Go to Top

Teint éclatant : la vraie jeunesse de la peau

La peau se fragilise au fil des ans, surtout après la ménopause, en l’absence de traitement hormonal. 

Conserver l’éclat du teint après la ménopause

Au vingtième congrès mondial des dermatologues, réunis en juillet dernier à Paris, le critère des rides a cédé la place à une nouvelle notion : l’éclat du teint.
La peau la plus éclatante est celle qui laisse passer la lumière : fine, translucide et régulière. Tout épaississement cutané (hyperkératose, psoriasis…) l’amoindrit, de même qu’une mauvaise oxygénation du sang (tabac, maladie respiratoire…), ou une altération des vaisseaux (froid, chaleur, nicotine, alcool…).
«Après la ménopause, beaucoup de femmes se plaignent d’avoir la peau sèche», indique le Dr Jean-Luc Vigneron, dermatologue. «Leur couche cornée s’est épaissie et crée cette sensation».

Soins cosmétiques et techniques de pointe permettent de retarder cette apparition des marques du temps. C’est la révolution dite «cosméceutique».

• Vitamine A, acides de fruits et Rétinol

La solution passe par une crème hydratante et un produit activant le renouvellement cutané. En éliminant plus vite les cellules de surface, la couche cornée s’amincit, la peau s’éclaircit et la sensation de sécheresse disparaît.
– Molécule championne, la vitamine A acide, très irritante, s’applique progressivement une fois par semaine, puis deux…(sur ordonnance). Pour limiter le dessèchement cutané que la vitamine A provoque, certains dermatologues recommandent d’appliquer une crème hydratante, un quart d’heure après sa pose.
Mais, attention : la vitamine A acide, photosensibilisante, fait mauvais ménage avec les UV.

– D’autres recourent aux acides de fruits, mieux tolérés, à condition d’augmenter les dosages par paliers. Contrairement à la vitamine A, ils peuvent être utilisés sans interruption, même l’été.

– Autre actif souvent utilisé : le rétinol, moins efficace mais mieux supporté, ce qui permet de l’utiliser au long cours.

– Réputée pour ses effets antioxydants et éclaircissants sur le teint, la vitamine C joue un rôle d’accélérateur cellulaire.
«Avec acides de fruits le soir et vitamine C à 20 % le matin, le résultat est visible en quelques jours», poursuit le Dr Vigneron. «À la frontière entre cosmétiques et médicaments, vendus en pharmacies, généralement sur prescription médicale, ils offrent des concentrations et une efficacité accrues.» En amenant le derme à fabriquer plus d’élastine et de collagène, on lui redonne de l’épaisseur, la peau gagne en fermeté.

Articles similaires