Go to Top

Les Symptômes de la maladie de Crohn

maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une anomalie auto-immune chronique qui entraîne l’inflammation et l’irritation du système digestif. Cette lésion peut affecter n’importe quelle partie du tube digestif, mais attaque le plus souvent l’intestin grêle. Elle évolue généralement par poussées, et alterne parfois avec des phases de rémission durant lesquelles le malade ne ressent rien. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette dernière touche préférentiellement les jeunes, mais peut survenir à tout âge.

Quelles sont les principales causes de la maladie de Crohn ?

En réalité, les causes de la maladie de Crohn restent jusqu’à aujourd’hui plus ou moins mystérieuses. Il est d’abord essentiel de préciser que, les inflammations provoquées par cette maladie peuvent engendrer un épaississement des parois digestives à certains endroits. Dans certains cas, elle entraîne même des fissures ainsi que des plaies.

L’origine de ce syndrome implique principalement des facteurs environnementaux, génétiques et auto-immuns. Les scientifiques ont en effet remarqué que l’incidence de cette anomalie est plus élevée dans les pays industrialisés. Ces constatations laissent croire que le mode de vie occidental pourrait avoir une grande influence, sur l’apparition de cette dernière. Bien qu’aucune preuve ne soit encore décelée, il s’avère que l’exposition à certains antibiotiques serait un facteur potentiel.

Il est évident que la maladie de Crohn n’est pas entièrement une maladie génétique. Pourtant, il est possible que quelques gènes de l’organisme soient capables de développer le syndrome. De récentes études démontrent d’ailleurs que le gène NOD2/CARD15 multiplierait par 4 ou 5, les risques d’être atteint de l’affection.

Vous devez savoir que la maladie de Crohn détient la caractéristique d’une anomalie auto-immune. Autrement dit, il s’agit d’une maladie où le système immunitaire livre un combat contre ses propres cellules. Ainsi, il se pourrait que l’inflammation du tube digestif soit liée à une réaction excessive de l’organisme. Si vous souhaitez en savoir davantage sur les symptomes de la maladie de Crohncliquez ici pour plus d’infos.

Les symptômes de la maladie de Crohn

Les symptomes de la maladie de Crohn se divisent essentiellement en deux catégories : les signes intestinaux et extra-intestinaux. Lorsqu’elle est intestinale, celle-ci peut se manifester par une diarrhée. Si, par exemple, vous êtes constipé et que le lendemain vous attrapez cette maladie, détrompez-vous, car ce n’est pas le cas. Les médecins appellent cela « fausse diarrhée ». Ici, les selles liquides surgissent secondairement à la constipation. Or, la « vraie diarrhée » s’apparente par des constipations continuelles sans précédent, et supérieures à 250 g en 24 heures.

Ce syndrome peut également se montrer par des douleurs abdominales, semblables à des crampes au niveau de l’intestin. De manière générale, elles s’intensifient au fur et à mesure que la maladie évolue.

En ce qui concerne la maladie de crohn symptomes extra-intestinaux, les signes se distinguent immédiatement de l’extérieur. Ici, le corps souffre entièrement de l’anomalie intestinale. La fièvre du malade peut, par exemple, atteindre les 40 °C. La plupart du temps, les patients refusent même de se nourrir par peur d’être malades. Cela dit, cette affection se manifeste sous une forme d’anorexie, avec une perte de poids considérable.

Peut-on prévenir la maladie de Crohn ?

À ce jour, il n’existe aucun moyen pour la prévenir, puisqu’on ne connaît pas précisément ses causes. Cependant, vous pourrez éviter son aggravation et ses récidives en adoptant les bons gestes.

La première méthode consiste à opter pour un régime alimentaire sain et équilibré. Plusieurs recherches se penchent en effet sur l’utilité de divers changements d’alimentation, afin de se prémunir des récidives. Cependant, cela ne permet pas pour autant de prolonger la durée des périodes de rémission chez la majorité des malades. La prescription des médicaments anti-inflammatoires sur ordonnance ou en vente libre sont à éviter pour cette maladie. Ces derniers sont effectivement contre-indiqués, puisqu’ils peuvent aggraver les symptomes de la maladie de Crohn, ou déclencher des crises. Il est au contraire recommandé de privilégier l’acétaminophène comme antidouleur, car à doses recommandées, il est sans danger pour le système digestif.