Go to Top

Eco-participation : pour quoi faire ?

Le prix des appareils électriques intègre désormais une taxe permettant de financer leur recyclage. Quant au vendeur, il doit reprendre tout appareil usagé pour l’achat d’un nouveau. 

Déchets : +4% chaque année

Réfrigérateurs, machines à laver, téléviseurs, ordinateurs, portables, perceuses… La quantité de déchets de ce type augmente de 4% chaque année.
Or, leurs modes d’élimination actuels ne sont pas adaptés, beaucoup contenant des substances dangereuses. Il devenait nécessaire de mettre en place un système plus performant de collecte et traitement de ces rebuts.

• Participation écologique

Pour le fabriquant, cela se traduit notamment par une « éco-participation », en clair une contribution au financement du recyclage des objets usagés.
Lors de l’achat d’un équipement, le consommateur est désormais informé du coût que représente, pour le producteur, ce recyclage. C’est pourquoi les factures doivent mentionner ce montant.
Voici quelques exemples du coût de recyclage :
– 1 € pour un aspirateur,
– 6 € pour un lave-vaisselle,
– 13 € pour un réfrigérateur…

• Le vendeur doit reprendre l’ancien matériel

Le vendeur se doit de reprendre l’appareil usagé lors de l’achat par un client d’un équipement neuf du même type. Soit lors de la livraison, soit en rapportant l’appareil usager au commerçant.
Autre solution : des collectes sélectives se mettent progressivement en place dans les collectivités locales (point d’apport en déchetterie, etc.).

Articles similaires