Go to Top

Le check-up : votre baromètre santé

santé check-up

Vous ne consultez pas souvent ? Alors n’hésitez pas à faire un bilan médical afin de pointer d’éventuelles faiblesses. Vous pourrez ainsi réagir vite et éviter des complications.Un bilan, pour quoi faire ?

– Faire le point
On le sait, vivre en forme plus longtemps est bien souvent une question de vigilance personnelle. Or, des 45 ans, des soucis de santé peuvent survenir. Il est important de faire le point, surtout si vous avez des antécédents familiaux ou personnels, si vous êtes fumeur, en surpoids ou stressé.
En outre, effectuer un check-up est conseillé si vous allez rarement chez le medecin.
– Prévenir
A travers une batterie d’examens médicaux, ce bilan permet de vous alerter sur d’eventuelles maladies et aussi d’en détecter d’autres, dites « silencieuses » comme le diabète, l’hypertension, l’exces de cholesterol.

• Est-il le même pour tous ?

Non, les examens sont personnalisés en fonction de l’âge, du sexe et des facteurs de risques. Ils peuvent donc être très différents. Cependant, entre 45 et 55 ans, diabète, excès de cholestérol ou encore hypertension sont recherchés en priorité. Pour les femmes, un dépistage du cancer du sein ou du col de l’utérus est effectué. Il en est de même chez les hommes pour les cancers de la prostate ou du côlon.

• A qui s’adresser ?

– Au centre de bilan de sante agrée par la Securite sociale.
Dans ce cas, votre check-up est entièrement gratuit.
– A votre médecin traitant
Il vous établit une prescription et fait eventuellement une partie des examens. Il vous oriente ensuite vers un hôpital pour effectuer les examens complémentaires. La consultation et les examens sont payants mais remboursés.
– A un centre privé
L’avantage, c’est que les examens sont regroupés sur une seule matinée, ces centres disposants de tous les « outils » nécessaires. L’inconvenient, c’est le prix. Comptez entre 900 et 1200 € non remboursés, ou en partie si votre médecin vous a prescrit ce centre privé.

• Faut-il s’y préparer ?

Non, sauf si vous avez égaré votre carnet de santé et que vous ne connaissez pas vos antécédents familiaux. Cherchez alors à réunir un maximum d’infos sur votre passé médical (maladies…) auprès de votre famille.

• Comment ça se passe ?

On vous pose des questions. Le médecin du centre (ou votre medecin traitant) vous interroge sur vos antécédents personnels et héréditaires et sur votre style de vie afin d’orienter le check-up. Il fait aussi un point sur votre consommation d’alcool et de tabac, ainsi que sur votre mode d’alimentation.
Il vous examine de la tête aux pieds. Il prend votre tension arterielle, vous fait faire une prise de sang et verifie vos vaccinations. Il vous pèse et vous mesure.
Selon les cas, vous passerez entre les mains de spécialistes. Vers 45-50 ans, les examens sont les suivants :
un test pour vérifier votre acuité visuelle, un autre pour l’audition, un électrocardiogramme ainsi qu’un bilan dentaire.
Un frottis gynécologique et une mammographie sont proposés aux femmes qui n’ont pas passé cet examen depuis plus de deux ans.
Chez les hommes, un controle de la prostate est pratiqué par un toucher rectal (peu agréable, mais rapide et indolore) ainsi que par un dosage sanguin specifique (PSA). Si vous avez les intestins fragiles ou des antécédents familiaux de cancer du colon, vous passerez un test Hemoccult, pour rechercher du sang dans les selles.
Enfin, les fumeurs réalisent en plus un bilan respiratoire avec une mesure du souffle, ainsi qu’une radiographie des poumons. Comptez environ une matinée pour tous ces examens dans un centre.

• Et après ?

Si vous avez réalisé le bilan dans un centre, dès réception des résultats, un médecin fait une synthèse du dossier et il rédige un compte-rendu que vous recevrez par courrier. Si des examens supplémentaires sont nécessaires, il enverra un exemplaire de vos examens à votre médecin traitant pour assurer le suivi.

A savoir
Via l’Assurance maladie, vous avez accès tous les cinq ans à un bilan de santé gratuit et complet. Les examens sont pris en charge sans avance de frais. Pour en bénéficier, il suffit d’en faire la demande à votre caisse primaire d’Assurance maladie. Vous recevrez alors une convocation. Renseignements sur ameli.fr

Lire aussi :
• Garder la forme après 50 ans
• Santé : informez-vous en ligne
• C’est décidé, je me remets au sport

Articles similaires