Go to Top

Vie pratique

Quelles sont les conditions nécessaires pour bénéficier d’un arrêt maladie long pour cause de dépression

Quelles sont les conditions nécessaires pour bénéficier d’un arrêt maladie long pour cause de dépression
cercle hover

Responsable de 15 millions de jours de travail perdus en un an, la dépression est un grave problème de santé mentale. Si vous êtes déprimé, vous devez vous assurer de prendre soin de vous. En effet, faire face à une maladie mentale peut être épuisant et il faut se donner le temps nécessaire pour se rétablir. Cela implique de réintégrer votre grand cercle social avec le même rythme mesuré. Il faut aussi considérer l’impact de tout médicament que vous pourriez prendre. Certains peuvent vous rendre somnolent, ce qui peut ne pas être compatible avec vos périodes de travail les plus fatigantes. Au fil du temps, votre médecin traitant voudra peut-être ajuster vos médicaments pour gérer de manière optimale la chimie de votre cerveau. Cela peut prendre des jours, des semaines ou des mois avant que votre médecin et vous-même sachiez si le médicament et le dosage vous conviennent. Pendant cette période de transition, vous pouvez avoir des réactions physiques ou des sautes d’humeur. Pour toutes ces raisons, vous serez certainement amené à demander un arrêt maladie pour dépression. Voici l’essentiel à savoir si vous faites face à une telle situation.

Obtenir un congé maladie pour dépression

Dès que vous ressentez que vous ne pouvez plus accomplir vos tâches quotidiennes à cause d’une dépression, vous devez contacter votre médecin. Ce dernier est le seul apte à déterminer si vous avez vraiment besoin d’un arrêt de travail pour dépression. Vous devrez être honnête et direct lorsque vous répondez à ses questions afin qu’il puisse avoir une idée concrète de vos problèmes.

Si votre médecin décide que votre état de santé mentale affecte votre aptitude au travail, il peut émettre une note. Celle-ci peut indiquer que vous êtes « inapte au travail » ou « apte au travail, en tenant compte des conseils ». Dans ce dernier cas, il peut suggérer à votre employeur des modifications pour faciliter votre reprise. Cela peut inclure un retour progressif, des changements des tâches que vous effectuez ou des aménagements d’horaires de travail. Toutefois, si votre employeur est incapable d’apporter les modifications suggérées, la note sera traitée comme si elle indiquait simplement « inapte au travail ». Dans ce cas, vous pourrez obtenir un congé maladie longue durée. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter des sites tels que fredericarminot.com.

Évaluer la gravité d’une dépression : rôle d’un spécialiste

La dépression est un problème de santé mentale grave et, dans les cas réels, un médecin émettra une note appropriée. Il y a un certain degré de stigmatisation à s’absenter du travail en raison de problèmes de santé mentale. Les gens peuvent être perçus comme profitant du système. Mais si vous êtes déprimé, vous devez être certain de prendre soin de vous. Et le médecin n’est pas là pour vous juger en tant que personne.

Obtenir un arrêt maladie dépression est un bon pas sur la voie du rétablissement. Ce n’est cependant qu’une étape : il faut prendre le temps pour une évaluation, puis déterminer les éléments indispensables à votre guérison et votre épanouissement.

Au cours de vos premières séances avec votre médecin, ce dernier effectuera un bilan et émettra des consignes pour traiter au mieux vos problèmes. Dans certains cas, il peut vous suggérer de changer complètement de travail et de démissionner de votre poste actuel, potentiel obstacle à votre rétablissement.

Dépression en lien avec le travail : un critère essentiel

Des problèmes de santé mentale courants peuvent avoir une cause unique en dehors du travail, par exemple un deuil, un divorce, une dépression postnatale, une maladie ou des antécédents familiaux du problème. Mais les gens peuvent avoir ce genre de problèmes sans cause évidente. Il arrive aussi que la dépression soit due au travail. Les origines peuvent être multiples : trop de charge de travail, abus de pouvoir de l’employeur, applications de sanctions démesurées…

La dépression ne figure pas dans la liste des maladies professionnelles. De ce fait, elle n’est reconnue en tant que telle que si elle est liée à l’activité du salarié. En effet, certains événements qui surviennent pendant le travail, causant des lésions corporelles, sont considérés comme relevant de maladies professionnelles. Cela concerne aussi les souffrances psychiques. La dépression au travail est une condition difficile à diagnostiquer par soi-même, bien qu’un tel diagnostic ait déjà été posé auparavant. Seul un médecin compétent et agréé pourra parvenir à cette conclusion, après quelques séances de consultation. Dans ce cas, l’employé se verra alors accorder un arrêt de travail dépression sur prescription du médecin, comme pour le cas d’une maladie professionnelle telle que définie par la loi.

