Go to Top

Insomnie : comment rétablir un sommeil régulier et sain ?

Le sommeil est connu pour être un moment fondamental pour nos biorythmes, un toucher sain pour notre santé. En fait, pendant la nuit les fonctions ralentissent et commencent ainsi le processus de purification pour le corps et l’esprit. I s’agit d’une sorte de détoxication naturelle qui a évidemment besoin d’un temps idéal pour son achèvement. Nous savons qu’en ces temps si frénétiques et pleins de stimuli même, le sommeil chez la plupart des gens est malheureusement souvent altéré, de sorte que le sommeil devient difficile et divers problèmes peuvent survenir : difficulté à dormir, insomnie, agitation pendant la nuit, tendance à se réveiller plusieurs fois, dormir quelques heures et avoir des difficultés à se lever le matin, cauchemars. Ce sont certains des troubles les plus courants et les plus connus chez les gens. Etant donné que le nombre d’heures de sommeil est subjectif, chacun d’entre nous sait donc combien d’heures il lui faut pour recharger son énergie et être prêt à commencer le lendemain avec ses activités.

L’hormone du sommeil

Il est normal d’affronter les effets du cycle des saisons sur notre sommeil particulièrement si ces moments sont une cause de tension, de stress et de soucis quotidiens. Les gens ont souvent recours aux médicaments pour y remédier. Mais, ce n’est pas la meilleure solution pour la santé. Bien sûr, il existe des produits de compléments qui contiennent de la mélatonine. La mélatonine est également connue sous le nom d’hormone du sommeil et est produite par la glande pinéale ou hypophyse. Elle régule l’équilibre entre le jour et la nuit et synchronise donc nos rythmes comme une horloge interne, elle est produite pendant le jour et se diminue pendant la nuit. Avec l’âge chez l’homme, elle diminue également sa production pendant la journée avec des conséquences sur les rythmes jour et nuit.

Les effets des écrans

Les sources de lumière ont un effet sur la production de mélatonine. Même les écrans de tous les appareils électroniques que nous utilisons influencent grandement cet équilibre. Il est de bonne pratique d’éviter de les utiliser le soir surtout la nuit. En effet l’utilisation des écrans LED ou de lcd, de film blue ray sont très stimulants et risquent d’altérer nos biorythmes. Il existe sur le marché des lunettes spécifiques pour filtrer ce type de fréquences visuelles et éviter les effets négatifs des écrans.

Les mauvaises habitudes

Une autre mauvaise habitude sur notre mode de vie est la mauvaise alimentation, surtout pendant le dîner, un vieux dicton disait “Petit déjeuner pour le roi, déjeuner pour le prince et dîner pour les pauvres”. Ces simples mots sont sont significatifs ; de nombreuses personnes sont habituées à faire le contraire en raison de leur mode de vie. Le processus de digestion peut, dans ce cas, affecter considérablement toute la phase de sommeil. Combien de fois nous entendons parler de personnes qui n’ont pas dormi de la nuit à cause d’un dîner  soit qu’il est trop lourd ou parce qu’il a été très tard. Cette combinaison peut être très antagoniste pour un bon sommeil. Pour pouvoir bien dormir, en pareil cas, il est recommandé de prendre une ou deux tasses d’eau chaude, avec l’ajout d’un citron.

Le stress et l’exercice physique

Le stress et l’anxiété sont des facteurs de risque pour notre sommeil, au même titre que les soucis et les pensées excessives, ainsi que l’incapacité à se défaire d’un problème ou d’une situation négative. La suggestion ce serait de prendre une bonne douche ou un bain chaud, d’écouter de la musique relaxante, de lire un bon livre, peut-être le tout précédé d’une marche saine, même la méditation nous aide à calmer notre esprit pour nous préparer à un bon sommeil. Du point de vue énergétique, nous pouvons trouver des situations d’excès d’énergie dans les centres physiques qui se traduisent par une hyperactivation. Cela provient principalement de l’activation excessive des centres mentaux qui se rempliront de stress et d’énergies congestives avec toute la zone émotionnelle en opprimant le cœur et le système nerveux . Ce type de tension maintient fortement la tentative d’enracinement ne permettant pas à la conscience de voler librement dans le monde intérieur. De plus, elle n’est pas capable de planer au-dessus des couches d’énergie dont la densité l’empêche d’être libre de se déplacer.