Go to Top

Femmes

Pourquoi exfolier votre peau avant une exposition solaire ?

Pourquoi exfolier votre peau avant une exposition solaire ?
cercle hover

Les jours ensoleillés sont enfin revenus… et avec eux, les jours heureux ! Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles on aime le soleil. L’exposition modérée au soleil augmente en fait le niveau de sérotonine, ce qui contribue à améliorer l’humeur. Il apporte également à la peau de la vitamine D, essentielle à la fixation du calcium dans les os. Enfin (et peut-être surtout), l’exposition au soleil peut donner à la peau un bel éclat de soleil. Cependant, l’exposition au soleil peut également endommager la peau et provoquer un vieillissement prématuré. Pour que votre peau profite au maximum de l’exposition au soleil tout en étant protégée, il est important de la préparer correctement. Voici quelques conseils.

CONSEIL 1 – AVANT L’EXPOSITION AU SOLEIL, COMMENCEZ À STIMULER VOTRE CAPACITÉ À BRONZER

Le soleil émet des rayons UVA et UVB qui ne sont pas filtrés par la couche d’ozone de la planète. Par conséquent, ils atteignent le tissu cutané, stimulant l’un des mécanismes naturels de défense de l’organisme contre les rayons UV, la synthèse de la mélanine. C’est ce phénomène qui est responsable de la coloration de la peau et du bronzage.

Le fait est que lorsque la peau n’a pas été exposée au soleil pendant un certain temps, elle présente un niveau de mélanine très faible, ce qui implique qu’il est beaucoup plus difficile pour la peau de se défendre contre les rayons UV. Pour préparer votre peau à l’exposition au soleil ; au moins une semaine avant de partir en vacances, commencez à stimuler votre synthèse de mélanine et votre bronzage naturel pour éviter les coups de soleil et la pigmentation du soleil. Pour ce faire, un sérum huileux pour le visage est votre allié parfait. Ce sérum doit contenir des ingrédients actifs tels que les huiles essentielles de camomille et de géranium pour renforcer les défenses naturelles de la peau, et ainsi que l’huile essentielle de carotte pour stimuler la production de mélanine. Les huiles essentielles d’argan et de rose aideront également à réduire la déshydratation et à préserver la jeunesse de la peau. Adapté à tous les types de peau, ce type de sérum s’applique sur le visage et le cou après le nettoyage, au moins une semaine avant l’exposition au soleil et également pendant l’exposition au soleil sous vos différentes crèmes solaires protectrices, pour assurer un bronzage parfait et éclatant.

CONSEIL 2 – EXFOLIEZ VOTRE PEAU

Une autre bonne façon de préparer votre peau est d’exfolier votre corps avant l’exposition au soleil pour éliminer les cellules mortes qui empêcheraient votre peau d’obtenir un bronzage uniforme.

Entre les séances d’hydratation, il est important d’éliminer occasionnellement les cellules mortes de la surface de votre corps. Ceci est connu comme exfoliant. La fréquence de ce processus dépend de votre méthode et de votre type de peau.

Il est recommandé d’utiliser un outil tel qu’une brosse à poils souples ou une éponge pour éliminer les cellules mortes de la peau. Ou, tournez-vous vers un produit exfoliant, comme une crème pour la peau contenant des acides alpha et bêta-hydroxy qui dissoudront doucement les cellules mortes.

Étonnamment, l’exfoliation manuelle de la peau n’est pas une excellente option pour tout le monde. Cela dépend de la sensibilité de votre peau et des problèmes de santé que vous gérez, comme l’acné. Entamez une conversation avec votre dermatologue pour voir si l’exfoliation peut améliorer l’apparence de votre peau et la rendre plus réceptive à l’application de produits de soins de la peau, y compris les médicaments et la crème solaire, alors que vous préparez votre peau à l’exposition au soleil cette saison.

Si vous choisissez d’exfolier avant de partir à l’extérieur, appliquez toujours une crème hydratante pour hydrater la peau tendre et nouvellement révélée. Cela vous aidera à maintenir cette lueur radieuse et à éviter les coups de soleil.

Si vous remarquez que votre peau devient rouge et irritée, cela signifie que vous vous exfoliez trop souvent ou appuyez trop fort.

CONSEIL 3 – HYDRATEZ ET NOURRISSEZ VOTRE PEAU

L’hydratation de la peau est très importante après une exposition au soleil, mais aussi avant. Une crème hydratante n’offrira pas une protection solaire totale, mais elle contribuera à limiter ses dégâts. En effet, une peau sèche est plus susceptible d’attraper un coup de soleil, car elle est plus vulnérable aux rayons UV. En hydratant et en nourrissant votre peau en profondeur avec une lotion ou une crème pour le corps avant l’exposition au soleil, vous contribuerez à reconstruire sa couche protectrice.

Lorsque votre peau est prête à profiter au maximum du soleil au cours des premiers jours de vacances, il est important de l’exposer progressivement au cours de plusieurs courtes expositions. La première fois que vous vous exposez au soleil ne doit pas durer plus d’une heure. Et n’oubliez pas : lors d’une exposition au soleil, il est important de protéger votre peau avec un produit à indice de protection ou à protection spf élevé pour la garder saine, uniformément tonique et d’apparence plus jeune et la protéger des dommages causés par le soleil.

CONSEIL 4 – BON À SAVOIR

– Les séances au salon de bronzage n’empêchent pas les coups de soleil.

Contrairement à une croyance populaire, les séances de bronzage ne vous protègent pas des coups solaires. De plus, l’utilisation d’un lit de bronzage avant 30 ans augmente considérablement votre risque de contracter des cancers de la peau, en particulier le mélanome.

– Les produits auto-bronzants n’ont aucune valeur protectrice pour votre peau.

Ces produits ne protègent pas contre les effets néfastes du soleil, car ils n’induisent pas la production de mélanine, un pigment qui protège votre peau des rayons UV. Si vous utilisez des produits auto bronzants pour donner de l’éclat à votre peau, choisissez des produits qui contiennent un filtre solaire SPF ou utilisez-les conjointement avec une autre forme de protection (sprays solaires, crèmes solaires, chapeau, etc.).

– Pour ce qui est des yeux, vous pouvez utiliser un écran solaire pour visage sûr dans cette zone ou porter un chapeau qui vous permet de toujours garder vos yeux à l’ombre.

Profitez bien de vos vacances ! 

Lire la suite

Conseils pour un allaitement réussi

Entre l’instinct et l’apprentissage, où chercher des conseils sur l’allaitement ? C’est une bonne idée d’écouter le médecin à la sortie de l’hôpital ou d’écouter les suggestions des autres mères tout en continuant à lire et à se renseigner dans des magazines et des blogs spécifiques.

On ne trouve guère d’opinions et de conseils très différents sur l’allaitement maternel aujourd’hui, car les directives sont uniformes et tendent à renforcer et à soutenir l’instinct de l’enfant

1.   Adopter une position confortable

Bien allaiter signifie satisfaire le bébé et se sentir bien, tranquille et en bonne santé.

