Go to Top

Santé et environnement : les bons gestes au quotidien

Préserver l’environnement, c’est aussi lutter contre un nombre grandissant de pathologies liées à la dégradation de la planète. En adoptant quelques gestes quotidiens, il est possible d’inverser la tendance… Et de réaliser de substantielles économies.

Au marché

-Utiliser un panier : 18 milliards de sacs en plastique sont utilisés en France chaque année : ils polluent, même en brûlant.
-Privilégier les emballages biodégradables (papier, carton) ou recyclables (verre, métal, briques).
-Choisir les fruits et légumes locaux de saison : cultivés en pleine terre, ils sont moins gourmands en engrais et en énergie qu’en hors sol.
-Les fruits et légumes biologiques concentrent moins de toxiques et sont issus d’un mode de production respectant le sol, l’air et les nappes phréatiques.
-Préparations maison et produits frais sont à privilégier. En revanche, limitez les aliments fumés ou conservés dans le sel.
-Soyez vigilant en lisant attentivement les étiquettes : vous pourrez repérer les produits sans additifs, à additifs naturels (colorants issus des pigments des végétaux : E160, E161, E162), contenant des anti-oxygènes naturels tels que la vitamine C ou E (E300 à 302, E306), les agents de texture gélifiants extraits d’algues (E400 à 407).
-Acheter du papier toilette recyclé.

• A la cuisine

-Utiliser un couvercle sur la casserole pour économiser 20 à 30 % d’énergie et de temps.
-Préférer le papier sulfurisé au papier d’aluminium, impossible à recycler.
-Ranger les produits d’entretien et les aliments dans des placards différents.
• Nettoyage

-Privilégier les lessives sans phosphates.
• Au jardin

-Eviter les désherbants chimiques et les engrais au profit des produits « verts ». Les pesticides organochlorés non biodégradables sont les plus nocifs.
-Utiliser un compost maison obtenu à partir des déchets végétaux.
-Mélisse, pélargonium et citronnelle éloignent les mouches et les moustiques.
• Equipements économiques

-Ampoules fluo-compactes : elles réduisent de 80 % la consommation d’énergie et durent 6 à 8 fois plus longtemps (à dépoussiérer régulièrement).
-Si vous devez changer de machine à laver, choisissez un modèle peu gourmand en eau (70 à 125 litres par cycle selon les modèles). • Déchets

-Trier les ordures en utilisant les bacs mis à disposition dans de nombreuses municipalités : ils permettent de mettre de côté le verre (bacs verts), les flacons en plastique et les emballages en métal ou en carton (bacs jaunes), le papier (bacs bleus) et le reste.
-Si vous avez un jardin, vous pouvez démarrer un compost à partir des déchets végétaux.
-Recyclage en déchetterie pour les produits à risques tels que les piles, désherbants, essences, ampoules, huiles alimentaires, peintures, vernis et médicaments.
• Transports

Pour les petites distances, préférez le vélo, la marche à pied, le covoiturage ou les transports en commun au lieu de la voiture.
-Si vous changez de voiture, optez pour un modèle fonctionnant au GPL équipé de filtres à particules.
-Couper le moteur à l’arrêt et respecter les limitations de vitesse.
-Restreindre l’usage de la climatisation.
-Réclamer à vos élus la construction de pistes cyclables.
• Aérer la maison

-Une demi-heure chaque jour, pour supprimer les toxiques des meubles traités, des peintures, des moquettes, du tabac : une bonne manière de prévenir les allergies.
-Ne pas oublier d’éteindre le chauffage lorsque vous ouvrez les fenêtres.
• Lorsque vous réalisez des travaux

-Si vous devez faire changer vos fenêtres, privilégier les châssis en bois plutôt qu’en PVC. Incinéré, ce matériau émet de la dioxine.
-Préférez les sols en matières naturelles : parquet, lino, sisal, coco, chanvre.
-Isolation : briques en terre cuite qui ne dégagent aucun composé organique volatil.
-Utiliser des peintures sans solvant disponibles en magasins bio (pas plus chères que les peintures habituelles).

Articles similaires