Go to Top

La cigarette électronique, comment ça marche ?

cigarette électronique,

La cigarette électronique (ou e-cigarette) est un dispositif électrique permettant à son utilisateur de vapoter en simulant l’acte de fumer du tabac par la production d’une vapeur qui, visuellement ressemble à la fumée d’une cigarette traditionnelle. Elle se compose de plusieurs éléments ayant chacun un rôle précis dans son fonctionnement. Mais plus concrètement, comment fonctionne cet appareil ? La réponse dans les lignes suivantes !

Principe de fonctionnement de la vapoteuse

cigarette-electronique-comment-ca-marcheIl existe plusieurs modèles d’e-cigarette se distinguant par la marque, la forme, la taille, l’autonomie et bien d’autres détails subtils. Malgré cette diversité, il n’en demeure pas moins que chacune de ces déclinaisons de cigarette électronique fonctionne de la même manière. En effet, la fumée artificielle de l’e-cigarette semblable à celle observée lors de la combustion du tabac est produite par chauffage du liquide à vapoter, grâce à une résistance chauffante.

Pour obtenir un tel résultat, l’utilisateur doit actionner le chauffage de la résistance afin que le e-liquide puisse se chauffer. Ce dernier pourra ensuite se vaporiser et produire un aérosol que le consommateur aura à inhaler. A ce niveau, il faut préciser que l’activation du chauffage peut être manuelle ou automatique à la faveur d’un système électromagnétique se trouvant dans la cigarette électronique, et qui active la résistance, aussitôt l’aspiration de l’utilisateur détecté.

Par ailleurs, il faut savoir que la fumée émise par l’e-cigarette ne présente pas le même degré de toxicité que celle d’une cigarette classique. Peu odorante, cette vapeur aromatisée formant un brouillard de micro-gouttelettes s’évapore en plus très vite dans l’atmosphère.

La résistance chauffante, bien qu’ayant un rôle indispensable dans le fonctionnement de la cigarette électronique n’est pas sa seule composante. D’autres éléments non moins importants concourent à la production de la vapeur aromatisée et plus généralement à la bonne marche de l’appareil.

Quels sont ces composants ?

En plus de la résistance, une e-cigarette se compose d’une batterie et d’un clearomiseur.

Le clearomiseur

Il est composé principalement du réservoir et est relié à la batterie par un pas de vis. Sur la plupart des modèles d’e-cigarette, le clearomiseur est transparent afin de permettre une vue sur le niveau du e-liquide (le top 2017 à voir sur mondandy.fr). Il est constitué :

  • d’un embout (pour aspirer la vapeur) ;
  • d’un réservoir en plastique ou en verre, et contenant le e-liquide.

Parfois désigné par l’appellation « tank » (réservoir), le clearomiseur d’une cigarette électronique peut se décliner en des formes diverses, dotées éventuellement d’une bague appelée « Air Flow » et destinée à régler le débit d’air. Il n’est donc pas rare de tomber sur un modèle à double résistance, ou sur un autre dont la résistance se trouve en haut ou en bas.

La batterie

C’est l’élément qui produit l’énergie nécessaire à l’évaporation du liquide contenu dans le réservoir. On en distingue plusieurs variantes ; la majorité en Li-Ion rechargeable. La batterie est composée d’un ou de plusieurs accumulateurs dans un ensemble unique, et est munie d’un dispositif électronique de régulation et de protection.

Toutes les batteries de cigarette électronique disposent d’un interrupteur d’une capacité comprise entre 650 mAh et 2200 mAh, et permettant la propagation de l’électricité dans la résistance. Le choix de l’une ou l’autre de ces capacités est fonction des habitudes du vapoteur. Plus l’intensité est grande, plus l’autonomie l’est également. Pour en savoir davantage sur le fonctionnement de l’e-cigarette, rendez-vous sur cette page.

Articles similaires