Il n’y a pas de position unique pour allaiter : il faut observer les autres mères, écouter les suggestions et conseils d’allaitement. Essayer ensuite de s’y adapter avec le bébé. En fait, lui aussi a des préférences et, même pour ceux qui ont d’autres petits frères ou sœurs, ils ne sont presque jamais les mêmes.

Pour les rendre à la fois confortable et surtout pour aider le bébé, on peut utiliser un coussin d’allaitement.

Le bébé se tourne naturellement vers sa mère pour chercher le sein, on commence donc à allaiter immédiatement après la naissance. Cela stimulera la production laitière elle-même.

2. Le tire-lait et la production de lait

La production de lait peut parfois être excessive. Il faut donc vérifier avec le médecin et prendre des conseils d’allaitement parce que ce phénomène peut provoquer des problèmes mammaires en obstruant les conduits.

Cette production excessive peut être utilisée pour faire des réserves de lait. C’est pourquoi il est bon d’avoir un bon tire-lait. Il existe des modèles manuels ou électriques et aussi extrêmement compacts. On choisit souvent celui qui convient le mieux à nos besoins, en le combinant avec une bouteille spéciale avec raccords.

Les montées de lait sont un réflexe qui fait couler le lait maternel. Elles peuvent être gérées assez facilement en utilisant des coussinets absorbants qui protégeront les vêtements des taches et des odeurs.

3. L’appétit du bébé et de la mère

Normalement, on constate un ajustement naturel de l’appétit du bébé et de la mère. Alors que ces derniers devraient maintenir des cycles spécifiques et même la mère ne devra pas être surprise si elle aura plus faim !

Attention cependant à bien manger. Il faut essayer d’apaiser la faim avec une nourriture saine et des boissons appropriées. En fait, il faut se rappeler que le lait maternel est en grande partie composé d’eau et que, pour cette raison, il est important de s’hydrater abondamment.

 

Lire la suite

La vulvovaginite : une MST très inconfortable

Qu’est-ce que la vulvovaginite ?

La vulvovaginite est une inflammation de la vulve et du vagin principalement caractérisée par des brûlures, des démangeaisons, des fuites (parfois malodorantes et de couleur différente), un gonflement des grandes et petites lèvres.

Quelles sont les causes de la vulvovaginite ?

Bien que les démangeaisons vaginales soient le signe d’infections vaginales (y compris les maladies sexuellement transmissibles), elles peuvent avoir des causes multiples. Les démangeaisons vaginales, appelées vulvovaginite, peuvent également être dues à des produits chimiques irritants, que l’on trouve dans : les détergents ou les savons, les produits de lavage et les crèmes, le papier ainsi que les produits d’hygiène féminine et les produits contraceptifs vaginaux.

Les femmes péri ménopausées peuvent notamment souffrir de vulvovaginite en raison des fluctuations des niveaux d’œstrogènes. En effet, dès que le taux d’œstrogènes baisse, la paroi vaginale devient plus fine et plus sèche, ce qui peut provoquer des démangeaisons. Des études ont montré un lien entre le stress psychologique et les infections vaginales. Cela est probablement dû, comme on le sait, au fait que le stress a un effet négatif sur le système immunitaire. En dehors des situations hormonales et de stress, les vulvovagines sont surtout l’expression d’une maladie sexuellement transmissible :

  • La candidose est très fréquente et il existe diverses espèces de Candida, presque toutes sensibles aux dérivés de l’Imidazole (Fluconazole ou Itraconazole). Même si depuis peu des espèces insensibles à ce médicament se développent, mais la science produit de nouveaux antimétabolites pour les zones fongiques (Echinocandine)
  • Trichomonase est aussi très répandue et induit des fuites grises verdâtre, souvent malodorantes.
  • Gardnerella donne également des fuites malodorantes, quand à partir d’un commensal vaginal commun (50 vaginoses bactériennes) elle devient pathogène, provoquant des micropores dans la paroi cellulaire de la muqueuse vaginale, libérant des substances, telles que le sperme et la putrescine, qui provoquent l’odeur désagréable, souvent accentuée après les rapports sexuels.
  • Chlamydia Trachomatis : la chlamydia est souvent asymptomatique dans la phase initiale, mais évolue ensuite en une inflammation pelvienne qui peut se manifester de manière aiguë, avec de la fièvre, des douleurs, de la dysurie, ou, plus facilement, de manière chronique, en créant des adhérences internes entre les tubes, les ovaires et les intestins qui peuvent conduire à la stérilité.
  • Gonorrhée : caractérisée par des pertes abondantes, souvent malodorantes, facilement accompagnées d’une surinfection virale qui conduit à une sorte de condylomatose.

Comment diagnostiquer une vulvovaginite ?

Le type de fuite est généralement déjà assez important, surtout pour certains types de vaginites, comme la Candida, avec des fuites blanchâtres, assez solides, comme le lait caillé, ou la trichomonase avec des fuites moussantes, souvent malodorantes, ainsi que la Gardnerella. La méthode la plus sûre est certainement l’écouvillonnage vaginal, qui permet à la fois l’examen microscopique lorsqu’il est frais, et l’examen en culture. Avec l’examen microscopique frais, on peut facilement identifier Candida (présence de formations rappelant les roseaux des marais), Trichomonas, (parce qu’il est mobile et qu’il a une queue) et Gardnerella (présence d’une cellule indicatrice : une cellule recouverte de formations de gélatine).

Au niveau ambulatoire, le “Test de l’odeur de poisson” donne d’excellentes indications : en mettant en contact les fuites prélevées avec un écouvillon ou une pipette avec une solution d’hydroxyde de potassium (KOH), une forte odeur de poisson se développe.

Quel est le traitement de la vulvovaginite ?

Pour les différentes espèces de Candida, Gardnerella, Trichomonas et la vaginose bactérienne, le médicament de choix reste le métronidazole. Pour la gonorrhée, le médicament de premier choix est un macrolide : l’azithromycine (parfois une seule dose suffit), ou les céphalosporines de 2e et 3e générations. Ces médicaments sont également indiqués dans le traitement de la Clamydia (qui peut également être diagnostiquée par un test d’urine). Il est important de garder à l’esprit que la plupart des vulvovaginites doivent être considérées comme des maladies sexuellement transmissibles (MST) et, par conséquent, doivent toujours être traitées également au niveau du partenaire sexuel.

Lire la suite

La santé cardiaque de la femme pendant la grossesse

Pendant les neuf mois de gestation, le cœur est soumis à une augmentation constante du travail. C’est dû en partie à cause de l’augmentation du rythme cardiaque et en partie à cause de l’augmentation du volume de sang circulant. Il est donc courant que la femme enceinte se sente fatiguée. La pression artérielle subit également plusieurs changements : au cours du premier trimestre, elle tend à être inférieure à la normale. À mesure que la grossesse progresse, généralement à partir de la 20e semaine, une hypertension peut apparaître.

