Go to Top

Cancer du sein : facteurs de risque et prévention contre les maladies cardiovasculaires

Avec les changements de mode de vie, les maladies cardiovasculaires sont devenues les principales causes de mortalité féminine, dépassant même le cancer du sein. 

Il est donc nécessaire d’avoir un œil attentif pour assurer une meilleure qualité de vie sans causer de dommages plus importants aux différents systèmes du corps, notamment cardiovasculaires. En savoir plus sur le cancer du sein, les facteurs de risque et aussi l’importance des bilans cardiovasculaires pour protéger votre cœur. En effet, les questions sont : quelles sont les coûts liés au cancer du sein ? Et comment prévenir le cancer du sein ?

Qu’est-ce que le cancer du sein ?

Le cancer du sein désigne la croissance rapide et désordonnée des cellules qui se multiplient. Ainsi, en plus d’être très agressives et incontrôlables, elles forment des tumeurs qui peuvent s’étendre à d’autres régions du corps.

Dans le cancer du sein, ces glandes sont formées par des lobes qui se divisent en structures plus petites, qui sont les lobes et les canaux mammaires. En général, elles commencent dans la poitrine et peuvent atteindre l’aisselle et d’autres régions. Selon l’Institut national du cancer, elle continue d’être la tumeur qui conduit le plus souvent les femmes à la mort.

Et quels sont les principaux facteurs de risque du cancer du sein ?

Ici, il est important de rappeler que le cancer du sein n’a pas une cause unique. Mais il est plus courant dans certaines conditions. L’âge, les facteurs endocriniens, les facteurs comportementaux et héréditaires sont quelques-uns d’entre eux, qui doivent être observés avec attention.

Les femmes de plus de 50 ans, par exemple, sont plus susceptibles de développer un cancer du sein, car elles ont une accumulation d’expositions tout au long de leur vie et aussi en raison des changements biologiques eux-mêmes, qui augmentent considérablement ce risque. Une étude menée et reconnue par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a montré que le tabagisme, avec ses agents cancérigènes, est également l’une des causes du cancer du sein.

La première grossesse après 30 ans, l’utilisation d’hormones externes, les antécédents de maladies du sein, la consommation d’alcool et l’obésité en font également partie. Quant aux facteurs héréditaires, le cancer du sein est considéré comme responsable de moins de 10, les risques devenant plus importants lorsque les proches atteints sont ceux du premier degré.

Elle touche également le cœur

Cancer du sein, du poumon, mélanome, leucémie et lymphome. Toute tumeur peut atteindre les structures cardiaques. Lorsqu’un cancer est diagnostiqué, il peut être trouvé de 1 à 20 et le cœur est compromis par le cancer. Ainsi, lorsque des mesures préventives sont prises, une meilleure qualité de vie est garantie sans causer de dommages plus importants aux différents systèmes du corps, notamment cardiovasculaire.

Comment prévenir le cancer du sein ?

Vivre de manière équilibrée permet de prévenir non seulement le cancer, mais aussi d’autres maladies en général, notamment les maladies cardiovasculaires. La pratique d’exercices, les mouvements corporels quotidiens, l’alimentation et les visites régulières chez le médecin sont les meilleures mesures de prévention. Par exemple, nous vous laissons quelques conseils pour que votre corps soit toujours protégé :

Les femmes de plus de 40 ans doivent passer une mammographie tous les deux ans, surtout celles qui ont déjà des antécédents familiaux de la maladie.

Évitez la consommation excessive de boissons alcoolisées. Sa consommation, en grande quantité, augmente le risque non seulement de cancer du sein, mais aussi de maladies cardiovasculaires.

Incluez les fruits, les céréales, les légumes et les haricots dans votre alimentation 

Regardez la balance. Le surpoids et l’obésité sont tous deux des facteurs de risque. Les femmes obèses produisent une plus grande quantité d’œstrogènes, une hormone féminine liée à l’apparition de composés cancérigènes.

Alors, bougez votre corps. Les activités physiques sont plus que bienvenues et sont essentielles pour prévenir le cancer.

Et bien sûr, n’oubliez pas l’auto-examen

Environ 80 tumeurs sont découvertes au moment de l’auto-examen. C’est pourquoi il est si important de le faire. Ce toucher est nécessaire et indispensable pour la connaissance et l’entretien du corps lui-même. Ici, nous expliquons directement comment cela fonctionne :

Se tenir devant le miroir

Devant le miroir, observez la buse, la surface et le contour du sein. Ensuite, levez les bras et regardez s’il n’y a pas de modification ou de gonflement autre que d’habitude. Le bras gauche levé, touchez doucement votre sein gauche. Ensuite, il suffit de répéter la procédure avec l’autre bras. Il est important de se rappeler que s’il y a une sécrétion, n’hésitez pas à consulter le médecin.

Profitez de l’heure du bain

Avec une peau humide ou savonneuse, soulevez votre bras gauche et palpez votre sein droit. Tapotez légèrement du bout des doigts et identifiez s’il y a des bosses ou des changements. Ce toucher doit être fait avec précaution, de manière délicate puis de manière moyenne et plus ferme par des mouvements circulaires. Ensuite, il suffit de répéter cette procédure avec l’autre sein.

Si vous préférez, cela peut aussi se faire avant le coucher

Placez une de vos mains sur la tête et, avec l’intérieur des doigts de l’autre main, touchez légèrement de l’extérieur vers l’intérieur. Ensuite, répétez la procédure avec l’autre main. Soyez attentif à l’épaississement des tissus ou à toute protubérance.

Un œil vigilant pour les maladies cardiaques

Tous les dix décès dus à des crises cardiaques, six sont des femmes. L’augmentation des maladies cardiaques chez les femmes a augmenté, non seulement en raison du manque d’activités physiques et d’une alimentation inadéquate, mais aussi à cause du manque de tests cardiaques.

Astuces pour éviter le cancer du sein

Avec la prise de conscience du cancer du sein, de nombreuses femmes finissent par oublier de s’occuper de leur cœur. En général, les femmes subissent chaque année des examens gynécologiques et des examens des seins, mais lorsqu’il s’agit de contrôles, il n’y a pas de périodicité.

Ainsi, en plus de la mammographie et de l’auto-examen, n’oubliez pas le contrôle.

L’évaluation, sous toutes ses formes, est fondamentale pour surveiller la santé et le bon fonctionnement de l’organisme. Le bilan de santé n’est pas différent, puisqu’il consiste en une batterie de tests où le professionnel de la santé évalue et identifie le fonctionnement du cœur, permettant d’identifier s’il y a des signes de problèmes cardiaques et circulatoires.