Go to Top

Mémoire et stress

Le stress, l’anxiété empêchent de se concentrer et par là même de mémoriser. Et si pour se faire des souvenirs, il suffisait de respirer. 

Le stress ennemi de la concentration

Souvent, nous sommes trop stressés pour parvenir à nous concentrer.
C’est là que commence l’engrenage : préoccupés par nos capacités de mémoire, nous redoutons de ne pas retenir une information, notre anxiété nous empêche de nous concentrer et… nous n’arrivons pas à nous souvenir !
L’émotion et la peur sont grandes pourvoyeuses de trous de mémoire.

• Apprendre à se détendre

• Le «truc» le plus efficace consiste à respirer à fond, en commençant par le ventre (imaginer que l’on pousse sur le nombril). Cela fonctionne encore mieux si l’on peut s’allonger par terre.
• Yoga et gymnastique douce constituent des aides précieuses.
• Nager, marcher ont d’excellents effets sur la mémoire.
• Il peut aussi être nécessaire de s’isoler et de faire silence pour se concentrer efficacement.
Les médecins savent désormais les dangers que représentent les «baladeurs» pour les oreilles de nos petits-enfants; qui mesurera la nocivité d’agressions sonores omniprésentes pour le cerveau et la mémoire de tout un chacun?
• Deux méthodes de relaxation

Selon les spécialistes, la méthode Jacobson et la méthode Vittoz (du nom de leurs inventeurs) figurent parmi le plus efficaces. La première tend à chasser les tensions musculaires en contractant puis en détendant volontairement des groupes de muscles, des orteils au visage.
La seconde vise à faire prendre conscience des sensations, pour avoir une meilleure connaissance du corps.

Articles similaires