Go to Top

Pendant la chimiothérapie, le sport léger favorise le bien-être

L’activité physique et le sport peuvent non seulement réduire le risque de développer certains types de cancer, mais aussi favoriser le bien-être et la confiance en soi pendant le traitement du cancer. Des études scientifiques récentes ont montré que l’exercice physique soulage les symptômes directement causés par les tumeurs et réduit les effets secondaires de la chimiothérapie.

La chimiothérapie avec une activité physique légère

La thérapie par l’exercice doit être commencée à l’hôpital après la phase aiguë du traitement, car cela peut réduire la baisse de performance de nombreux patients et raccourcir leur séjour à l’hôpital. Plus de 60 % des patients souffrent d’épuisement multifactoriel ou “syndrome de fatigue”. Des études récentes sur le “Sport et cancer” démontrent de façon impressionnante qu’un entraînement physique léger peut avoir une influence positive sur le traitement des effets secondaires de la chimiothérapie après seulement quatre semaines. Les performances en matière d’endurance s’améliorent également. Les personnes concernées font état d’une amélioration de leur qualité de vie et peuvent plus facilement faire face à leur vie quotidienne. Après trois mois, une meilleure adaptabilité du système cardiovasculaire peut également être démontrée.

L’entraînement modéré d’endurance et de force que les participants à l’étude effectuent se déroule sous supervision professionnelle. En étroite collaboration, l’oncologue et le médecin du sport décident d’abord s’il y a des raisons médicales contre la formation. Un premier examen de médecine sportive fixe ensuite le cadre du programme individuel. Des sessions de formation de 30 minutes trois jours par semaine sont généralement recommandées. Dans les 24 heures suivant la chimiothérapie, vous ne devez pratiquer qu’une activité physique légère, voire aucune. En revanche, pendant la chimiothérapie, qui consiste en plusieurs cycles, la formation peut se faire les jours où aucun traitement n’est nécessaire. L’expérience montre que la formation en groupe augmente la motivation car elle apporte un soutien social et une reconnaissance.

L’importance des soutiens personnels

Il est important de rester actif à long terme, car cela réduit également le risque de rechute. Néanmoins, les taux d’abandon sont élevés, en particulier dans les programmes ayant une orientation à long terme. Selon les premiers résultats, les patients atteints de cancer qui ont montré une endurance inférieure à la moyenne lors de l’examen initial en particulier ont besoin d’un soutien continu. Pour eux, il faut concevoir des programmes d’exercices spéciaux avec une faible barrière d’entrée et une activité perçue comme moins stressante. Les conseils en matière d’exercice et de sport, en plus des programmes permanents structurés, une indépendance dans le temps et dans l’espace, combinée à une planification individualisée des exercices et des entraînements. Les patients perçoivent les soins personnels comme une motivation supplémentaire pour rester physiquement actifs. Les trois quarts des participants déclarent qu’ils maintiennent leur programme de formation même après la fin du soutien personnel.

Alors qu’il existe environ 800 groupes sportifs dans le domaine du suivi du cancer du sein à l’échelle nationale, il n’existe pas d’offres adéquates pour les patients atteints d’autres types de tumeurs ou à d’autres stades de la maladie. Depuis mai 2009, un groupe de formation supervisé par des thérapeutes du sport pour les patients atteints de tous types de cancer, quelle que soit la phase de traitement respective, existe au sein du département de médecine du sport.

Accessoire utile pour les femmes atteintes de cancer

De nos jours, à cause de certains traitements des patients cancéreux, ceux-ci perdent leurs cheveux durant la chimiothérapie. Pour la protection du cuir chevelu fragilisé, il existe des foulards ou turban chimio qui sont conçus spécialement pour les femmes atteintes de cancer. Le turban est une sorte de bandeau pour couvrir la tête durant la chimiothérapie. Il y a aussi de bonnet chimio qui est en tissu coton. Il est très léger et très tendance. Il existe plusieurs couleurs en matière de turban venus, comme le noir, la rose ou aussi du vert selon le choix du client. Le turban foulard est à la fois confortable et doux pour s’habiller joliment durant le traitement contre le cancer. Il va protéger le cuir chevelu par la perte des cheveux. Divers produits en matière de foulards sont disponibles sur Internet. Il suffit juste d’effectuer quelques recherches dans un site spécialisé.