En outre, l’utérus qui a une taille plus importante a un effet négatif sur le retour veineux des membres inférieurs. Dans certains cas, et surtout au troisième trimestre, cela peut provoquer un gonflement des chevilles et des jambes.

Grossesse et hypertension

En cas de grossesse, une augmentation minimale de la pression par rapport aux valeurs normales est. Le cœur, comme indiqué ci-dessus, est soumis à un travail plus important. Cette hausse devient un problème lorsque certaines limites sont dépassées. Une pression excessivement élevée pendant la grossesse peut en effet avoir des conséquences, même très graves, sur la santé de la mère et du fœtus. Une surveillance attentive de la pression est donc essentielle, surtout à partir de la 20e semaine.

L’hypertension pendant la grossesse peut être évitée en mangeant correctement et en faisant attention à la prise de poids. Une limite ne doit pas être dépasser ; en moyenne, une prise de poids d’environ un kilo par mois est autorisée. Toutefois, cette indication n’est pas valable pour toutes les femmes enceintes. Il faut systématiquement demander l’avis de votre gynécologue. Les femmes qui sont hypertendues avant même leur grossesse doivent bien sûr être encore plus prudentes. En général, si vous constatez une augmentation excessive des valeurs de la pression artérielle, contactez rapidement votre médecin.

Le diabète gestationnel peut également avoir de graves conséquences sur la santé de l’enfant, c’est pourquoi, pendant la grossesse, un contrôle fréquent de la glycémie est effectué. En ce qui concerne la pression artérielle, la meilleure façon de contrôler la glycémie est de suivre un régime alimentaire correct et équilibré. Suivre des règles diététiques garantit une bonne alimentation au fœtus et à la mère. En même temps, il permet de maintenir la glycémie dans certaines limites. Si un diabète gestationnel se développe, le régime alimentaire de la mère ne doit pas être laissé au hasard, mais doit être fixé par un spécialiste.

Il est généralement conseillé aux femmes atteintes de diabète gestationnel de contrôler quotidiennement leur glycémie et de tenir un journal dans lequel elles consignent ce qu’elles ont mangé et leurs valeurs de glycémie. Le diabétologue pourra alors disposer de tous les outils nécessaires pour évaluer la situation à chaque visite de contrôle.

Grossesse et cholestérol élevé

En cas de grossesse, l’augmentation de la cholestérolémie est physiologique. Le cholestérol est en effet utilisé par l’organisme pour construire les membranes qui enveloppent les cellules. C’est pourquoi le contrôle du cholestérol n’est pas inclus parmi les mesures de routine à prendre pendant la grossesse.

Conseils pour préserver la santé cardiovasculaire pendant la grossesse (et le bon développement de l’enfant) :

-Arrêter la cigarette. Le tabagisme passif peut également être nocif, les femmes enceintes ne doivent donc pas se mettre à côté des fumeurs.

-Eviter la prise d’alcool.

-S’hydrater correctement.

-Suivre un régime alimentaire correct et équilibré. Si vous avez des doutes sur la nutrition, consultez un spécialiste.

-Vérifier régulièrement la prise de poids. Chez les femmes de poids normal, il ne devrait pas dépasser 10/12 kilos.

-Si le déroulement de la grossesse le permet, maintenir un mode de vie actif et une activité physique modérée.

 

Lire la suite

Quelles type de lunette pour femmes choisir pour la lecture ?

Quelles type de lunette pour femmes choisir pour la lecture ?
cercle hover

Vous avez besoin d’une paire de lunettes pour lire ? Et vous avez peur qu’elle ne vous mette absolument pas en valeur ? Sachez que vous avez, désormais, la possibilité d’allier tendance et technicité. Entre formes vintage, à écaille, montures bicolores, vous avez le choix d’acquérir des lunettes de lecture pour femme qui conviendront à votre morphologie, à vos besoins et à vos goûts.

QUELS SONT LES AVANTAGES DES LUNETTES DE LECTURE ?

De nos jours, les écrans font partie intégrante de notre quotidien que ce soit pour travailler ou pour lire grâce aux e-books. Mais la version papier n’a pas dit son dernier mot et passionne encore.

Cependant, lire pendant des heures peut provoquer de désagréables symptômes. N’avez-vous jamais eu les yeux qui piquent après plusieurs heures de lecture ou des maux de tête ? C’est ce que l’on appelle de la fatigue visuelle. La solution ? S’équiper d’une paire de lunettes adaptée à sa vision pour optimiser la vue et continuer son passe-temps favori.

Pour vous procurer vos montures, vous pouvez faire examiner votre vue par un ophtalmologue qui vous prescrira une ordonnance avec des verres appropriés à vos besoins si vous avez un problème visuel particulier : hypermétropie, astigmatisme, presbytie, etc.

Ensuite, votre opticien vous aidera à choisir la monture qui vous convient, tout en garantissant sa qualité. Que vous soyez mode, classique, excentrique, ce professionnel trouvera la paire qui vous siéra le plus. Car certaines ont le pouvoir de faire ressortir vos atouts et votre personnalité et pourquoi pas faire évoluer votre physionomie.

Si vous ne sentez pas le besoin de vous rendre chez le médecin, vous avez la possibilité d’acheter des lunettes de lecture sans aucune prescription médicale et totalement adaptées à votre vue. Vous pouvez vous en procurer soit en pharmacie, dans les grandes surfaces ou sur internet comme par exemple chez www.silac.eu.

Acheter en ligne vous permettra de trouver différents modèles de lunettes, à tous les prix, avec tout le confort visuel dont vous avez besoin et adaptés à votre vision.

PRESBYTIE : BIEN MESURER VOTRE DIOPTRIE

La presbytie se calcule en dioptrie (+0,5, +1,50, +2, +2,50, +3, +3,50, +4) qui permet de connaître la correction indispensable du verre qui sera soit bombé et rond, soit cadré et asphérique pour plus d’harmonie.

Ainsi, avant tout achat et pour faire le bon choix, vous devez savoir qu’elle est son intensité. À cet effet, vous devez passer un test de dioptrie en magasin ou en ligne. Vous pourrez, alors déterminer la puissance de grossissement approprié pour vos lunettes.

BIEN DÉFINIR VOS BESOINS POUR FAIRE LE BON CHOIX

Faire le bon choix lors de votre achat de lunettes de lecture femme, dépend aussi de la manière dont vous allez les utiliser. Après avoir calculé votre dioptrie, vous devez déterminer votre besoin.

Si vous les utilisez pour travailler, optez pour une paire agréable et légère. Si vous êtes la majeure partie de votre temps sur ordinateur ou télévision, choisissez celle qui filtre la lumière bleue. Si vous utilisez vos lunettes tous les jours, préférez la praticité avec un modèle dont les branches sont plus longues.

En déplacement ou si vous aimez lire à l’extérieur, adoptez des lunettes avec des verres solaires que vous pourrez ranger facilement et transporter en tout lieu. Confortables, elles abriteront vos yeux des UV.

