Go to Top

Les bienfaits de la gymnastique respiratoire

La gymnastique respiratoire tonifie les muscles thoraciques et abdominales, tout en améliorant le souffle de ceux qui la pratiquent. Bien respirer, il faut le rappeler, c’est mieux vivre ! La gymnastique respiratoire est indispensable pour tous ceux qui veulent optimiser leur capacité respiratoire. Il existe actuellement divers exercices ciblés, et appareils spécialisés, qui nous apprennent à mieux respirer, favorisant ainsi le fonctionnement de notre organisme. Ceux-ci seront d’une grande utilité aux athlètes désireux d’améliorer leurs performances sportives.

Avant d’aborder les mérites de la tonification des muscles respiratoires, il convient de comprendre globalement le fonctionnement du système respiratoire humain. Il s’agit de la structure anatomique responsable de la respiration, composée des voies respiratoires (le nez, le pharynx, le larynx, la trachée et les bronches), des poumons, et de la pompe. La respiration est à la fois une fonction physiologique volontaire et involontaire : cela signifie que l’individu peut consciemment intervenir sur elle, en optimisant ses performances. Mais comment améliorer la respiration ?

Exercices physiques pour la respiration

Pour augmenter ses capacités pulmonaires, il est conseillé de pratiquer une activité physique modérée sur une longue durée ; vous pouvez par exemple pratiquer l’une des disciplines suivantes de manière régulière : marche, jogging léger, cyclisme, natation de faible intensité, ski de fond, vélo de chambre et tapis roulant.

Le diaphragme est sans aucun doute le muscle respiratoire le plus important. Nous avons tendance à respirer principalement avec la poitrine (respiration thoracique) et non avec le “ventre” (respiration diaphragmatique), ce qui réduit considérablement la ventilation et les bénéfices produits par l’activité respiratoire. Il est donc nécessaire de revenir à une respiration “à pleins poumons”,  en utilisant principalement le muscle diaphragmatique. Cela permet non seulement d’optimiser le fonctionnement des poumons, en réduisant la possibilité de contracter des maladies respiratoires, mais aussi de favoriser le fonctionnement d’autres organes. Le cœur, par exemple, grâce à une plus grande oxygénation du sang, accomplit sa tâche plus facilement. 

Utilisation des entraîneurs respiratoires

Il est également possible d’effectuer des exercices visant à améliorer la respiration confortablement chez soi, en utilisant des “entraîneurs respiratoires”. Il s’agit de dispositifs médicaux efficaces capables d’améliorer de manière significative les performances des muscles inspiratoires. En plus d’optimiser les performances sportives, les entraîneurs respiratoires sont également très utiles pour les personnes qui doivent suivre une physiothérapie respiratoire. Ils ont en effet été reconnus comme un outil précieux pour la rééducation respiratoire tant pour les athlètes que pour les personnes souffrant de maladies respiratoires.

De nombreuses recherches ont prouvé que l’utilisation régulière d’appareils d’entraînement respiratoire, grâce auxquels il est possible de tonifier les muscles responsables de la respiration et donc d’améliorer la respiration. Ces appareils contribuent à réduire la détresse respiratoire, à soulager les symptômes de l’asthme et à améliorer les performances sportives des athlètes. De cette façon, d’une part, les patients souffrant de la fatigue respiratoire auront la chance de retrouver la vitalité perdue et d’améliorer leur qualité de vie et, d’autre part, les personnes qui font régulièrement de l’exercice pourront optimiser leurs performances dans les sports d’endurance. Quelques minutes du cours d’entraînement par jour suffiront.

Les entraîneurs respiratoires sont nécessaires pour améliorer la dynamique du flux inspiratoire. Ils permettent une récupération plus rapide après la séance d’entraînement et renforcent ainsi la résistance des muscles. Ils contribuent également à améliorer les processus métaboliques et garantissent un meilleur entraînement.

Les exercices de réadaptation respiratoire

La réadaptation respiratoire soulage les symptômes, augmente la capacité de travail et améliore la qualité de vie des personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques, même si elles sont en présence de modifications structurelles non réversibles. Parmi les exercices les plus fréquents en rééducation respiratoire, il faut citer : la marche ou la course sur un tapis roulant, les vélos d’appartement, la marche pendant au moins 30 minutes par jour et les combinaisons de plusieurs exercices de corps libre. Cet entraînement vous permettra de réaliser un entraînement aérobie d’endurance et de renforcer de grands groupes musculaires.