Go to Top

Conseils pratiques pour éviter les crises hémorroïdaires

Les hémorroïdes appelées également maladie hémorroïdaire sont des infections anales provoquées par une dilatation des veines, elles peuvent être internes ou externes. Il existe des astuces atténuant les crises hémorroïdaires. Voici un guide sur l’hemoroide consacrée notamment aux conseils pratiques permettant de soulager les douleurs anales.

Guide de l’hémorroïde : conseils et soin de base

Les personnes qui souffrent des crises de l’hémorroïde pourront suivre des traitements faciles en respectant quelques soins maison. On peut par exemple garder la région anale propre en prenant un bain ou une douche quotidiennement sans forcément utiliser du savon. À chaque fois qu’on vient d’aller à la selle, il est préférable de se nettoyer en douceur en utilisant un papier hygiénique imbibé d’eau, un linge en coton ou une serviette humide pour bébé sont efficaces.

Quand la partie sensible démange, il est préférable d’y appliquer des compresses froides en les maintenant pendant une dizaine de minutes. Ce traitement peut se faire 3 ou 4 fois par jour. On peut soulager la douleur en cas de caillot ou crise d’hémorroïde en prenant un bain de siège avec de l’eau chaude. Il faudra également surveiller l’alimentation, éviter les aliments et boissons qui irritent les muqueuses comme l’alcool, le café, la moutarde et le piment fort ainsi que d’autres épices fortes.

Les médicaments anti-hémorroïde

De nombreux crème, onguent ou suppositoire vendus librement en pharmacie sans prescriptions médicales permettent de soulager les démangeaisons provoquées par cette maladie gênante. La plupart des produits pharmaceutiques efficaces pour soigner les douleurs hémorroïdaires contiennent de la benzocaïne ou de l’hydrocortisone. Quant aux Préparations H, elles ne contiennent aucun produit contre l’hémorroïde, mais plutôt de l’huile de requins qui soulagent très peu la douleur.

Lorsque la douleur est incommodante ou intense, on peut la calmer en utilisant des médicaments analgésiques sous forme de comprimés ou un analgésique topique. Le Tylenol, les crèmes Emla ou Maxilene sont efficaces contre les crises hémorroïdaires. Le patient peut également se procurer par ordonnance un onguent contenant du nifédipine ou de la nitroglycérine afin de soulager la douleur en diminuant la pression dans les veines.

Guide de l’hémorroïde : traitement chirurgical

Une chirurgie effectuée sous anesthésie locale permet de soulager la douleur aiguë provoquée par des hémorroïdes externes thrombosées. L’opération doit être réalisée dans les 72 heures suivant l’apparition des symptômes. Certaines interventions comme la ligature élastique, la coagulation par rayons infrarouges, l’hémorroïdectomie ou le traitement sclérosant appelé sclérosethérapie sont des interventions permettant de traiter les hémorroïdes internes qui altèrent la qualité de vie du malade.

Les 4 catégories d’hémorroïdes internes

guidehemoEn consultant les nombreuses informations pertinentes contenues dans le guide de l’hémorroïde de Sophie Joly, on distingue les 4 degrés des varices des veines de l’anus. Le premier degré est indolore et ne présente la plupart du temps aucun signe évocateur. Les symptômes du deuxième degré des patients atteints d’hémorroïde sont visibles lors de la défécation. Si lors du troisième degré il faut replacer délicatement les hémorroïdes avec ses doigts après les selles, le quatrième degré est un stade si avancé qu’on ne peut plus remettre les hémorroïdes après l’effort de la défécation.

Articles similaires