Comprendre les différents types de mutuelles santé : le guide complet

mutuelle sante

Publié le : 23 octobre 20238 mins de lecture

L’assurance maladie ne prend pas en charge toutes les dépenses de santé. C’est la raison pour laquelle, vous aurez besoin d’une mutuelle santé pour compléter vos remboursements en partie ou en totalité. Tout le monde peut bénéficier d’une complémentaire, cependant, il en existe différents types. Avant de choisir la vôtre, il est important de bien se renseigner.

À quoi sert une mutuelle santé ?

Une Assurance Maladie couvre les frais médicaux, mais pas la totalité des dépenses. C’est le cas avec les soins de santé comme les poses prothèses auditives ou dentaires, les soins des yeux, ou encore les médicaments. Le rôle d’une mutuelle est de prendre en charge de façon partielle ou totale les remboursements des frais de santé effectués par l’Assurance Maladie ou la Sécurité sociale. Avec april.fr, obtenez une meilleure assurance et remboursement, et accédez à des soins de qualité sans vous ruiner. Souscrire à une complémentaire santé chez un assureur n’est pas obligatoire, toutefois, elle est importante. En plus de prendre en charge en partie ou en totalité vos dépenses de santé, elle couvre certaines prestations non remboursées par la Sécurité sociale, comme l’ostéopathie, les médecines douces, ou certains vaccins.

À explorer aussi : Comment choisir sa mutuelle santé low-cost ?

Les différents types de contrats

Vous pouvez souscrire à plusieurs types de contrats : Le contrat individuel : vous y souscrivez en votre nom unique, et c’est également à vous de trouver la complémentaire qui répond à l’ensemble de vos besoins. De nombreux assureurs proposent ce type de contrats d’assurance santé individuelle, et il est possible de passer par un comparateur pour avoir la couverture santé la plus intéressante en termes de prix. Le contrat collectif : les entreprises du privé sont désormais obligées de proposer une couverture santé collective à leurs salariés. La moitié des cotisations des employés est directement réglée par l’entreprise. Même si l’entreprise est contrainte de proposer une couverture santé à ses salariés, il arrive que certains employés la refuse. Ce type de situation n’est possible que sous certaines conditions : lorsque l’employé bénéficie déjà d’une complémentaire individuelle, s’il possède un contrat à durée déterminée de moins de 3 mois, s’il travaille à temps partiel ou en tant qu’apprenti et que sa cotisation représente 10% ou plus de son salaire. La complémentaire santé solidaire C2S : pour les personnes qui possèdent des revenus modestes, il est possible de faire une demande de C2S. Elle peut être gratuite ou payante (moins de 1 euro par jour et par personne). Pour être éligible à cette complémentaire, deux conditions s’imposent à vous : premièrement être bénéficiaire de l’Assurance Maladie, et deuxièmement, ne pas dépasser la limite maximum de revenus.

À explorer aussi : Le forfait journalier hospitalier

Les complémentaires et assurances santé en fonction des profils d’adhérents

Les non-salariés

Lorsque vous êtes non-salariés, sans emploi, ou au chômage, payer ses cotisations d’assurance santé n’est certainement pas la priorité. Pour y remédier, il existe plusieurs solutions :

  • Savoir si vous êtes éligibles à la complémentaire santé solidaire
  • Si vous bénéficiez toujours de l’assurance santé de votre ancienne entreprise
  • Si vous pouvez intégrer l’assurance de votre conjoint(e).

Dans le cas où aucune de ses solutions ne s’offre à vous, un comparateur vous permettra de trouver une assurance santé pour sans emploi, qui répond à votre budget.

Les seniors

Dès les 60 ans, ou lorsque vous avez pris votre retraite, il est conseillé de se renseigner sur son assurance santé. En effet, vous aurez besoin d’une complémentaire adaptée à vos besoins spécifiques, tels qu’une couverture santé pour les dents, ou pour vos besoins optiques et auditifs. Si vous êtes seniors et vous avez besoin d’une assurance, il est essentiel de vérifier si vos garanties sont adaptées à vos besoins, et si le prix de la complémentaire actuelle, n’est pas élevé par rapport à vos revenus de retraité.

Les TNS

Les complémentaires pour les travailleurs non salariés (artisan, commerçant professionnel libéral, gérant de société, etc.), permettent à ceux-ci de bénéficier d’un renforcement de leur prise en charge, et d’avantages fiscaux importants. En effet, depuis la loi Madelin, il est désormais possible lorsque vous êtes travailleurs non salariés de déduire de vos impôts le montant de vos cotisations.

Les salariés

La loi ANI (Accord National Interprofessionnel) voté en 2016 oblige les entreprises à proposer une couverture santé pour leurs employés. Cependant, beaucoup d’employeurs ne proposent que des couvertures de bases qui conviennent pas aux employés et à leur famille. L’avantage avec les contrats de santé d’entreprise, est qu’ils ne coûtent pas grand chose aux employés. Vous avez donc la possibilité de souscrire à une assurance santé en dehors de l’entreprise pour bénéficier de meilleures garanties. Pour un arrêt maladie longue durée les garanties de votre complémentaire sont conservées si vous percevez une rémunération partielle de l’entreprise pour laquelle vous travaillez, en plus des indemnités versées par la sécurité sociale. Dans le cas où, durant votre arrêt de travail vous ne percevez aucune indemnisation de votre employeur, les garanties de votre complémentaire et vos cotisations sont suspendues.

Comment recevoir les remboursements d’une complémentaire ?

Lors d’une consultation chez le médecin, à l’hôpital ou dans une pharmacie, il est possible que vous n’ayez absolument rien à débourser. Le pharmacien ou le professionnel de santé se chargera de transmettre la demande de paiement à votre mutuelle en se servant des informations de votre carte vitale. C’est une méthode appelée le « tiers payant ». Lorsque le « tiers payant » n’est pas proposé, vous devez vous acquitter du « Ticket Modérateur » qui correspond à la partie non remboursée par la sécurité sociale, et attendre que la complémentaire vous rembourse la différence via votre compte bancaire personnel.

Quelles sont les garanties que l’on retrouve dans une complémentaire ?

Dans les contrats de complémentaire et d’assurance santé l’on retrouve plusieurs pôles : Les consultations et divers frais médicaux, les besoins optiques et auditifs, la pharmacie, l’hospitalisation, le dentaire et autres options de confort (poses de prothèse auditive ou dentaire). Les garanties hospitalières comprises dans une complémentaire sont les séjours en chirurgie, les séjours en soins de suite, les séjours en réadaptation ou rééducation, les séjours en psychiatrie et les hospitalisations à domicile et à la maternité. Tous ces contrats de couverture santé ont tous le même but, celui de rembourser les soins non couverts entièrement par la sécurité sociale. Chaque contrat propose des formules différentes, de la totale couverture, à la couverture partielle, avec des garanties de remboursement différentes. Afin d’avoir une idée des différents remboursements, il faut s’informer en consultant le tableau des garanties.

Plan du site