Go to Top

Votre contrat au quotidien

Quels sinistres ont un impact sur le malus ? Quelle incidence en cas de location de voiture ? Que se passe-t-il si on change de voiture ou si on prête la sienne ?

Les sinistres comptabilisés

Le coefficient est majoré par tous les accidents pour lesquels le conducteur est partiellement ou entièrement responsable.
Il l’est également, par exemple, lorsqu’il endommage seul sa voiture, heurte un animal sauvage ou si le véhicule est abîmé par la chute d’un arbre si ces événements ne sont pas considérés comme cas de force majeure.
En effet, les accidents qui relèvent d’un cas de force majeure n’ont pas d’incidence sur le coefficient, ni même les vols, incendies et autres bris de glace.

• Prêt de voiture ou location

L’assuré qui prête sa voiture verra son propre coefficient majoré si le conducteur auquel il a fait confiance provoque un accident. Le coefficient de ce dernier ne sera pas, lui, affecté.
Pour la même raison, un accident au volant d’une voiture de location ne modifie pas le bonus-malus du conducteur.

• Si l’on change de voiture

Le coefficient est automatiquement transféré sur le nouveau véhicule si les conducteurs mentionnés au contrat sont les mêmes.
Même principe si l’on change d’assureur. Si l’on achète une deuxième voiture, son assurance profitera du même coefficient que celui de la première.
Attention, un automobiliste qui n’a pas été assuré pendant 1 an risque de voir son bonus supprimé et devra, en principe, repartir avec un coefficient de 1. Mais beaucoup d’assureurs font pour lui un geste commercial.

• Lorsqu’il y a plusieurs conducteurs

Même s’il couvre plusieurs conducteurs, un même contrat d’assurance ne peut avoir qu’un seul coefficient.
Tous les assurés partagent donc le même. Si un seul d’entre eux cause un accident, ce coefficient sera majoré, et tous seront pénalisés.

• Le bonus ne fait pas tout

Le bonus-malus n’explique pas à lui seul l’évolution de la prime.
L’assureur reste en effet libre d’augmenter la cotisation de référence de l’assurance.
De surcroît, les compagnies d’assurances appliquent des surprimes aux conducteurs débutants ou des ristournes commerciales supplémentaires aux bons conducteurs.

Articles similaires