Go to Top

VOTRE PROGRAMME MINCEUR : Maigrir quand on a du diabète

Le diabète, qui ne cesse de progresser en France, pourrait être évité grâce à la prévention du surpoids et de la sédentarité. Nos conseils pour mieux manger.

Une maladie à prendre au sérieux

Le diabète se définit par une glycémie (taux de sucre sanguin) à jeun supérieure à 1,26 g.
Environ 10 % des personnes diabétiques ont un diabète insulino-dépendant, traité par des injections d’insuline.
Et 90 % ont un diabète de type 2, non insulino-dépendant, qui se soigne par une bonne diététique, associée si nécessaire à des médicaments.
Insulino-dépendant ou pas, le diabète, lorsqu’il n’est pas équilibré, évolue au fil des années vers une maladie cardio-vasculaire, une insuffisance rénale, ou une altération de la vision.

• Comment le surpoids induit un diabète

Pour les deux tiers des personnes non insulino-dépendantes, le facteur déclenchant du diabète est la prise de poids.
Lorsqu’elles mangent des glucides (fruits, pain, féculents, produits sucrés), leur glycémie augmente après la digestion.
Leur organisme fabrique alors normalement de l’insuline, dont le rôle est de réguler la glycémie.
Mais en raison de la surcharge pondérale, l’insuline est inefficace, et la glycémie reste élevée.

Suite de l’article en dessous de la publicité

• Maigrir pour normaliser la glycemie

Lorsque le diabète est lié à un surpoids, si on parvient à maigrir, le diabète disparaît, ou s’améliore nettement.
Les glucides ne sont pas à proscrire, mais il faut bien les choisir et les répartir sur la journée :
-privilégier les aliments céréaliers avec fibres, pain complet, riz brun,
-éviter les douceurs de façon isolée (mais même au sein d’un repas, mieux vaut rester raisonnable).
L’activité physique est un excellent régulateur de glycémie.

Les autres articles de notre dossier :
Retrouver son poids de forme
• Lutter contre l’hypertension artérielle
Réduire son taux de cholestérol

Lire aussi :
Les 10 points clés de la surveillance du poids

Articles similaires