BIEN CHOISIR VOTRE PAIRE DE LUNETTES : LES AVANTAGES DU VISAGISME

Pour bien choisir vos lunettes pour lire, vous devez, d’abord, identifier la forme de votre visage.

Visage ovale : il vous permet de chausser n’importe quelle monture par ses proportions équilibrées. Que vous soyez classique ou a contrario plus fantaisiste, vous pouvez tout vous permettre. Pour vous donner un côté jeune, optez pour des lunettes rondes. Si vous voulez faire ressortir votre vitalité, préférez des lunettes rectangulaires.

Visage rond : Si vous désirez accentuer la rondeur de vos traits, optez pour des lunettes rondes. Sinon, préférez des montures ajustées et effilées qui donneront, à votre visage, plus de hauteur comme les lunettes rectangulaires ou en forme de papillon. Petite astuce : privilégiez un pont clair pour « agrandir » les yeux.

Visage triangulaire : Plusieurs formes vous conviendront mais vous devez éviter les montures qui cachent vos joues ou qui sont plus grandes que votre visage.

Visage rectangulaire : Il est plus long que large, avec souvent un nez assez long. Les lunettes rondes et évasées pourront l’élargir. Les formes rectangulaires ont pour effet de le durcir.

Visage carré : Présentant de forts maxillaires et un grand front, votre visage sera mis en valeur grâce à des montures rondes voire ovales.

Visage en losange (diamant) : Votre visage est petit au niveau du front et du menton avec des pommettes saillantes. Les montures ovalisées ou en forme de papillon sauront mettre votre physionomie à l’honneur.


Lire la suite

Comment fonctionne la liposuccion ?

Comment fonctionne la liposuccion ?
cercle hover

Qui ne rêve pas d’avoir une silhouette harmonieuse pour se sentir bien dans sa peau ? Pour atteindre cet objectif, la plupart des gens misent sur les séances de sport et les régimes draconiens. Cependant, malgré une perte de poids, de la graisse rebelle reste souvent stockée dans des zones spécifiques du corps. La liposuccion permet de s’en débarrasser de manière définitive. Zoom sur ce procédé chirurgical aux résultats impressionnants.

Qu’est-ce que la liposuccion ?

Lorsque la graisse s’accumule dans le corps au fil du temps, un simple régime ne suffit plus pour l’éliminer efficacement. La liposuccion ou lipoaspiration permet de venir à bout des graisses les plus tenaces. Cette intervention consiste à aspirer tout l’excédent de graisse afin de redessiner la silhouette. Elle cible toutes les zones du corps où l’on peut trouver des bourrelets et des plis : le double menton, le cou, le dos, les bras, les cuisses, la culotte de cheval, les hanches, les genoux… Le plus souvent, les personnes qui décident de se lancer optent pour la liposuccion du ventre où la graisse est particulièrement coriace.

Efficace et sans risques, la liposuccion est aujourd’hui la pratique la plus courante en chirurgie esthétique. Pour avoir l’avis d’un expert, rendez-vous sur docteurdjian.com. Comme l’intervention permet uniquement de corriger des imperfections dans des zones spécifiques du corps et non de maigrir, elle est déconseillée aux personnes en surpoids. Elle ne convient pas non plus aux adolescents. L’idéal est d’avoir recours à la liposuccion pour compléter les résultats du sport et d’un régime. Comme la graisse ne peut pas se réinstaller dans la partie traitée, les effets sont définitifs. Par contre, elle peut très bien s’accumuler dans d’autres endroits. Garder une hygiène de vie saine reste de ce fait essentiel.

Les premières démarches

Avant d’avoir recours à une liposuccion, une première consultation chez un spécialiste s’impose. Parce qu’une opération chirurgicale reste délicate, il est important de bien choisir son chirurgien plasticien en vérifiant qu’il dispose des certifications nécessaires. Il est également préférable de se renseigner sur son parcours professionnel et son établissement afin d’éviter les mauvaises surprises. Au cours de ce rendez-vous, le patient devra exposer ses attentes et ses objectifs au plasticien. Ce dernier jugera de la faisabilité de l’intervention après avoir examiné sa qualité de peau ainsi que les zones à traiter. Comme il existe de nombreuses contre-indications (tabagisme, contraception, grossesse, maladie…), il devra également questionner le patient pour s’assurer qu’il n’y a aucun risque. Ce premier contact constitue une occasion pour le patient d’en apprendre au maximum sur ce qui l’attend. Il disposera ensuite d’un délai de réflexion obligatoire de 15 jours pour se décider.

Lorsque le patient sera prêt, le chirurgien lui remettra un devis ainsi qu’un formulaire de consentement éclairé à signer. Le prix de liposuccion est fixé selon différents paramètres. Un bilan préopératoire est obligatoire afin d’éviter toute complication. Il existe par ailleurs différentes mesures à prendre. Le fait de fumer peut par exemple empêcher de bien cicatriser. Si c’est son cas, le patient doit s’en abstenir au moins un mois avant et après l’opération. Il faut également qu’il évite de prendre de l’aspirine 15 jours avant l’intervention. Pour finir, si une anesthésie générale est nécessaire, il est impératif que le patient fasse une consultation pré-anesthésique au moins deux jours avant.

En quoi consiste l’intervention ?

 La liposuccion est pratiquée au bloc opératoire comme toute intervention chirurgicale. Les cellules graisseuses sont aspirées en douceur à l’aide de petites canules en mousse. Ces dernières sont insérées sous la peau du patient à travers de petites entailles de 3 à 5 mm. Même si l’opération nécessite des points de suture, elle ne laisse presque pas de trace. Une fois la graisse retirée, la peau de dessus reprend progressivement place en comblant les tunnels par lesquels les canules sont passées. Une séance de liposuccion permet de perdre entre 2 à 5 litres de graisse. Une anesthésie locale suffit si la quantité d’amas graisseux à retirer est faible. Par contre, une anesthésie générale est recommandée dans le cas où les zones à traiter sont importantes. La durée d’intervention varie de 30 minutes à 2 heures.

La liposuccion se fait généralement en chirurgie ambulatoire ou nécessite au plus une nuit d’hospitalisation. Cette durée peut cependant être prolongée en fonction de l’importance de l’intervention et de l’état général du patient. Grâce aux progrès scientifiques, les risques sont désormais très limités. Des complications surviennent dans de rares cas seulement. Les imperfections post-opération, quant à elles, peuvent être rectifiées plus tard à l’aide d’une seconde intervention. Certains patients décident parfois d’aller plus loin et optent par la même occasion pour un lipofilling. Cette technique consiste à réinjecter la graisse prélevée au cours de la lipoaspiration sur d’autres parties du corps où elle fait défaut. Le plus souvent, il s’agit des fesses plates ou des seins.

