Go to Top

Comment combattre les allergies à la maison ?

Un demi-milliard de personnes souffrent de rhinite allergique et au moins trois cents millions d’asthme. Il s’agit d’un véritable tsunami allergique où les allergies se multiplient à l’extérieur, à l’intérieur et au travail. La pollution intérieure est la principale cause de maladies allergiques, d’asthme et de troubles respiratoires, surtout chez les enfants. Les principaux facteurs qui contribuent aux allergies respiratoires sont : les acariens, les squames (et non, comme on le croit souvent, les poils) des animaux de compagnie et les moisissures créées par l’humidité. Voyons comment vous pouvez combattre les allergies par de petites astuces naturelles qui doivent devenir des habitudes de vie.

Ventiler efficacement pour combattre l’allergie à la poussière

Les personnes allergiques à la poussière sont souvent atteintes de brûlures oculaires, de dermatites ou même d’asthme bronchique. Mais il n’y a pas que les acariens qui mettent votre santé en danger. Nos maisons peuvent également devenir la proie d’agents pathogènes qui prolifèrent en raison de l’humidité, de la saleté, d’un environnement domestique surchauffé. C’est donc une bonne idée de couvrir les casseroles avec le couvercle pendant que vous cuisinez et d’aérer la cuisine pendant et après la préparation des repas. Le matin, il est nécessaire d’ouvrir les fenêtres pour changer l’air dans les pièces et faire baisser la température à l’intérieur. Si vous décidez de changer vos anciennes fenêtres et portes, assurez-vous que les nouvelles fenêtres sont équipées d’un système de recirculation de l’air qui vous permet de ventiler la maison même lorsque les portes sont fermées. Ce système de micro-ventilation garantit un échange d’air progressif sans qu’il soit nécessaire d’ouvrir les battants, avec une dispersion minimale de la température. L’ouverture de la porte de quelques millimètres permet de ventiler la maison sans refroidir les pièces en hiver et sans les surchauffer en été. Ce système entre en action en déplaçant simplement la poignée de la fenêtre.

Maintenir les filtres de climatisation propres

La plupart des foyers sont désormais équipés de systèmes de climatisation. Dans ces systèmes, les filtres nécessitent le plus d’attention : ils doivent être remplacés cycliquement ou nettoyés à l’eau chaude et au liquide vaisselle, puis séchés à fond. N’ignorez pas les ailerons de la fente du climatiseur, car une grande quantité de poussière s’y trouve généralement. Une épaisse couche de poussière s’accumule également dans le filtre du séchoir, ce qui crée une sorte de peluche qui doit absolument être éliminée.

Eviter les plantes à fleurs pour combattre l’allergie au pollen

Pour les personnes allergiques au pollen, il est important de savoir que les plantes d’intérieur peuvent également répandre du pollen. Les balcons fleuris sont magnifiques, surtout au printemps, mais ils pourraient être un problème pour les personnes atteintes de ce trouble. Attention aux tulipes, jacinthes, jonquilles, cyclamens, lierre et même poinsettias. Leurs allergènes peuvent provoquer des rhinites, des difficultés respiratoires et de l’asthme. Si vous êtes allergique, évitez de les garder à la maison.

Utiliser des aspirateurs pour combattre l’allergie aux acariens

Pour lutter contre les allergies saisonnières ou les allergies aux acariens dans la maison, seuls les aspirateurs et les balais électriques équipés de filtres sont efficaces : ils éliminent les acariens, les squames et poils d’animaux, le pollen et en général toutes les particules microscopiques qui peuvent provoquer des allergies.

Utiliser des détergents adaptés aux personnes allergiques

Le nettoyage est l’un des remèdes les plus efficaces contre les allergies, mais les détergents eux-mêmes peuvent parfois poser des problèmes. De nombreux détergents industriels ne sont pas tolérés car ils provoquent des allergies, notamment chez les enfants. Utilisez des détergents organiques pour désinfecter la salle de bains, les sols et les étagères de la cuisine. Ils sont faciles à trouver sur le marché, mais vous pouvez aussi les préparer chez vous. Si vous n’avez pas envie de les fabriquer, vous pouvez aussi nettoyer avec du vinaigre ou du citron : ce sont d’excellents désinfectants naturels.

Brosser régulièrement les animaux de compagnie

Lorsque des membres de votre famille souffrent d’allergies, mais aussi pour éviter qu’elles ne se développent, les pièces doivent toujours être propres et ventilées, surtout si des animaux de compagnie vivent avec vous à la maison. C’est une bonne habitude de les brosser fréquemment, car les acariens trouvent dans les poils de votre chien et de votre chat un environnement idéal, chaud et humide.

Nettoyer les tissus et éviter les tapis

Les meubles rembourrés, les bibelots et les rideaux lourds sont les ennemis des allergies. Il existe des systèmes de nettoyage professionnels que vous pouvez adopter : des outils qui utilisent de la vapeur à 160° pour tuer les acariens, aspirer les résidus et éliminer les micro poussières. Ils neutralisent également les insectes, les virus, les bactéries et les moisissures en assainissant et en laissant une agréable odeur de propreté. Ils sont également efficaces en présence de rideaux, tapis et moquettes lourds, notamment parce qu’ils n’utilisent pas de détergents susceptibles de provoquer d’autres allergies.

Choisir des stores plutôt que des rideaux pour les fenêtres

Même si les rideaux sont régulièrement nettoyés et ne retiennent pas la poussière et le pollen, il vaut mieux les éviter pour lutter contre les allergies. Pour décorer et assombrir les pièces, il y existe des fenêtres et des portes avec des stores vénitiens intégrés dans le double vitrage. Ce système, contrairement aux stores extérieurs, ne retient pas la poussière et la saleté au-dessus des lamelles.

Maintenir la chambre propre, foyer principal des allergènes

C’est dans la chambre que se cachent les plus grands dangers pour l’apparition des phénomènes allergiques ; en effet, c’est l’endroit idéal pour abriter les acariens et les allergènes qui contribuent à rendre le sommeil difficile, rendant les personnes allergiques épuisées au réveil. Les acariens nichent dans les oreillers, les matelas, les couettes et les couvertures, où ils trouvent un environnement favorable à leur reproduction car il est humide, à l’abri de la lumière, avec des températures ne dépassant pas 30°. La lutte contre les acariens est inégale, mais il existe un remède pour leur rendre la vie difficile: maintenir le niveau d’humidité de l’environnement de sommeil autour de 50% pour réduire la prolifération des acariens. Adoptez des housses de matelas et d’oreillers. Dans la chambre, il faut utiliser un balai électrique avec filtre à acariens ou un aspirateur.au moins une fois par semaine et il faut laver les draps et les taies d’oreiller à une température supérieure à 60°C .  Pour des personnes allergiques, les édredons et les couettes doivent être remplacés par des couvertures hypoallergéniques ou en coton.