes circulatoires graves, le diabète et les maladies cardiaques récentes. Enfin, si vous n’aimez pas le contact sur les pieds, il vaut mieux éviter la réflexothérapie. Le cas échéant, les bienfaits de la pratique sont annihilés.

Comment se déroule une séance de réflexothérapie ?

Commencez par choisir votre réflexologue et prendre rendez-vous. Après une discussion brève avec le patient pour lui faire découvrir le principe, le fonctionnement et les bienfaits de la réflexothérapie, le professionnel établit le contact avec les pieds. Il commence par un massage relaxant, car il faut être totalement détendu pour profiter des vertus de la réflexothérapie. Ainsi, le patient doit s’installer confortablement avec les lombaires à plat, la colonne vertébrale droite, les épaules, les hanches et la nuque bien dégagée, les genoux calés avec un coussin ou une serviette enroulée. Le but est d’éviter les blocages et de vous permettre de relâcher totalement pour accueillir les effets du massage plantaire. En outre, le réflexologue peut commencer le véritable massage. On masse la zone du diaphragme qui se trouve entre l’estomac et le plexus solaire. Cela permet d’apaiser la respiration. Comment savoir si une partie du corps est malade ? Quand le réflexologue effectue une pression sur la zone réflexe, vous sentez une douleur plus ou moins intense au niveau de l’organe associé. La zone réflexe comporte des déchets responsables de cette douleur. Le praticien va alors masser et pétrir cette zone pour évacuer les toxines de ces terminaisons nerveuses. Il faut compter 3 à 5 séances pour bénéficier d’un résultat durable. Le réflexologue termine toujours chaque séance avec un effleurage pour un effet détendu. Vous en sortez relaxer, avec moins de tensions musculaires et moins de pressions psychiques.

Lire la suite

Plantes médicinales : pourquoi les privilégier ?

Plantes médicinales : pourquoi les privilégier ?
cercle hover

Dans le monde de la médecine, il existe plusieurs types de thérapies. Parmi ces dernières, il y a la phytothérapie, qui consiste à utiliser les plantes pour se soigner. Si cette méthode existe depuis des lustres, la création des médicaments a éloigné l’homme de la médecine traditionnelle malgré ses nombreux avantages. Dans cet article vous saurez pourquoi privilégier les plantes médicinales. (suite…)

Lire la suite

Médecine douce : simple tendance ou efficacité prouvée ?

Les médecines douces sont des traitements qui diffèrent de la médecine officielle et qui emploient plusieurs catégories de thérapeutique comme l’homéopathie, acupuncture, phytothérapie, naturothérapie, chiropractie, psychothérapie, ostéopathie, hypnothérapie ou encore massothérapie. Ces médecines sont-elles réellement efficaces ou une simple tendance ? Éléments de réponse. (suite…)

Lire la suite

La médecine traditionnelle chinoise, une médecine douce

La particularité de la médecine traditionnelle chinoise est que la discipline repose sur l’utilisation de plantes médicinales. Il existe plusieurs médecines douces pouvant être qualifiées de traitements traditionnels chinois : Qi Gong, diététique, acupuncture et massage en sont quelques exemples. Ces traitements permettent de vivre plus longtemps. (suite…)

Lire la suite

L’acupuncture

L’acupuncture
cercle hover

Rétablir la circulation de l’énergie vitale à l’aide d’aiguilles piquées dans différentes parties du corps, tel est l’objectif de cette thérapie née en Chine. Elle est souvent utilisée aujourd’hui pour lutter contre le stress et pour le sevrage tabagique. (suite…)

Lire la suite