Go to Top

Les qualités requises pour travailler dans les services à la personne

maintien à domicile

L’aide à domicile se déplace chez des particuliers (personnes âgées, accidentées, personnes malades ou handicapées…) étant atteints de perte d’autonomie ponctuelle ou permanente. L’aide à domicile permet le maintien à domicile et sert à assister les malades dans les tâches de la vie quotidienne.

Quelles sont les caractéristiques essentielles ?

Le service d’aide à domicile fait généralement référence à un assistant familial pour les personnes âgées ou en situation de handicap qui ne sont plus autonomes. Les patients en particulier ont besoin de compagnie, de surveillance et d’aide. Dans l’hygiène de leur propre personne, dans leurs activités quotidiennes normales ainsi que dans les tâches ménagères, l’hygiène, la gestion des repas… Ces besoins doivent être fournis par des professionnels de confiance et compétents avec un minimum d’expérience de service.

Un choix souvent difficile

Le service d’aide à la personne est souvent un choix de métier difficile. L’aide à domicile nécessite un importante maintien à domicile comprenant une bonne gestion des tâches ménagères, de l’hygiène et des repas des particuliers. Les particuliers sont également confrontées au choix difficile d’accueillir un étranger dans leur vie, en ajoutant toutes les implications que cela implique à la fois au niveau de la coexistence et de la confiance. Le choix en ce sens devient encore plus complexe si les personnes âgées dans le besoin vivent seules et que le contrôle des membres de la famille est important mais pas essentiel pour protéger la personne assistée.

Les diplômes nécessaires pour les métiers du service à la personne

Les métiers relatifs aux services à la personne nécessitent des diplômes professionnels de niveau V : CAP assistant technique en milieux familial et collectif, CAP petite enfance, BEP carrières sanitaires et sociales avec la mention complémentaire aide à domicile, CAPA Services aux personnes et vente en espace rural ou encore, un diplôme d’Etat auxiliaire de vie sociale. Dans la catégorie IV, les diplômes professionnels souhaités sont : bac pro de proximité et vie locale, bac pro accompagnement, soins et services à la personne, option à domicile. Les personnes ayant au minimum trois années d’expérience professionnelle dans ce domaine peuvent également être admises mais davantage lorsqu’elles sont employées par un particulier.

Les devoirs de l’assistant familial envers la personne non autosuffisante non formée

Ce secteur d’activité est fréquemment appelé « services à la personne » (SAP) et regroupe différents services pouvant être réalisés dans le cadre d’aide à domicile. Ces métiers se rassemblent dans 3 grandes familles comme la Santé, la Petite enfance, les Personnes âgées et ou dépendantes. Ces trois familles regroupent de nombreux métiers comme auxiliaire de vie, aide-soignant, assistante maternelle ou encore ATSEM. L’aidant en particulier doit avoir les compétences et l’expérience nécessaires pour effectuer les tâches exigées par l’employeur.

Assistance à l’hygiène personnelle, assistance directe à la personne dans les activités quotidiennes, de la compagnie et de la surveillance pour aider les personnes à se déplacer ainsi que dans l’habillage, dans la prise des repas, dans la marche assistée et dans toutes les activités quotidiennes pour lesquelles la personne assistée a besoin d’aide. L’aidante formée est capable de réaliser toute cette activité en toute autonomie et responsabilité. Les exigences professionnelles spécifiques lui permettent également de gérer la relation avec le médecin et les autres travailleurs sociaux et sanitaires impliqués dans la prise en charge des personnes âgées malades.

Attitudes à évaluer dans l’assistant familial

Quelle que soit la demande, l’aidant embauché ne doit pas seulement avoir des compétences et de l’expérience. Il doit également avoir des attitudes personnelles qui facilitent la relation et la coexistence avec les personnes âgées, même malades. Il doit prouver collaboration avec les personnes âgées et / ou sa famille, capable de communiquer de manière sereine avec les personnes âgées avec l’attitude de soins, de compagnie et d’encadrement des personnes âgées. Ces attitudes sont fondamentales pour la sérénité des personnes âgées et aussi de sa famille. Il est important de garder à l’esprit que les personnes âgées nécessitent beaucoup d’attention et sont parfois plus difficile à gérer.

Il est toujours nécessaire d’évaluer la meilleure solution pour le bien-être de tous : les personnes âgées, les membres de la famille et même l’assistant. Les personnes âgée en situation de dépendance peuvent effectuer une demande d’aide auprès de l’APA (aide personnalisée à l’autonomie) ou auprès de la caisse de retraite. Un travailleur social, membre d’une équipe dédiée, comme le Conseil général, CLIC ou caisse de retraite effectuera une évaluation à son domicile. Le travailleur social relèvera différents éléments comme le type d’aide dont le sénior a besoin et identifiera ses difficultés à effectuer les actes de la vie quotidienne en fonction de la grille AGGIR afin d’évaluer son niveau de dépendance. Il pourra être rémunéré en chèques emploi service.