Go to Top

Quand un enfant peut consulter un ostéopathe ?

un enfant peut consulter un ostéopathe

Quand un enfant peut-il consulter un ostéopathe ?

La vie des enfants n’est pas exempte de traumatismes dont les répercussions pèsent sur leur développement moteur et l’ensemble de leur santé. Consulter un ostéopathe pour enfant aide à mieux surveiller leur croissance pour les aider à grandir plus sereinement. Explications.

À quel âge consulter un ostéopathe pour enfant ?

L’ostéopathie a comme vocation de prévenir avant de guérir. C’est pourquoi il n’y a pas de moment spécifique indiqué pour consulter un ostéopathe pour enfant. Certains âges présentent des risques particuliers en matière de traumatismes, notamment la naissance et après, l’apprentissage de la marche.

Entre 0 et 6 mois :
C’est un bon réflexe de consulter un ostéopathe pour enfant, car la vie in utéro et l’accouchement occasionnent des quantités de petits traumas, notamment sur la boîte crânienne et l’abdomen. Ils doivent être corrigés pour que tous les organes du bébé se développent normalement.

Dès 9 mois :
Lorsque l’enfant commence à adopter des réflexes posturaux pour marcher, l’ostéopathe pour enfant aide à corriger les blocages qui gênent son équilibre. C’est l’âge d’or des chutes à répétitions qui peuvent occasionner des désordres tels que mauvaise statique ou déviation de la colonne vertébrale. Certaines chutes provoquent des perturbations crâniennes qui se traduiront par des troubles du sommeil. Faute de soins, elles peuvent plus tard, être à l’origine de problèmes de concentration à l’école. Les chutes sont aussi la source d’autres troubles, comme des affections ORL ou des problèmes digestifs.

Durant la croissance

Il arrive qu’en pleine croissance, les différents capteurs de l’équilibre comme l’œil ou la voûte plantaire provoquent des déséquilibres posturaux. Un ostéopathe pour enfant pourra les détecter et les corriger. De même, les troubles de la statique comme une scoliose ou une cyphose indiquent un problème d’adaptation du corps. Certaines habitudes, comme les cartables trop lourds, ne sont pas étrangères au phénomène.
La croissance est aussi l’âge où les enfants portent parfois des appareils orthodontiques. Or, ces appareils exercent une contrainte sur la structure temporo-mandibulaire, à la base de l’équilibre postural de l’enfant (pour plus d’infos sur l’orthodontie, visitez le blog : https://www.astuce-sante.fr).

Durant l’adolescence

En raison d’une forte croissance à cette période, les adolescents souffrent souvent du dos. Les soins d’un ostéopathe soulageront tout en douceur les diverses tensions.

Les autres moments pour consulter

D’une manière générale, on recommande de consulter l’ostéopathe pour enfant le plus tôt possible, notamment en cas d’accouchement difficile. Il est souhaitable aussi d’effectuer des bilans ponctuels à titre préventif, de manière à assurer un suivi ostéopathique de l’enfant.

L’ostéopathie est aussi préconisée pour les sportifs en herbe. Que ce soit pour se préparer à débuter une activité ou lors de traumatismes occasionnés par la pratique d’un sport. On pense notamment aux chutes dont les effets n’apparaîtront pas à la radio ou aux nombreuses entorses, foulures et autres-chocs.

Les affections ORP à répétitions telles qu’otites ou infections pulmonaires sont aussi un motif pour consulter l’ostéopathe avec les enfants. L’installation d’agents infectieux est favorisée par les restrictions pouvant apparaître au niveau du diaphragme, empêchant le bon drainage des sécrétions.

Il peut arriver aussi qu’un enfant ayant subi un traitement ostéopathique qui a bien fonctionné voit ses troubles revenir après quelques mois, suite à un pic de croissance, une chute ou un vaccin. Il est utile alors de consulter à nouveau, de manière à ce que son état ne régresse pas. Ces situations arrivent notamment avec les bébés, quand certains os viennent contrarier le bon fonctionnement de leurs nerfs, notamment au niveau du cou, pour provoquer des vomissements.

Il appartient aux parents de savoir observer et repérer ce qui, dans le comportement de leur enfant, trahit un blocage. Les ostéopathes qui travaillent avec les enfants agissent avec la plus grande douceur, en effectuant des manipulations et des mobilisations avec infiniment de précaution. Un traitement ostéopathique ne se substitue en aucun cas à un traitement médical.