Les précautions à prendre après l’opération

Une liposuccion donne droit à environ 7 jours de convalescence cependant, le patient doit être suivi par un médecin durant plusieurs mois. Les zones touchées restent endolories quelque temps. La prise d’antalgiques peut être nécessaire selon le seuil de tolérance du patient à la douleur. Pour bien se remettre de cette opération, le port de bandages ou de vêtements de compression est obligatoire pendant près d’un mois. En plus d’améliorer la rétraction cutanée, ils permettront de limiter les ecchymoses et les gonflements. Il est également recommandé de masser régulièrement les zones traitées pour éviter les boursouflures.

Il faut généralement patienter plusieurs mois voire une année avant de pouvoir admirer les résultats d’une lipoaspiration. Pour un résultat optimal, le patient peut se donner le temps de perdre du poids avant l’intervention en fonction de ses objectifs. De cette manière, après la séance de liposuccion, il pourra être entièrement satisfait de son corps. Il lui suffira ensuite de maintenir une bonne hygiène de vie et se mettre au sport un ou deux mois après l’opération. Maigrir davantage ne fera que renforcer les effets de la liposuccion. Le respect de tous ces points garantira une entière satisfaction à terme.

Lire la suite

Cosmétique et hygiène : choisir des produits de qualité en ligne

Cosmétique et hygiène : choisir des produits de qualité en ligne
cercle hover

La majorité des femmes s’intéressent aujourd’hui à l’achat de produits cosmétiques et d’hygiène en ligne. Mais avant de vous lancer, sachez que sur internet, vous pouvez aussi bien tomber sur des produits de mauvaise qualité que sur des cosmétiques de bonne qualité. Voici comment les discerner.

Produits cosmétiques et vente en ligne

Avant, l’on achetait les produits de beauté uniquement dans des boutiques spécialisées ou dans les rayons dédiés au cœur des supermarchés. Mais aujourd’hui, plus besoin de sortir de chez soi pour remplacer sa gamme de maquillage avec les nouvelles tendances fraichement sorties. En effet, l’e-beauté gagne de plus en plus de terrain ces dernières années, rendant ainsi l’achat direct en magasin physique plus obsolète.

Certes, il y en a encore celles qui insistent pour voir les produits en vrai, de les tester, avant de les acheter. Mais la plupart se sont désormais tournés vers l’achat en ligne d’articles cosmétiques et hygiène. D’autant plus que les e-commerçants spécialisés dans la beauté ne cessent de se multiplier en ce moment, des e-boutiques comme www.havea.com qui visent à vous rendre la vie plus facile.

Les cosmétiques bio, gage de qualité pour la santé !

Cependant, l’explosion de la vente en ligne de cosmétiques a malencontreusement favorisé la multiplication des produits contrefaits qui sont généralement de mauvaise qualité. Ainsi, pour ne pas avoir des effets indésirables à cause de ces « mauvais » produits truffés d’ingrédients toxiques, il est nécessaire de bien choisir les bons articles à acheter en ligne.

Aujourd’hui, le moyen le plus sûr de ne pas avoir des surprises est tout simplement de favoriser les cosmétiques bio. Mais attention, même les produits bio peuvent être contrefaits, ce qui vous oblige à encore redoubler de vigilance. Pour cela, il est nécessaire de vérifier si les articles qui vous intéressent sont vraiment labellisés bio. Pour rappel, la certification est effectuée suivant des normes par des organismes de certification, dont les plus connus sont ECOCERT, COSMEBIO et NATURE & PROGRES.

Ainsi, la présence de l’un de ces logos sur la crème ou le fond de teint que vous voulez acheter vous garantit la qualité du produit en question, tant par rapport à la santé que l’environnement.

Pour les produits d’hygiène

Pour ce qui est des produits d’hygiène, le fait de bien les choisir minimise également les risques d’effets secondaires sur la peau et sur la santé en général. Et là encore, au lieu d’opter pour des produits synthétiques, il vaut mieux privilégier des articles certifiés bio, comme on en trouve plein chez Havea. On parle ici des gels douche, des shampoings, des après-shampoings, des déodorants… qui sont entièrement fabriqués à partir d’ingrédients 100 % naturels. En choisissant ces produits d’hygiène bio, on se sent plus rassuré au quotidien.

Comme pour les cosmétiques bio, il est important de vérifier la certification sur l’emballage (en regardant la photo), même si cette information est généralement mentionnée dans le descriptif du produit en question. En voyant le logo COSMEBIO, ECOCERT ou autres, vous pourrez commander votre produit d’hygiène en toute tranquillité.

Lire la suite

Produits bio et naturels pour votre bien-être et santé

Produits bio et naturels pour votre bien-être et santé
cercle hover

Ces dernières décennies, les produits bio prennent plus de place dans les étals du marché. Marre des effets néfastes des produits chimiques, de plus en plus de personnes optent pour une alimentation, des produits cosmétiques et sanitaires bio. Ces produits, respectueux à l’environnement confèrent plus d’avantages pour leur bien-être et santé. Voulez-vous en essayer ? Dans cet article, on vous explique comment et pourquoi choisir ces produits.

Les produits bio et naturels : où en dénicher ?

À la recherche de produits de beauté bio ? Vous pouvez en demander auprès de votre boutique de cosmétique habituelle. Certaines marques sont disponibles dans ces chaînes de distribution. Pour les produits phytosanitaires, phytothérapies et aromathérapies ou les produits amincissants, vous pouvez se renseigner auprès d’un expert en produits bien-être

La vente de produits santé et bien être, se fait aussi en ligne avec les sites e-commerce. Vous pouvez effectuer un achat de produit bio particulier en ligne, en spécifiant votre recherche. Les e-commerçants de produits de bien-être et de santé peuvent s’agir de l’entreprise productrice, d’une filiale de distribution ou d’un marchand particulier. Pour en être sûr qu’il s’agit d’un produit bio, le logo correspondant à la certification doit être visible sur le contenant du produit. On peut également vérifier sur l’internet si le fabricant et/ou le produit en lui-même, est labellisé bio.

Les produits bio et naturels : pourquoi les adopter ?

Les produits bio sont des dérivés de l’agriculture biologique. Ils ne contiennent aucun ingrédient chimique, ni de l’OGM (Organisme Génétiquement Modifié). La plupart des produits bien être et santé bio sont extraits ou issus de la transformation des plantes, légumes et fruits, également certifiés bio. Ces produits sont donc naturels. Par contre, les produits naturels ne sont pas forcément bio.

Les produits bio sont écologiques. Opter pour ces produits revient à protéger la planète. Ils sont effectivement, biodégradables. Ils sont contrôlés depuis la matière première, jusqu’au produit fini. En effet, les matières premières sont exposées à la pollution environnementale, d’où la nécessité du contrôle. De plus, la certification bio exige une traçabilité continue. Par ailleurs, étant bio, ils ont plus d’affinité avec l’organisme et la peau. Leurs principes actifs font preuve d’efficacité incomparable, sur votre bien-être et santé. Sans aucune transformation industrielle, les produits bio et naturels gardent également, leurs nutriments et oligoéléments d’origine, pour être encore plus vertueux.

