Go to Top

LOCATION DE VACANCES : Coût, assurance : soyez précis

Que vous passiez par un propriétaire ou un professionnel, les conditions de location ne seront pas les mêmes. Renseignez-vous aussi auprès de votre assureur sur votre responsabilité en cas de dommages au cours du séjour.

Arrhes, acompte, annulation

Au moment de la réservation, le loueur peut vous demander une partie du prix convenu.
Veillez à ce que dans le contrat (ou la lettre qui en tient lieu), cette somme soit appelée  » arrhes « .
Ainsi, si vous vous désistez, vous ne perdrez pas plus que la valeur de ce premier versement ; si le propriétaire renonce à louer, il devra vous verser le double.
En revanche, lorsque la somme est qualifiée d’acompte, le locataire, en cas d’annulation, peut être tenu de verser la totalité du prix si le logement n’a pu être reloué (si c’est le loueur qui se dédit, le locataire est en droit de demander des dommages et intérêts).

• Vous passez par une agence ?

Si vous louez par agence, la somme versée à la réservation ne doit pas dépasser 25 % du prix de la location ni être perçue plus de six mois avant la remise des clés. Le solde ne peut être exigé qu’un mois, au plus tôt, avant l’entrée dans les lieux (1).
Si vous louez directement à un particulier, il n’y a pas de règle ; mais vous avez vivement intérêt à ne pas verser le solde avant l’entrée dans les lieux.

• Dois-je souscrire une assurance spéciale ?

Vous pouvez provoquer un dommage aux biens que vous louez et donc engager votre responsabilité.
Les risques incendie et dégâts des eaux sont souvent couverts par une assurance souscrite par le loueur, laquelle doit comporter une clause d’abandon de recours contre le locataire. Vérifiez ce point précisément avec lui. À défaut, contrôlez le contrat d’assurance que vous avez souscrit pour votre habitation principale. Il peut comporter une clause dite de  » villégiature « .
Sinon, demandez une extension de garantie à votre assureur.

(1) Décret 2005-1315 du 21 octobre 2005

Articles similaires