Go to Top

Reconnaître un e-mail piégé

Méfiez-vous des e-mails adressés par des inconnus ou accompagnés de pièces jointes supsectes : ils contiennent souvent des virus qui risquent d’endommager votre ordinateur.

Action à retardement

En quelques jours, certains virus sont capables d’infecter des millions d’ordinateurs dans le monde. Le secret de cette rapidité ? Ces petits programmes informatiques malveillants se diffusent automatiquement, par e-mail.
Lorsque vous recevez un message infecté dans votre boîte aux lettres électronique, le virus n’est pas encore actif. Il n’attend qu’une action de votre part pour attaquer votre ordinateur et celui de vos correspondants. Apprenez à repérer les indésirables.

• Les pièces jointes : l’origine du mal

Les virus se cachent presque toujours dans un fichier attaché à l’e-mail : si vous l’ouvrez, vous serez contaminé. Prenez l’habitude de considérer toute pièce jointe comme potentiellement suspecte : ne cliquez pas dessus avant un examen attentif.
C’est le nom du fichier qu’il faut regarder. Plus exactement son « extension » : il s’agit des trois dernières lettres du nom, après le point. Les virus se cachent souvent dans des fichiers qui portent les extensions suivantes : .exe, .pif, .scr, .vbs, .bat, .zip (liste non exhaustive).
Mais si vous recevez un e-mail avec un fichier d’apparence plus classique, vous n’êtes pas à l’abri pour autant. Certains virus sont capables de se travestir, sous la forme d’un fichier texte (.txt), d’un fichier Word (.doc) ou d’un fichier image (.jpg).

• Expéditeur inconnu

Dans ce cas, un autre indice peut vous alerter : vous ne connaissez pas l’expéditeur du message. Un inconnu qui vous envoie un fichier attaché : à supprimer d’urgence !
Le risque peut aussi venir d’un e-mail qui prétend provenir d’un de vos amis. Explication probable : son ordinateur est infecté par un virus, qui s’est « auto-envoyé » à tout son carnet d’adresse.
N’ouvrez pas la pièce jointe sans l’avoir contacté pour savoir s’il vous a volontairement envoyé ce fichier.
Plus vicieux encore : l’e-mail infecté peut prendre la forme du message d’erreur qui fait suite à un de vos envois non parvenu à destination.

• Surtout des messages en anglais

Une chance pour les Français : la majorité des messages infectés sont en anglais, ce qui les rend plus facile à repérer.
Le titre peut être d’apparence banale : « Your document », « Hi », « Information » par exemple. Le contenu du message se limite alors à quelques mots censés vous inciter à ouvrir le fichier attaché.
Mais là encore, certains virus se montrent plus malins. Au mois de décembre, les professionnels de la lutte anti-virus ont détecté des e-mails infectés avec un titre en français : « Joyeux Noel ».
La vigilance s’impose, dans tous les cas.

Lire aussi :
Hoax : halte à la crédulité
Enchères sur Internet : nos conseils
Acheter sur Internet en toute sécurité

Articles similaires