Modalités d’indemnisation en cas d’arrêt maladie dépression

Qu’il y ait eu ou non prescription du médecin spécialiste pour dépression, la réglementation en matière d’indemnisation reste inchangée : pendant une longue maladie dépression, le montant perçu par le salarié se limite à 50 % de son salaire de base. Il y a également un plafond applicable : 43,80 euros ou 58,40 euros à partir du 31e jour si l’employé a trois enfants à charge au minimum. Il faut également que le salarié ait un an d’ancienneté pour bénéficier du maintien de ce droit. En outre, il devra respecter les formalités de déclarations afférentes à l’information sur son arrêt maladie dans un délai de 48 heures. Il doit être affilié à la Sécurité sociale et ne peut se soigner qu’en France ou dans un état de l’Union européenne. Il faut cependant noter que l’indemnisation ne sera déclenchée qu’après trois jours de carence. Autrement dit, le salarié ne percevra d’indemnisation qu’au quatrième jour de congé maladie. Néanmoins, l’entreprise peut appliquer des dispositions plus favorables et les inclure dans l’accord collectif.

Concernant la durée, elle ne peut excéder 360 jours d’indemnisation journalière sur trois ans. Cette durée ne considère pas les trois jours de carence ni les indemnités perçues dans des situations spécifiques (maternité, accident de travail, maladie professionnelle).

Arrêt maladie : les aménagements possibles

Pour des motifs aussi bien économiques que sociaux, indépendamment des circonstances, un arrêt maladie pour dépression ne peut être à durée indéterminée. Dans la société, le travail fait entièrement partie des normes et se considère même comme ayant sa contribution dans le processus de guérison. En effet, les professionnels s’accordent sur le fait que le comportement d’ensemble sera plus rapidement retrouvé grâce au fait d’« être comme tout le monde ». De plus, ne pas travailler est économiquement impossible. D’une manière générale, dans la pratique, des entretiens réguliers avec le médecin de travail favorisent la réintégration professionnelle. Dans certains cas, après une longue maladie dépression, les horaires de travail après l’arrêt peuvent être aménagés pour des besoins thérapeutiques. Il se peut donc que vous travailliez à mi-temps, mais que vous perceviez l’intégralité de votre salaire. Il s’agit d’un aménagement d’ordre administratif entre l’employeur et l’assurance maladie.

En pratique, il est nécessaire de faire reconnaître le lien entre dépression et travail pour que la dépression soir reconnu en tant que maladie professionnelle. Avant tout, l’employé doit consulter son médecin, ce dernier étant seul apte à reconnaître ce lien et à établir le certificat médical ouvrant droit au congé maladie et à la couverture par la sécurité sociale. Pour ce faire, le médecin sera amené à mener des enquêtes concernant les circonstances dans lesquelles le salarié travaille, et ceci avec la collaboration de ce dernier et de son employeur.

Lire la suite

Comment vaincre la peur de la mort ?

Comment vaincre la peur de la mort ?
cercle hover

Pour beaucoup de monde, les phobies peuvent paraître comme une faiblesse, et ce, quand il est spécialement question d’une peur bien loin d’être ordinaire comme la phobie de la mort. Les personnes qui font face à ce type de handicap suscitent pourtant une attention ou une aide plus ou moins singulière. Pathologie très souvent observée chez les individus ayant subi un traumatisme particulier, l’angoisse de la mort soulève de grands débats et fait aujourd’hui, l’objet de multiples études psychologiques. (suite…)

Lire la suite

Comment adopter les bons gestes et postures dans la manutention ?