Les produits bio et naturels : comment en choisir ?

Il nécessite de définir en avance le type de produit que vous envisagez à acheter. D’ailleurs, il facilite votre recherche si vous comptez en acheter en ligne. Cependant, certaines boutiques en ligne, comme Havea, vendent toutes sortes de produits de bien-être et de santé. On peut citer, à titre d’exemple, les produits cosmétiques, les huiles essentielles et végétales, les compléments alimentaires, les infusions,…

Vous pouvez aussi choisir un produit bio en fonction de son action et utilisation. À titre d’exemple, un produit minceur sert de brûle-graisse ou élimine la cellulite. Demandez des conseils auprès de votre expert en compléments alimentaires, pour trouver le produit qui vous convient. Certains produits cutanés ont également des vertus anti-inflammatoire, analgésique, anti-ride, antioxydant,… Toutefois, il est plus judicieux d’opter pour un produit qui correspond à son type de peau, pour les applications cutanées.

Lire la suite

L’importance de la protéinurie durant la grossesse

L’importance de la protéinurie durant la grossesse
cercle hover

Une grossesse est un évènement important dans une famille. Afin que cette grossesse se déroule sans problèmes, il est important de faire des suivis et à faire attention à certains signes.

Qu’est-ce qu’une protéinurie ?

La protéinurie est un mot qui peut sembler bien complexe mais qui a au contraire une définition très simple. Elle désigne tout simplement le taux de protéines présent dans les urines. Ce taux est un indice pour repérer d’éventuels anomalies pathologiques. Protéinurie et grossesse  sont 2 éléments indissociables car permettent un suivi du développement du fœtus ainsi que de son environnement, le placenta, lors des 9 mois de grossesse.

La protéinurie est le plus souvent utilisé pour déceler des pathologies rénales, car un taux de protéines élevées dans les urines témoigne du fait que les reins n’assurent pas correctement leurs fonctions. En effet les reins sont sensés absorbés les protéines circulant dans le sang, ainsi si les urines contiennent un taux élevé de protéines, cela signifie qu’il y a un dysfonctionnement rénal.

On parle de protéinurie lorsque la concentration des protéines dans les urines est supérieure à 300mg par 24heures. Une protéinurie peut s’avérer néfaste pour le bébé ainsi que pour la future maman lors d’une grossesse, car cela est synonyme d’une mauvaise fonction du placenta. En outre c’est un élément important pour un suivi de grossesse.

Protéinurie et grossesse

Pour savoir si une femme enceinte est atteinte de protéinurie, on effectue un test urinaire à l’aide d’une bandelette réactive.

La protéinurie peut également être le signe que votre organisme lutte contre une infection. Cela n’est pas à négliger surtout pour les femmes enceintes. On effectue alors une analyse d’urine qui va permettre d’identifier le microbe et de prescrire un antibiotique. Ces microbes peuvent constituer un danger autant pour le futur bébé que pour la mère.

À savoir qu’environ 5 % des femmes enceintes sont atteintes de protéinurie. Et 75 % femmes enceintes pour la première fois sont aussi en proie à ce taux anormal de protéine. Ainsi, il semblerait qu’il existe une immunité adaptative qui combat ces microbes, de manière à ce que si on a une femme enceinte pour la deuxième fois, elle a moins de chances d’être de nouveau atteinte de protéinurie.

Protéinurie et pré-éclampsie

On effectue principalement un test de protéinurie grossesse pour détecter la pré-éclampsie. En effet la protéinurie est le témoin d’une éventuelle pré-éclampsie. Une pré-éclampsie se définit comme une complication de la grossesse et traduit un mauvais fonctionnement du placenta. En effet, la pré-éclampsie se manifeste par une hypertension artérielle qui réduit les échanges foeto-placentaires. Mais aussi cette hypertension artérielle entraine une altération des fonctions du rein qui n’arrivent plus à filtrer les protéines et les laissent s’enfuir dans les urines. Ainsi donc, une protéinurie permet de détecter si vous êtes atteintes de pré-éclampsie.

Ces complications peuvent subvenir à tout terme, mais généralement, elles se manifestent vers le dernier trimestre. Or, c’est durant ce trimestre que le futur bébé est le plus en demande de flux sanguin car il est dans la dernière ligne droite de son développement. Et si le placenta n’est plus en mesure de fournir au fœtus cet apport sanguin, cela peut être fatal aussi bien pour le fœtus que pour la femme enceinte.

La pré-éclampsie se manifeste par des œdèmes comme le gonflement des mains et du visage dus à la perte de protéines. Dans les cas les plus gaves, une pré-éclampsie peut mener à IMG ou une interruption médicale de grossesse. Et dans des cas extrêmes, peut mener à une hémorragie cérébrale pouvant mener à la mort de la femme enceinte.

La détection d’une pré-éclampsie permet aux sages-femmes de prendre en charge rapidement la femme enceinte afin de suivre le traitement adéquat. Une mère rétablie pourra alors à termes donner naissance à un enfant en bonne santé.

 

Ainsi la protéinurie permet de détecter d’éventuels infections. Son suivi au cours d’une grossesse permet de connaitre l’évolution de l’infection et si le traitement a marché. La protéinurie est le meilleur moyen pour la mère et l’enfant d’être tous les deux en bonne santé au cours de la grossesse et jusqu’à l’accouchement.

Lire la suite

Quelles solutions pour grossir des seins ?

Quelles solutions pour grossir des seins ?
cercle hover

Êtes-vous parmi celles qui ne se sentent pas à l’aise par rapport à la taille de leurs poitrines ? Nul ne peut le nier, quelle que soit la taille des seins, une femme reste toujours une femme. Cependant, la société veut qu’une femme ait une poitrine développée pour marquer sa féminité et sa maternité. Heureusement, plusieurs solutions naturelles ou chirurgicales s’offrent à vous. Le choix dépend essentiellement du résultat attendu et du budget à votre disposition. N’attendez plus, sculptez-vous une silhouette parfaite. Découvrez les solutions pour grossir des seins et avoir enfin la silhouette que vous avez toujours rêvée d’avoir.

Développement des glandes mammaires : comment ça marche ?

