6 conseils pour se préparer avant une opération chirurgicale

opération chirurgicale

Publié le : 02 décembre 20216 mins de lecture

Il est fortement déconseillé de prendre à la légère une opération chirurgicale, quelles que soient sa nature et son importance. Vous devez vous préparer convenablement pour prévenir les complications pendant et après l’intervention. Voici 6 conseils pour bénéficier d’une préparation en bonne et due forme.

1. Poser les questions essentielles au chirurgien

Pour aborder une opération chirurgicale l’esprit tranquille, il est recommandé de poser les questions essentielles à votre chirurgien. Vous pouvez par exemple lui questionner sur la possibilité d’utiliser la cigarette électronique pour vous relaxer et évacuer votre stress. Si nécessaire, il faut les noter. Dans la confusion, vous risquez de les oublier rapidement. Le jour J, vous serez alors plus serein. Vous pouvez lui demander entre autres les étapes de l’intervention, les précautions à prendre pour une réduction des risques de complication, le suivi et la gestion des soins après votre sortie.

2. Être transparent sur les antécédents médicaux

Pour toute intervention chirurgicale, vous serez convoqué pour une consultation préopératoire avec un anesthésiste. Il vous posera différentes questions pour connaître et évaluer votre état de santé. Lors de votre rendez-vous, vous devez être transparent sur vos antécédents médicaux. Ainsi, il est préconisé d’arrêter de fumer et d’emporter l’ensemble de votre dossier médical. Cela inclut les comptes rendus d’hospitalisation et de consultations spécialisées, les résultats d’analyses et d’examens médicaux, les ordonnances récentes, etc. Au cours de cet entretien, vous devez aussi informer l’anesthésiste de vos maladies et traitements médicamenteux en cours (hypertension artérielle, diabète, etc.). Après, il va émettre diverses recommandations auxquelles vous allez vous conformer.

3. Arrêter dès que possible la consommation de tabac et d’alcool

Pour gérer plus facilement la phase postopératoire, l’arrêt du tabac et de la consommation d’alcool est primordial. Le mieux est d’arrêter le plus tôt possible pour réduire les risques de complication et de favoriser un rétablissement rapide. Si l’alcool est interdit dans les 24 heures précédant l’opération chirurgicale, il est préférable de ne plus fumer 6 à 8 semaines avant le jour de l’intervention. En effet, les fumeurs sont plus exposés aux infections et autres problèmes pulmonaires. Puis, la cicatrisation est beaucoup plus lente. Si vous rencontrez des difficultés pour le sevrage tabagique, il vous est possible de demander l’aide et les conseils de votre équipe médicale.

4. Améliorer l’hygiène de vie au quotidien pour être en bonne forme

Pour que votre opération chirurgicale se déroule dans les meilleures conditions, il est vital d’adopter une bonne hygiène de vie pendant la période précédant l’intervention. Si votre état de santé vous le permet, il est impératif d’améliorer au maximum votre niveau d’activité physique. Cela est essentiel pour arriver dans la meilleure de votre forme le jour J. Cela peut aussi vous aider à récupérer un peu plus vite durant la phase postopératoire. Les cigarettes électroniques sont aussi des outils efficaces pour arrêter le tabac. Enfin, une alimentation saine et équilibrée est obligatoire. Il faut privilégier les aliments riches en protéines, minéraux et vitamines.

5. Préparer le mental et le corps pour le jour de l’intervention

Une opération chirurgicale, même mineure, génère inévitablement du stress. Le vapotage constitue un bon moyen de vous détendre sans consommer du tabac. Arrivé détendu pour l’intervention vous évite des tensions supplémentaires inutiles. Par ailleurs, il est nécessaire d’être à jeun au minimum 6 heures avant votre opération. En revanche, les boissons claires comme l’eau, le thé et le café sont autorisées jusqu’à 2 heures avant votre entrée au bloc opératoire. Elles sont même encouragées pour réduire les sécrétions gastriques. Enfin, vous devez pratiquer une toilette méticuleuse pour éliminer autant de germes que possible. Néanmoins, le rasage ou l’épilation de la zone à opérer est fortement contre-indiqué.

6. Bien choisir votre chirurgien

Le choix de votre chirurgien conditionne la réussite de l’opération. Aussi, il ne faut pas négliger cette étape. À cet effet, le bouche à oreille reste le moyen le plus sûr pour ne pas se tromper. Si vous avez un proche qui a déjà été opéré et satisfait de l’intervention, demandez à avoir le contact du professionnel qui a effectué son opération chirurgicale. Une autre solution est de vous fier aux recommandations de votre médecin habituel. Avant d’arrêter votre choix, il est entièrement de votre droit de consulter au préalable deux praticiens différents. Et orientez-vous vers celui qui vous a inspiré le plus confiance. Bien entendu, vous devez vous renseigner sur les qualifications du chirurgien choisi auprès de l’Ordre de médecins. Celui-ci détient la liste des praticiens recommandés dans votre département.

S’il s’agit d’une opération de chirurgie esthétique, faites attention aux établissements qui se disent « spécialisés » et qui font beaucoup de publicités pour séduire les clients. Vous devez absolument vous renseigner sur les qualifications et le sérieux du praticien à qui vous allez confier votre corps.

Plan du site