Go to Top

Le yoga et la méditation sont-ils bons contre le stress ?

Nous souffrons presque tous du stress. Le stress à court et à long terme peut être extrêmement néfaste pour l’organisme et peut accélérer et amplifier les processus négatifs. En outre, il nous fait tout simplement  sentir incroyablement mal. Il n’est donc pas étonnant que nous essayions plusieurs choses pour nous en débarrasser. Si l’un va chez le médecin pour prendre des médicaments, l’autre choisit un adaptogène naturel ou des activités telles que la méditation et le yoga. De nouvelles recherches montrent que la méditation et le yoga sont tous deux associés à un plus petit volume de l’amygdale droite, une zone du cerveau impliquée dans le traitement des émotions. Ils auraient ainsi des bienfaits sur notre corps, en l’incitant à la relaxation et peut diminuer le niveau de stress.

Méditation et yoga contre le stress

Des chercheurs ont analysé les données recueillies lors de l’étude de Rotterdam menée aux Pays-Bas depuis 1990. Cette étude a examiné les résultats de plus de 15 000 sujets âgés de 45 ans ou plus. Un groupe important certes, mais elle est concentrée sur un sous-groupe plus restreint de 3 742 participants. Ayant subi une IRM du cerveau, ils ont répondu à un questionnaire sur la méditation et le yoga. Ils ont également été mesurés sur la taille du corps, la pression artérielle, la graisse sanguine, le diabète, le tabagisme, la consommation d’alcool, le stress, l’anxiété et la dépression. Les scanners pratiqués fréquemment ont permis aux chercheurs d’étudier leurs changements structurels. Ils ont constaté que la méditation et le yoga étaient positivement liés à la fois au stress et à sa gestion.

Des émotions négatives

Les chercheurs ont constaté que les praticiens de la méditation et du yoga ont signalé des niveaux de stress plus élevés que les non-praticiens. Ils ont également indiqué que ces activités les aidaient à mieux gérer le stress. De plus, les praticiens de la méditation présentaient des niveaux de dépression plus élevés que les non-praticiens. Bien sûr, cela semble très contradictoire : pourquoi les praticiens du yoga et de la méditation sont-ils plus stressés que les non-praticiens ? Il est plausible que les personnes stressées ou déprimées soient plus enclines à pratiquer la méditation et le yoga pour faire face à ces conditions.

Ils rapportent également que les praticiens avaient des volumes de structures cérébrales plus faibles sur l’amygdale droite et l’hippocampe gauche. En outre, les sujets ont connu une diminution significative du volume des amygdales sur une période de cinq ans. L’amygdale est associée aux émotions négatives. Ce qui pourrait être lié à l’anxiété, à la dépression et au stress chez une personne. Le volume plus faible peut suggérer des émotions négatives moins nombreuses ou plus faibles chez les personnes qui font du yoga ou de la méditation. On trouve plus de différences volumétriques dans l’amygdale droite que dans l’amygdale gauche. Cela correspond à des études antérieures de moindre envergure. Cela s’explique par le fait que l’amygdale droite est associée à des émotions négatives et à une action immédiate, tandis que la gauche est associée à des émotions positives et à la mémoire, ont écrit les chercheurs dans leur étude.

Les résultats peuvent indiquer que les praticiens de la méditation et du yoga sont plus conscients de leur stress, mais qu’ils sont en même temps mieux à même de le gérer, ont expliqué les chercheurs. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les effets que le yoga et la méditation peuvent avoir sur l’état psychologique et le volume du système nerveux.