Le développement de la poitrine commence dès la puberté. Cependant, certaines personnes peuvent avoir de l’avance, ou du retard selon les conditions de vie, sa corpulence et son environnement. Ensuite, le développement s’arrête de manière temporaire deux ans après les premières règles pour reprendre vers l’âge de 20 ans. En effet, chez les jeunes femmes de 20 à 25 ans, on peut observer une certaine instabilité au niveau de la taille et de la forme de la poitrine. Aussi, dans le cas où la personne est en période de gestation, les seins peuvent gagner ou perdre du volume à tout moment. Ceci est dû à la variation du taux d’hormones présentes dans le corps dans ce genre de cas. Mais généralement après cet âge-là, le volume des seins reste soi-disant stable. De ce fait, il est possible que votre poitrine se développe jusqu’à vos 25 ans. Ceci dit, ce chiffre est pris par rapport à la majorité des cas. Puisque les conditions varient d’une femme à une autre et il est parfaitement possible d’observer un changement à n’importe quel âge. La taille des glandes mammaires dépend également du patrimoine génétique de chacun. Même si ce n’est pas très évident puisqu’il est observé que la plupart du temps il est possible qu’une personne à petite poitrine engendre une fille avec une grosse poitrine. Cela s’explique par la dominance des gènes présentes dans l’ADN transmis à la descendance. Malgré tous ces paramètres, il est possible d’intervenir pour grossir la poitrine sans avoir recours à la chirurgie. Certainement, les études ont démontré que le développement des glandes mammaires est étroitement lié au régime l’alimentation. Outre, il est également possible d’appliquer de la crème pour grossir la poitrine pour un résultat optimal.

Opter pour une crème pour grossir la poitrine

Comme il a été mentionné précédemment, utiliser une crème pour grossir la poitrine est une solution efficace pour les personnes qui souhaitent avoir plus de volume au niveau des seins. Cette crème est généralement faite à base d’éléments naturels qui stimulent le développement mammaire. Il s’agit des éléments connus pour leur teneur en hormones qui contribuent à la sécrétion des hormones sexuelles. En effet, les plantes à vertus et propriété naturelles sont les plus souvent utilisées pour concevoir ce genre de crème. En ce qui concerne son utilisation, la fréquence ainsi que la durée peut varier d’une crème à une autre. Par contre le mode d’application est ordinairement le même. Il consiste à étaler la crème pour grossir la poitrine au niveau des seins et de suivre l’application d’un massage doux pouvant durer plusieurs minutes. Le massage doit être circulaire, de l’extérieur vers le mamelon. Le but est de favoriser la circulation sur cette zone et de faciliter ainsi l’absorption de la crème qui fait grossir la poitrine. D’une manière générale, les crèmes pour grossir la poitrine ont subi des tests cliniques fiables vérifiant leurs effets secondaires et leur efficacité. Il s’est avéré que ces crèmes pour grossir la poitrine n’ont pas d’effets indésirables sur le corps.

Une alimentation adaptée pour grossir des seins

A titre d’information, comme toute partie du corps humain, grossir des seins nécessite une vie saine. Une bonne alimentation, des exercices physiques réguliers, une bonne hydratation et un bon temps de sommeil rien de tel pour adopter une vie saine loin du stress. En effet le stress, lorsqu’on n’arrive pas à bien le contrôler a des effets négatifs sur le bon fonctionnement de l’organisme. Ainsi, adopter un mode de vie sain contribue grandement au fonctionnement du métabolisme dans le corps humain. Aussi, particulièrement pour les femmes, cela a un impact sur la reproduction ainsi que sur les hormones sexuelles. Il est alors conseillé, pour favoriser ce métabolisme d’ingérer des aliments riches en protéines, en graisses végétales à l’exemple des noix, les fruits secs comme les dattes par exemple puisqu’ils favorisent la sécrétion d’hormones responsables du développement des tissus mammaires. Aussi certains fruits tels que la papaye et la cerise sont connus pour être riches en vitamines ce qui contribue considérablement à la croissance des seins. Bref, pour celles qui souhaiteraient grossir de la poitrine, il est primordial de changer le mode de vie en privilégiant les aliments riches en œstrogènes en acides aminés et en phyto-nutriments. De préférence, choisissez des aliments bios pour votre régime pour grossir des seins. Associé avec les autres méthodes, vous aurez un résultat plus concret en un temps-record.

Les avantages de la crème pour grossir la poitrine

Utiliser la crème pour grossir la poitrine présente plusieurs avantages. Non seulement la crème qui fait grossir la poitrine fait augmenter le volume des seins rapidement, mais elles aident aussi à les rendre plus fermes et donne un effet rebondi à votre poitrine. Contrairement aux autres méthodes utilisées pour grossir des seins, celle-ci se concentre uniquement sur la zone de la poitrine sans vous donner des kilos en plus dans les autres parties de votre corps. Aussi, pour un résultat satisfaisant et évident, la crème pour grossir des seins est nettement moins chère que l’intervention chirurgicale qui en même temps présente quelques risques. De ce fait, même avec un petit budget, vous bénéficierez d’une poitrine en évolution rapide et progressive puisque le développement de la poitrine peut être constaté après quelques semaines seulement après le début du traitement. En consultant les avis sur les crèmes pour grossir les seins sur internet, vous constaterez que cette méthode est très utilisée dans le monde. Elle ne nécessite pas grand-chose, alors qu’elle est très efficace et satisfait la majorité de ses utilisateurs. Enfin, la crème pour grossir la poitrine peut être associée à un régime adapté pour un résultat plus rapide.

Lire la suite

Comment stopper les démangeaisons de psoriasis ?

Comment stopper les démangeaisons de psoriasis ?
cercle hover

Le psoriasis est un problème de la peau dite « peau prison » qui touche plus de 2 millions de Français. Sa source est inexacte mais on peut l’attraper d’une manière banale comme un mal de gorge… Cette maladie peut se trouver sur toutes les parties du corps, visibles ou intimes, avec des sensations insupportables pouvant générer des complications mentales. Du fait qu’un malade de psoriasis soit recouvert de squames sur le visage, par exemple, cela crée chez le patient un gène, un complexe et même de la dépression.

Chronique et héréditaire, le psoriasis est difficile à soigner. Le désagrément causé par la maladie n’est pas contagieux mais gênant. Avoir des irritations partout, le psoriasis du cuir chevelu ou sur des points spécifiques, des envies de se gratter…ce n’est pas chose facile surtout lorsqu’il y a du monde autour. On se sent mal comme un lépreux, un pestiféré. La manière, le regard des gens sont difficiles à encaisser. Les gens, même nos proches prennent des distances, évitent de nous faire la bise. Cette maladie a un impact grave sur la vie sociale du malade. La quête de soigner le psoriasis est un parcours du combattant. Néanmoins, les docteurs, les dermatologues ne se résignent pas à l’idée que le psoriasis ne pourra pas se guérir. Surmonter les envies de se gratter est possible.

Les traitements médicamenteux

Lorsque l’on a des problèmes de peau, on fait appel à un dermatologue. Sur le plan visible, le dermatologue prescrit au malade de psoriasis, des crèmes, des pommades ou des gels pour calmer les irritations. voir iciIl est possible de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens comme le voltarène, la Bi Proféid … qui ont une grande efficacité de soulager les démangeaisons mais d’une courte durée. Le problème du psoriasis relève des lymphocytes T qui s’excitent et stimulent les kératynocytes. Le problème se répand jusqu’au derme d’où apparaissent les squames. La solution est donc de réduire l’immunité, faire diminuer les activités de lymphocytes. Le système de la biothérapie procède de cette manière en injectant des substances qui bloquent l’immunité à la source. Aussi dangereuse que la biothérapie mais efficace à 70%, l’utilisation de la méthotrexate stoppe les démangeaisons. Certes, elle entraîne la diminution des globules blancs et rouges.

