Go to Top

Etes-vous « zen » ou « zap » ?

L’offre iDTGV permet de choisir entre deux ambiances de voyage : calme ou animée. Mais attention, certains services sont payants.

iDzen : voyager en toute quiétude

Si vous avez envie d’un trajet au calme, optez pour une place dans l’espace iDzen. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un endroit destiné à ceux qui souhaitent s’offrir un trajet en toute quiétude.
Si vous voulez en profiter pour faire une petite sieste, vous pouvez même acquérir un kit sommeil pour 2 €. De quoi s’agit-il ? D’un coussin tour de cou en PVC, de deux bouchons en mousse pour oreilles et d’un masque de sommeil. Ce kit est disponible au bar ouvert 20 minutes avant le départ du train et situé au centre de la rame.

• iDzap : convivial et animé

Vous avez envie d’un voyage convivial à deux, en famille ou avec des enfants de moins de 12 ans ? Vous pourrez réserver une place dans l’espace iDzap. Libre à vous d’y discuter entre amis, de jouer aux cartes (vous pouvez acheter un jeu de cartes au bar pour 2,50 €) ou de profiter des animations gratuites ou payantes qui sont proposées dans le salon iDTGV.
Ces animations peuvent être thématiques selon les périodes. Jusqu’au 2 janvier prochain, vous pouvez vous offrir (services payants) des massages de relaxation.

• Des services en plus mais payants

Que vous soyez « zen » ou « zap », vous pouvez visionner un film sur un appareil portable. Une sélection de films est disponible à la location au bar, avec lecteur et casque si nécessaire (DVD + lecteur + casque : 10 €, DVD seul : 3 €, casque supplémentaire pour voir le film à deux : 3 €).
Dans la voiture bar, les voyageurs ont la possibilité de se restaurer : tapas, dégustation de vins régionaux (exemple de prix : 5,80 € pour le sandwich au jambon rôti aux herbes et au fromage frais de brebis).

• Attention, ambiances non-garanties

Beaucoup d’animations risquent d’être payantes (ce qui revient à majorer le prix du trajet). Par ailleurs, rien ne vous garantit vraiment que des troublions ne viennent pas vous perturber dans l’espace iDzen même si les contrôleurs peuvent être alors appelés à la rescousse pour régler le problème.
Ainsi, même si les parents d’enfants de moins de 12 ans sont invités à réserver dans l’espace iDzap, il n’est pas question de leur interdire l’espace iDzen. Dans l’absolu, on peut donc se retrouver tout de même proche de bambins turbulents si les parents n’ont pas suivi les conseils de la SNCF !

Articles similaires