Go to Top

AU GRAND AIR : Le vélo

Jadis moyen de locomotion, le vélo est devenu une activité sportive à part entière, simple, bénéfique et conviviale. L’occasion aussi de profiter des charmes de la nature.

Tranquillement

Le cyclisme est un bon moyen de prévention des maladies cardio-vasculaires. Ses efforts d’intensité moyenne et prolongés aident le cœur à moins se fatiguer : il se contracte mieux et devient moins sensible au stress.
La fonction sanguine est également favorisée. La pratique du vélo permet de conserver, et même de développer la capacité respiratoire. Le vélo fait également travailler les articulations tout en leur évitant d’avoir à supporter le poids du corps.
Même en pédalant à un rythme tranquille, un adulte brûle trois à quatre fois plus de calories qu’au repos.

• Équilibre et vigilance

Sur le plan musculaire, la pratique du vélo développe les quadriceps. Il est indiqué aux personnes souffrant des genoux car il n’implique pas de martèlement brutal.
Enfin, il favorise l’équilibre, l’adresse et la vigilance.
Il est cependant conseillé de rendre visite à son médecin car, même pratiqué de façon tranquille, le vélo n’est pas une activité physique anodine pour l’organisme.
Le cœur peut être fortement sollicité et il est prudent de ne pas se lancer dans ce genre d’exercice sans précaution.

• Une saine fatigue

Au bout de quelques mois d’entraînement, on a envie de se lancer dans des promenades plus longues. On découvre ainsi le plaisir du « cyclotourisme ».
À nous la liberté de rouler au grand air et le bonheur de rentrer chez soi le soir après une journée de saine fatigue et de découverte !
Aux bienfaits du vélo, le cyclotourisme ajoute les plaisirs de la découverte de l’environnement naturel et favorise les contacts amicaux.
Pour en profiter au mieux, il convient de choisir un matériel et un équipement adaptés, d’être prudent sur la route et de bien préparer ses itinéraires à l’avance.
Il faut s’astreindre à un entraînement progressif et régulier, sans forcer mais en se fixant des objectifs raisonnables de progression.

A retenir :
Activité physique d’endurance, le vélo constitue un excellent entraînement pour le cœur et favorise la circulation veineuse dans les jambes.
Le vélo permet à la majeure parie du poids du corps de ne pas reposer (et peser) sur les membres inférieurs : ainsi, hanches, genoux et chevilles ne sont pas victimes de microtraumatismes (comme dans le jogging, par exemple).
Il est indispensable de choisir un vélo adapté à sa taille et à sa morphologie pour en tirer tout le bénéfice escompté.