Go to Top

VOYAGER EN EUROPE – Santé : mieux vaut être prévoyant

Renseignez-vous avant de partir auprès de votre caisse d’Assurance maladie, de votre mutuelle, de votre assureur et de votre banque pour connaître les modalités de prise en charge des frais médicaux et les conditions de rapatriement.

Adressez-vous à votre caisse d’Assurance maladie

Vous y trouverez desdépliants spécifiques sur de nombreux pays. Ils expliquent comment fonctionne le système de santé local, ce que vous devez faire en cas d’urgence et comment vos soins seront pris en charge.

• Assurance maladie : une nouvelle carte européenne

-Si vous partez dans l’un des 25 pays de l’Union européenne ou en Islande, Suisse, Norvège ou au Liechtenstein, emportez avec vous votre carte européenne d’Assurance maladie (à compter du mois de juin, elle remplace le formulaire E 111).
Il faut la demander à votre caisse primaire d’Assurance maladie en précisant votre numéro de Sécurité sociale. Comptez environ une semaine pour l’obtenir.

Elle vous permet d’avoir accès aux soins sur place, du moins pour ceux qui sont urgents et imprévus ou rendus nécessaires par une maladie préexistante.
Selon les pays, vous pouvez n’avoir rien à acquitter, payer seulement une participation forfaitaire ou encore devoir faire l’avance des frais. Dans ce dernier cas, vous pourrez vous faire rembourser au moins une partie de ceux-ci à votre retour auprès de votre caisse d’Assurance maladie, à condition de présenter les factures.
Mais, attention, ce système fonctionne si vous vous adressez au secteur public. Dans certains pays, si vous êtes soigné dans le secteur privé, votre indemnisation à votre retour en France peut s’avérer très décevante. Car elle ne sera pas forcément calculée sur les sommes réellement dépensées, mais sur la base de tarifs de référence français, qui peuvent être inférieurs.

-Si vous partez en dehors des pays cités ci-dessus, renseignez-vous auprès de votre caisse d’Assurance maladie pour savoir si le pays dans lequel vous vous rendez a signé une convention avec la France. Dans ce cas, vos soins pourront être pris en charge par la Sécurité sociale locale.

Enfin sachez que votre mutuelle peut compléter les remboursements de l’Assurance maladie si votre contrat vous couvre également à l’étranger.

• Votre carte bancaire peut vous assister

Votre carte bancaire internationale (Carte Bleue Visa, Visa Premier, Mastercard, Gold Mastercard, notamment) inclut en général une assistance à l’étranger.
Cela comprend notamment le rapatriement en cas d’urgence médicale, ainsi que le remboursement des frais médicaux qui n’ont pas été pris en charge par l’Assurance maladie ou la mutuelle, mais seulement dans la limite d’un plafond, différent selon les cartes.
Par exemple, 2 300 € dans la plupart des banques avec la carte Visa (sous déduction d’une franchise de 45 € qui reste à votre charge).
Mais, attention, pour en bénéficier, il faut avertir les services d’assistance de la carte bancaire avant d’engager toute dépense :
-Assistance Visa, tél : 33 1 42 99 08 08,
-Assistance Mastercard, tél : 33 1 45 16 65 65.

À défaut de profiter d’une assistance grâce à votre carte bancaire, vous pouvez souscrire un contrat d’assistance spécifique pour vos vacances, par exemple auprès de votre assureur.

Articles similaires