Les traitements naturels et traditionnels

De gestes simples du quotidien peuvent réduire les démangeaisons causées par le psoriasis. Mais il ne faut pas toujours se limiter aux études scientifiques. La nature, source de vie et de bien-être, peut nous aider à nous soigner. Pour une lutter face à cette maladie, l’alimentation est très importante. Manger sainement, diététiquement et bio aide à combattre la maladie. Une huile riche en oméga 3 est nécessaire. Autant que l’alcool, il faut éviter la cigarette, le chocolat, et tout ce qui n’est pas bon pour le foie. Ensuite, il est recommandé de prendre de la lécithine marine qui alimente le système nerveux en contenant de la phospholipide.

Un docteur peut prescrire la quantité suffisante à prendre pour combattre le psoriasis. Puis, prendre un peu de tisane de mauve ou une cure de décoction de chardon Marie aide également. Il n’en est pas moins pour une inhalation de camomille qui réduit le stress et fait oublier l’envie de gratter. Le bain avec du sel de mer et du bicarbonate permet également de réduire les squames. En parlant de mer, la Mer Morte d’Israël est connue pour apaiser les démangeaisons causées par le psoriasis. La concentration saline de cette mer agit sur le derme et réduit les keratinocytes. Mais les effets ne sont pas permanents.

L’usage de l’eau thermale

L’eau est connue pour apaiser les démangeaisons. Dans ce cas de problèmes de peau tel que le psoriasis, il ne faut pas oublier de s’hydrater la peau avec un émollient. Lorsque les grattages persistent, on peut se couler un bain et se délasser quelques instants dans l’eau. En peu de temps, les démangeaisons s’arrêtent. La peau respire. Si nécessaire, un spray d’eau thermale doit être à portée de main, et on peut effectuer une pulvérisation à plusieurs reprises sur la partie qui gratte. Autrement, à la maison, on peut utiliser une poche rafraîchissante enveloppée d’un linge en coton sur la peau, afin de stopper les démangeaisons. Enfin, disposer de galets lisses mis au réfrigérateur, des heures à l’avance, peut calmer les envies de gratter tout en massant la peau.

Détourner l’envie de gratter

En général, le contrôle de notre corps dépend de notre tête. Il suffit que le cerveau soit d’accord et les membres obéissent. Pour éviter de se gratter constamment, il est nécessaire de s’occuper les mains. En s’occupant les mains, on distrait le cerveau de ressentir les démangeaisons. Ainsi, il suffit soit de prendre des balles anti-stress, jouer à des billes ou des élastiques… Il est aussi important de s’occuper l’esprit pour ne pas penser à la peau et les démangeaisons. Si il est difficile de se contrôler, il faut essayer de contourner la tête, par le fait d’écouter de la musique, lire des livres, magazines, journaux, romans…  Le sport aide également à s’évader. Même si ce n’est pas un sport extrême, le yoga, la sophrologie, la danse …aident à oublier les démangeaisons. La concentration est dérivée sur autre chose que la peau qui gratte, et au fil du temps, on ne ressent plus les irritations du psoriasis.

Lire la suite

Comment améliorer son bien-être quand on est enceinte ?

Comment améliorer son bien-être quand on est enceinte ?
cercle hover

Vous attendez votre premier enfant ? Vous êtes exténué, or il  reste encore plusieurs mois avant la naissance ? En fait, bon nombre de futures mamans sont dans le même cas. Pour en venir à bout, certaines pratiquent du yoga, deviennent végétariennes. D’autres par contre adoptent des méthodes bien plus différentes. Afin de connaître ces astuce bien être pendant la grossesse, lisez ces quelques lignes.  (suite…)

Lire la suite

Être belle par tous temps et toute saison

Être belle par tous temps et toute saison
cercle hover

Alors que notre ère se repose essentiellement sur l’image (des entrepreneurs, de soi, des autres…), il est plus qu’important de connaître les bonnes adresses où se faire épiler, et de se renseigner sur les différentes techniques d’épilation définitive, de peeling, de cryolipolyse, etc. Voici comment allier beauté et intelligence en toute simplicité. (suite…)

Lire la suite

BELLES MAINS : Une cure de Jouvence

Les cosmétologues formulent des crèmes hydratantes de plus en plus efficaces, agréables et pénétrantes pour former une barrière contre les agressions, ainsi que des produits de remise en forme très rapides à base d’actifs restructurants qui permettent de retrouver illico des « pattes de velours ». (suite…)

Lire la suite

BELLES MAINS : Ongles, de vrais durs

Certains sont solides comme du roc, d’autres sont mous et cassants. C’est une question de génétique mais aussi de précautions et d’entretien au quotidien. Les agressions répétées et la pose de vernis sans base préalable risquent de les fragiliser. Quelques gestes simples renforcés par des produits innovants viennent à leur rescousse.  (suite…)

Lire la suite

Avantages familiaux

Avant

Les femmes fonctionnaires bénéficient d’une bonification d’un an pour tout enfant élevé 9 ans au moins avant leur 21e anniversaire. Elles n’avaient pas à justifier d’un arrêt d’activité. (suite…)

Lire la suite

Le THS à la française disculpé

Une étude française sur les effets des traitements hormonaux substitutifs de la ménopause confirme le lien entre certains THS et le cancer du sein. Mais d’autres traitements prescrits en France n’augmenteraient pas le risque de maladie. (suite…)

Lire la suite

Le Botox, antirides à risques ?

Le Botox permet de traiter certaines rides du visage sans chirurgie. Est-il vraiment efficace ? Comporte-t-il des risques ? Le point avec le Dr Benjamin Ascher, chirurgien esthétique qui a conduit les premières études sur ce produit en France. (suite…)

Lire la suite

Femmes : les examens à ne pas rater

Même si vous vous sentez en forme et que vous ne suivez pas de traitement particulier, pensez à consulter au moins une fois par ans votre généraliste ou votre gynécologue. Certains examens peuvent vous être prescrits : ils vous permettront de repérer et de traiter efficacement les éventuelles pathologies. (suite…)

Lire la suite

Alcool : où en êtes-vous ?

Alcool : où en êtes-vous ?
cercle hover

Vous buvez un peu, beaucoup ou pas du tout ? Votre consommation est quotidienne, limitée au week-end ou exceptionnelle ? Après une soirée un peu arrosée, vous reprenez le volant ou vous cédez votre place à celui qui ne boit pas ? (suite…)

Lire la suite

Bien vivre sa ménopause

Ostéoporose, prise de poids, baisse de la libido, bouffées de chaleur… Les désagréments liés à la ménopause ne sont pas une fatalité. Il existe des solutions pour les prévenir, les limiter ou les éliminer. (suite…)

Lire la suite