Go to Top

Une pause non rémunérée

Seul bémol : le congé de soutien familial est non rémunéré. Il s’agit simplement d’une autorisation d’absence donnée par l’employeur. 

Interdit de travailler, sauf…

La loi ne prévoit pas le maintien de la rémunération pendant le congé de soutien familial. Toutefois, une convention collective applicable dans l’entreprise peut prévoir des dispositions plus favorables.
Pendant son congé, le salarié ne sera pas autorisé à exercer une activité professionnelle.
Pour disposer de quelques ressources, il pourra toutefois, sous certaines conditions, être employé (à titre d’emploi familial) par la personne aidée (sauf s’il s’agit de son conjoint, concubin ou partenaire de PACS) si celle-ci perçoit l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

• En cas d’handicap

Si la personne aidée est bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap (PCH), elle peut employer un ou plusieurs membres de sa famille, y compris son conjoint, son concubin ou la personne avec qui elle a conclu un PACS.

• Quid de la retraite ?

Pendant votre congé de soutien familial et si vos ressources ne dépassent pas certains plafonds, vous serez affilié à l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF).
Pour en savoir plus sur l’AVPF, consultez le site des Caisses d’allocations

Articles similaires