Go to Top

WIFI : SURFEZ SANS FIL ! De la théorie à la pratique

Merveilleux sur le papier, le WiFi présente pour l’instant quelques points faibles en termes de vitesse du débit, de sécurité et de puissance des émetteurs.

Trop beau pour être vrai ?

Si le WiFi est tellement pratique, pourquoi tout le monde n’est-il pas déjà équipé ? Outre le surcoût que représente une telle installation, le problème tient comme souvent à un franc décalage entre la théorie et la pratique.
Prenons par exemple la norme actuellement en vigueur, dite 802.11.g. Sur le papier, elle est capable de transférer les données à une vitesse de 54 Mégabits par seconde contre 100 Mégabits par seconde pour une carte réseau standard. En réalité le débit flirte davantage avec les 30 Mégabits par seconde.

• Correct pour un usage basique

Cela reste largement suffisant pour réaliser des transferts de fichiers courants, regarder de la vidéo à distance, jouer aux jeux vidéo ou pour naviguer confortablement sur internet. Les applications plus gourmandes de conception 3D, de montage vidéo ou les serveurs qui opèrent des transferts de données importants, seront en revanche à la peine.
Théoriquement, le nombre de postes pouvant être reliés au réseau est illimité mais il est conseillé de ne pas dépasser les cinq ou six. Sans quoi la bande passante qui figure le conduit par lequel les données transitent jusqu’à chez soi, chuterait dangereusement.

• Une portée limitée

Une autre limite concerne la portée du WiFi, théoriquement établie pour 30 à 50 mètres. En pratique, si la technologie radio traverse les murs, la réception sera tout de même atténuée par les parois épaisses ou le métal.
De vieux appareils tels certains micro-ondes ou des téléphones sans fil de première génération peuvent aussi perturber le dispositif.

• La sécurité en question

Hors des aléas inhérents à l’utilisation des ondes radios, le plus gros problème reste la sécurité de votre futur réseau. Plus la zone de couverture est étendue, plus les pirates seront tentés de s’y connecter afin de profiter de votre connexion ADSL à votre insu ou pire, pour visiter vos disques durs.
Voilà pourquoi les données doivent être cryptées et protégées par des mots de passe. Si un appareil inconnu veut se joindre au réseau, il devra clairement s’identifier et montrer patte blanche.

Articles similaires