Comment adopter les bons gestes et postures dans la manutention ?
cercle hover

Pour assurer une meilleure sécurité au travail, des précautions sur les gestes et postures ne sont pas à prendre à la légère. Vu que les travailleurs sont dans la plupart du temps amenés à réaliser des actions de façon répétée, il importe de réduire ou d’éliminer celles pouvant mettre à mal l’intégrité physique. Les mauvaises postures peuvent provoquer des troubles musculo-squelettiques ou des douleurs de dos. Vous avez la possibilité d’éviter tout cela en adoptant une routine plus saine. Dans l’optique de créer un meilleur environnement de travail, des mesures concrètes doivent être prises.

Les gestes et postures à adopter

Pouvoir s’habituer aux bonnes postures dans la manutention est un enjeu de taille. Il est essentiel d’apporter des changements susceptibles d’impacter positivement l’environnement de travail avant d’opter pour une modification des gestes et postures. Suivant le poste de travail occupé, les solutions à envisager peuvent différer d’un travailleur à un autre. Avant d’effectuer tout travail de manutention, il est obligatoire pour le manutentionnaire de se préparer. En ce sens, il lui faut des vêtements adaptés aux conditions extérieures (au froid, à l’humidité, à la chaleur…). Pour garantir une bonne prise de la charge, les gants antidérapants sont de rigueur, surtout pour les manutentions manuelles. D’une importance capitale, les chaussures de sécurité assurent une protection et un meilleur équilibre. Les accessoires supplémentaires comme les casques, lunettes et masques ne sont pas à oublier. Une fois que le manutentionnaire est prêt avec son costume de protection, il doit passer à la préparation des outils. Ici, on s’intéresse aux outils dont il doit disposer pour sa propre sécurité. Les sangles, l’évier, le palan, le treuil, le vérin et le cric sont indispensables. Il en est de même pour les transpalettes, les diables de manutention et les brouettes, ainsi que les plateformes élévatrices. Suite à la préparation des matériels, l’espace où les équipements de manutention sont également à préparer. Il suffit de nettoyer et désencombrer l’espace concerné par le transport de la charge. Ensuite, il ne faut pas oublier de détecter les dénivelés du terrain comme les butées, escaliers, rampes et marches. Les plans de travail seront ensuite mis au même niveau. Pouvoir travailler dans de bonnes conditions implique nécessairement de jouir d’une bonne santé. Pour des conseils et astuces pour entretenir votre bien-être, consultez le site Astuces Santé.

Les règles de la manutention pour réduire les risques d’accident

Le premier geste à adopter c’est d’être conscient de tous ses mouvements. En effet, le manutentionnaire doit d’abord penser avant d’agir. Une manutention réussie est garantie par une réduction des pressions. Pour ce faire, une posture correcte est à adopter en rapprochant la charge de la colonne vertébrale. L’idée c’est de coïncider le centre de gravité de la charge et les derniers disques lombaires. Pensez également à réduire l’inclinaison du tronc, à contrôler la flexion des genoux et à maintenir des courbes naturelles. Pour éviter une déformation de la colonne vertébrale, il est également conseillé de rester face à la charge. Pour réduire la fatigue des bras, il faut les garder allongés. Maintenez toujours un état stable et équilibré tout en gardant les pieds à plat. Pour éviter les risques de blocage temporaire, n’oubliez pas de souffler en hissant les charges. Pour relier la charge du corps sans être dérangé, il suffit de placer les mains et les bras entre les jambes. Ceci, tout en optant pour une vitesse de soulèvement adéquate. Il est également suggéré d’adopter des gestes supplémentaires de protection tout en adoptant une position de genoux fléchis. Autre point important à retenir, courber les hanches et retenir la lordose naturelle est essentiel pour éviter tout accident.

Lire la suite

Maisons de retraite en Gironde : trouver un établissement à Bordeaux

Maisons de retraite en Gironde : trouver un établissement à Bordeaux
cercle hover

Chaque personne âgée est unique. Le soin, l’accueil et les services proposés doivent-être de qualité et répondre aux attentes de chacun des pensionnaires. Dans le cas de maladie ou d’handicap, un soin particulier sera dédié au senior afin de lui permettre d’être toujours dans le confort. Le principal objectif est d’assurer le bien être de chaque personne en dépit de sa situation. Pour être sûr de la qualité de service, il ne faut pas hésiter à se renseigner et rencontrer un responsable afin de discuter de son cas et de s’assurer de sa future vie. Il est possible de visiter plusieurs établissements avant de faire un choix définitif. (suite…)

Lire la suite

Comment profiter des vertus des pierres semi-précieuses ?

