Go to Top

La téléalarme : un petit boîtier rassurant

Une personne âgée peut tomber sans pouvoir se relever, ressentir un malaise sans pouvoir aller jusqu’au téléphone… Pour supprimer ce motif d’angoisse, il existe des systèmes d’alarme.

Médaillon ou bracelet ?

De quoi s’agit-il ? Cela se présente comme un petit boîtier que l’on porte sur soi en continu sous forme de médaillon ou de bracelet. Au moindre problème, il suffit de l’actionner pour entrer en relation avec une centrale de surveillance opérationnelle 24h/24.
Dans un premier temps, la centrale essaye de parler à la personne âgée et d’apprécier la situation, son caractère dramatique ou pas et de prendre la décision adaptée. Si cette dernière ne répond pas, elle appelle un voisin, un membre de la famille ou décide de l’envoi d’une intervention médicale.

• Un détecteur d’activité

En complément du bip traditionnel (médaillon ou bracelet), il existe aussi des systèmes qui prennent en compte l’inactivité de la personne âgée, c’est-à-dire l’absence de tous mouvements autres, le cas échéant, de ceux des animaux domestiques. Cela peut être précieux lorsque celle-ci n’a plus la volonté ou la faculté (perte de connaissance) d’appuyer sur le bouton de son bip.
Comment cela marche ? Des détecteurs sont installés aux endroits stratégiques de passage obligé (couloir menant aux toilettes, séjour…). Si la personne ne circule pas dans ces lieux au moins une fois dans un laps de temps défini à l’avance (4, 8 ou 12h), la mise en relation phonique avec le centre de télésurveillance qui fonctionne 24h/24 permet de parler à la personne en détresse et de donner des directives ou, si elle ne répond pas aux sollicitations, de décider d’une intervention d’urgence via les pompiers ou le Samu.
Inconvénient : si la personne s’absente, il faut qu’elle pense à désactiver l’alarme. Avantage : plusieurs fonctions sont attachées à ce type d’alarme (protection contre les intrusions en cas d’absence, détecteur de fumée, de dégât des eaux…).

• Combien ça coûte ?

Pour un bip traditionnel : 40 € environ pour le branchement et 35 € par mois pour l’abonnement. Toutefois, les prix peuvent varier selon les prestataires. De nombreux conseils généraux proposent des subventions -en fonction des ressources- pour de tels dispositifs Quant aux systèmes de détection de mouvement, le prix pour s’équiper est beaucoup plus élevé (à partir de 1 200 € environ l’installation).

• À qui s’adresser ?

Au Conseil général de votre département ou à votre mairie pour connaître les dispositifs éventuellement subventionnés.

Articles similaires