Go to Top

Le tennis

Ténacité, maîtrise de soi, concentration, mais aussi vitesse, beauté du geste et précision : autant de qualités qui font la séduction du tennis. Un sport praticable à tout âge avec quelques précautions physiques et un matériel adapté.

Plaisir et santé

On peut continuer le tennis passée la cinquantaine : vous vous ferez plaisir tout en entretenant vos muscles, votre squelette, et votre capital de souplesse, rapidité, précision et coordination.
Le tennis est un sport exigeant, qui met à rude épreuve le cœur et les vaisseaux : après 40 ans, le bilan cardio-vasculaire est de rigueur, même si vous avez beaucoup joué dans le passé.
Il faut faire vérifier sa vision régulièrement, le tennis impliquant aussi beaucoup d’efforts visuels.

• Doser son effort

Il est impératif de doser votre effort et de soigner votre condition physique générale : un bon échauffement et des étirements seront systématiquement à votre programme d’entraînement.
C’est la meilleure prévention contre les claquages de muscles ou les problèmes d’articulation.

• Préférer la régularité

Garder longtemps la forme au tennis implique de pratiquer à côté une ou deux activités d’entretien des systèmes articulaire et cardio-respiratoire.
Le jogging, la natation, le vélo, le rameur d’appartement sont tout à fait adaptés. Le stretching et la gymnastique douce permettent de dénouer les épaules et de détendre les jambes.
Dans tous les cas, préférer la régularité à l’effort brutal et exceptionnel.

• Privilégier le côté jeu

Avant de vous relancer, vérifier votre matériel. Prenez le temps de vous faire conseiller dans un magasin spécialisé pour choisir votre raquette, qui doit être adaptée à votre morphologie et à votre niveau de jeu.
Choisissez vos chaussures avec soin : elles doivent convenir à la surface de jeu, bien amortir les chocs pour vous offrir un confort suffisant, sinon, gare aux entorses ou aux tendinites !
Attention aussi à la surface sur laquelle vous jouez : si vous le pouvez, jouez plutôt sur terrain souple (terre battue). Initiez-vous aux joies du double, moins violent.
Privilégiez le côté « jeu » : cela n’enlèvera rien à la satisfaction du beau geste, et vous donnera des années de plaisir en plus sur les courts !

A retenir :
Le tennis peut se pratiquer à tout âge, mais il est violent pour le cœur : passé 40 ans, un bilan s’impose.
En-dehors des contre-indications cardio-vasculaires, la pratique intensive du tennis est plutôt déconseillée aux personnes présentant des troubles circulatoires : les à-coups caractérisant ce sport mettent les jambes et les veines à rude épreuve.
Mieux vaut jouer régulièrement, sans viser la performance, en graduant les efforts, plutôt qu’une fois de temps en temps, de façon très intense. Le secret est d’écouter son corps : si on ne se sent pas bien, fatigué, en manque de sommeil, mieux vaut aller dormir !