Go to Top

Informations santé : qu’est-ce que le paludisme ?

paludisme

Le paludisme est un fléau qui tue beaucoup d’enfants chaque année. Bien que les recherches le concernant avancent bien, il frappe différentes zones tropicales, notamment en Afrique et en Asie. Il est important de s’informer sur cette maladie afin de la prévenir. Pour vous aider à en savoir plus à ce sujet, voici les essentiels à connaitre.

Définition du paludisme

Le paludisme ou malaria est une pathologie parasitaire due aux piqûres de moustiques. Le parasite impliqué dans cette maladie appartient au genre des plasmodiums. Le plasmodium falciparum et le plasmodium vivax sont les plus fréquents. On les trouve généralement dans les zones tropicales et notamment en Afrique et en Asie. Il est donc important de bien se protéger lorsqu’on voyage dans ces zones. Cliquez ici pour en savoir plus là-dessus. L’anophèle femelle est la principale responsable de la transmission des plasmodiums aux êtres humains. Cela s’opère lorsqu’elle pique une personne souffrant du paludisme pour ensuite piquer une personne en bonne santé. Elle a également pour rôle de permettre le développement des parasites dans son organisme avant de les transmettre à d’autres personnes. Bien que rare, il existe également d’autres méthodes de transmission du paludisme. La transfusion sanguine fait partie de celles-ci. La raison est que le sang extrait d’un sujet infecté sera ensuite transmis à une personne qui n’en souffre pas. L’explication est que les parasites passent d’une personne à une autre.

Symptômes

Le paludisme est une maladie généralement symptomatique. Ceux-ci sont particulièrement intenses quand le malade le contracte pour la première fois. Ces signes peuvent apparaître au bout de 8 à 20 jours après la transmission des parasites par la piqûre du moustique. Le symptôme le plus fréquent consiste à avoir une forte fièvre. Celle-ci augmente la température du corps de 38 à 41 °C. Elle s’accompagne également de maux de tête intenses. Une grande fatigue est également ressentie par le sujet infecté quelques jours après la contamination. Cet affaiblissement est causé par les difficultés que le corps rencontre face à l’altération de l’organisme par les parasites. Si aucun traitement n’est entrepris, la fatigue est encore plus intense après le passage de la malaria. Les douleurs musculaires sont également des symptômes causés par le paludisme. Généralement, les douleurs se localisent au niveau des muscles au niveau des épaules. Elles se manifestent comme des courbatures engendrées par la pratique intense d’un sport. Enfin, le sujet peut également ressentir de forts frissons. Ils sont souvent accompagnés de sueurs froides. Par ailleurs, il peut aussi arriver qu’une personne souffrante du paludisme ressente des problèmes gastriques comme des diarrhées ou encore des vomissements. Néanmoins, les symptômes peuvent varier d’un sujet à un autre.

Préventions et traitements

L’artémisinine est un remède obtenu de la plante Artemisia annua. Cela fait 2000 ans que les Chinois ont découvert ses vertus pharmaceutiques. Cette substance ne permet pas de se débarrasser totalement des plasmodiums. Cependant, elle permet de les affaiblir afin d’accélérer le processus de guérison. La chloroquine est un médicament qui a fait ses preuves dans la lutte contre la malaria. Elle est connue pour être le meilleur traitement contre cette pathologie. Néanmoins, il s’agit d’un remède disponible uniquement sous prescriptions médicales. De plus, il ne s’agit pas d’une méthode de prévention, mais d’un traitement pour guérir de la malaria. Fermer tôt les volets de la maison figure parmi les meilleurs moyens de lutter contre les moustiques. En effet, limiter leur nombre permet d’éviter les piqures. Pour accentuer les préventions, il est conseillé de débroussailler les alentours et d’utiliser des pesticides pour se débarrasser des moustiques. Enfin, dormir sous une moustiquaire permet également d’éviter les piqures de. Par ailleurs, ces accessoires sont systématiques dans de nombreux pays où la maladie est très présente.