Go to Top

Réflexothérapie : la santé passe aussi par les pieds

La réflexothérapie n’est pas considérée comme une médecine. Mais, elle permet de conserver et rétablir le bien-être physique ou encore moral. Chaque pied comporte 7200 terminaisons nerveuses qui représentent les organes et les cellules du corps. Une manipulation manuelle effectuée sur chacun de ces points permet d’atteindre l’organe ou la cellule en mal-être.

Qu’est-ce que la réflexothérapie ?

La médecine chinoise considère les pieds comme une représentation en version miniature du corps humain. Ils ont été cartographiés par le physionomiste Eunice Ingham dans les années 30. Chaque point de la carte correspond parfaitement à un organe du corps. Ces points sont appelés « zone réflexe ». Pour découvrir et soigner un organe malade, le réflexologue effectue des pressions sur la zone réflexe. Il agit sur le système nerveux. La pression réalisée est envoyée et traitée par le cerveau. Ensuite, l’effet descend vers l’organe concerné. Par contre, il faut préciser que la réflexothérapie ne soigne pas à proprement dit une maladie. Elle prévient et soulage les maux du quotidien. La réflexothérapie rectifie les dysfonctionnements physiques. Elle rééquilibre les fonctions vitales, elle améliore la circulation sanguine, elle soulage les tensions nerveuses, elle draine la circulation sanguine et lymphatique, elle apporte relaxation et détente. Outre les bienfaits physiques, la réflexothérapie possède des vertus psychiques. Le massage favorise le relâchement. La réflexothérapie permet alors de se déstresser et se détendre. Par ailleurs, vous devez savoir que chaque organe est lié à une émotion, un sentiment. Quand le réflexologue effectue une pression sur la zone réflexe, il aide à combattre un sentiment négatif comme l’anxiété, l’angoisse ou encore la dépression. Donc, généralement, on traite de façon mixte les problèmes physiques et les problèmes psychiques. D’ailleurs, il se peut que certaines douleurs physiques soient dues à des charges énergétiques négatives.

Quelles sont les indications de la réflexothérapie ?

Quand faut-il recourir à la réflexothérapie et dans quels cas est-elle contre-indiquée ? La réflexothérapie est la solution à bien des problèmes de santé et de bien-être. Vous pouvez consulter un réflexologue dès que vous ne vous sentez pas bien et que vous ne savez même pas la source du problème. Mais, vous pouvez également faire appel à ce professionnel pour vous aider à guérir d’une maladie. Notez toutefois que la réflexothérapie est juste un moyen complémentaire pour favoriser les résultats de la médecine. Nombreux sont les bienfaits de la réflexothérapie. La réflexothérapie renforce les défenses naturelles pour mieux vous protéger des virus et des bactéries responsables de plusieurs maladies. Ainsi, elle aide le corps à l’auto-guérison. Elle assure une meilleure circulation des énergies et permet alors d’équilibrer l’organisme. Elle purifie le corps pour éliminer les toxines et les graisses à l’origine de nombreux problèmes de santé comme l’obésité et les maladies cardio-vasculaires. D’ailleurs, la réflexothérapie améliore la circulation sanguine. Elle soulage différents maux comme les maux de tête et les douleurs menstruelles. Elle atténue les problèmes osseux comme la sciatique, la lombalgie et les rhumatismes. Enfin, elle décharge les tensions et les émotions négatives accumulées. La réflexothérapie aide à combattre la nervosité et le stress.

Quelles sont les contre-indications de la réflexothérapie ?

La réflexothérapie semble être une solution ultime pour différents maux, mais il existe quelques contre-indications. Le but est d’amoindrir les risques que peut avoir cette pratique. Elle n’est pas conseillée lorsque vous avez des plaies, des irritations, des inflammations ou des traumatismes au niveau des pieds. Puis, la réflexothérapie est déconseillée dans certains cas comme les problèmes circulatoires graves, le diabète et les maladies cardiaques récentes. Enfin, si vous n’aimez pas le contact sur les pieds, il vaut mieux éviter la réflexothérapie. Le cas échéant, les bienfaits de la pratique sont annihilés.

Comment se déroule une séance de réflexothérapie ?

Commencez par choisir votre réflexologue et prendre rendez-vous. Après une discussion brève avec le patient pour lui faire découvrir le principe, le fonctionnement et les bienfaits de la réflexothérapie, le professionnel établit le contact avec les pieds. Il commence par un massage relaxant, car il faut être totalement détendu pour profiter des vertus de la réflexothérapie. Ainsi, le patient doit s’installer confortablement avec les lombaires à plat, la colonne vertébrale droite, les épaules, les hanches et la nuque bien dégagée, les genoux calés avec un coussin ou une serviette enroulée. Le but est d’éviter les blocages et de vous permettre de relâcher totalement pour accueillir les effets du massage plantaire. En outre, le réflexologue peut commencer le véritable massage. On masse la zone du diaphragme qui se trouve entre l’estomac et le plexus solaire. Cela permet d’apaiser la respiration. Comment savoir si une partie du corps est malade ? Quand le réflexologue effectue une pression sur la zone réflexe, vous sentez une douleur plus ou moins intense au niveau de l’organe associé. La zone réflexe comporte des déchets responsables de cette douleur. Le praticien va alors masser et pétrir cette zone pour évacuer les toxines de ces terminaisons nerveuses. Il faut compter 3 à 5 séances pour bénéficier d’un résultat durable. Le réflexologue termine toujours chaque séance avec un effleurage pour un effet détendu. Vous en sortez relaxer, avec moins de tensions musculaires et moins de pressions psychiques.