Comment profiter des vertus des pierres semi-précieuses ?
cercle hover

Une pierre entre en contact avec l’être humain en tant qu’accordeur d’instruments : tout dans l’Univers est une vibration et nous en faisons partie. Depuis des siècles voire des millénaires, les pierres font partie de la vie des hommes, que ce soit pour travailler, pour se protéger ou pour guérir. De nos jours, la lithothérapie étudie les propriétés et les avantages des pierres existant dans l’environnement. Découvrez dans cet article comment les choisir et comment les utiliser. (suite…)

Lire la suite

Acheter des chaussures confort grandes pointures

Acheter des chaussures confort grandes pointures
cercle hover

Trouver des chaussures adaptées à ses pieds n’est pas souvent facile quand ils sont grands. Cette étape est une rude épreuve pour les personnes qui ont ce cas. Pour les aider à trouver des chaussures confortables avec lesquelles elles puissent se sentir à l’aise, voici des petits conseils d’achat et de choix. (suite…)

Lire la suite

Professionnalisation du coaching : que dit l’ICF

En France, le coaching est un phénomène relativement nouveau mais ses principes sont anciens. Le coaching tire ses origines de philosophies chinoises et orientales. Aux États-Unis, la pratique est bien plus ancienne que chez nous.  En France, le coaching s’est considérablement développé au cours des quinze dernières années et la nécessité de respecter une certaine règlementation est rapidement apparue. (suite…)

Lire la suite

En cas de problème, les recours

Si toutes les précautions ont été prises, il n’y a pas plus de raisons d’être confronté à un problème que pour un autre achat par correspondance.
En cas de litige, il faut toutefois savoir se défendre. Voici comment. (suite…)

Lire la suite

Un achat à distance comme un autre ?

La plus élémentaire prudence consiste à savoir à qui l’on s’adresse et ce que l’on achète vraiment. Ainsi, quand vous commandez sur catalogue, vous vous assurez toujours d’avoir affaire à une enseigne connue et bien identifiée.
Il n’y a pas de raison d’agir différemment sur le net. (suite…)

Lire la suite

Huissier de justice : quelles sont ses fonctions ?

Quelles sont ses attributions ?

Sa mission première est d’être au service de l’État. En tant qu’officier public ministériel, il annonce (“signifie”) et fait exécuter les décisions des tribunaux. Juriste, il peut aussi travailler pour des particuliers, à leur demande : constats (fuites…), recouvrement de dettes (pensions alimentaires…), et activité de conseil (consultations juridiques), surtout dans le domaine des baux d’habitation et des baux commerciaux. (suite…)

Lire la suite

Téléphoner partout en France

Téléphoner partout en France et dans le monde sans se soucier du coût ou du temps de communication n’est plus un rêve, grâce au Web. En plus, la qualité des communications atteint désormais celle d’une ligne de téléphone traditionnelle.  (suite…)

Lire la suite

Retraite des salariés

Différents points d’accueil et centres d’informations sont à votre disposition : vous pourrez ainsi avoir plus de renseignements sur votre retraite de base, et sur vos droits à la retraite complémentaire.  (suite…)

Lire la suite

Impayés : que faire ?

En cas d’impayés, le propriétaire devra se mettre en rapport avec son assureur afin de trouver une solution. Si le locataire est de mauvaise foi, l’assurance couvrira les loyers, charges et taxes locatives qui n’auraient pas été acquittés.  (suite…)

Lire la suite

Louez en toute sécurité !

Vous aimeriez mettre en location un appartement, mais vous craignez les impayés ? Optez pour la garantie des risques locatifs, un nouveau dispositif qui permet de s’assurer contre un locataire défaillant.  (suite…)

Lire la suite

Impôt sur le revenu

Pour pouvoir répondre à une demande du fisc ou faire face à un contrôle, gardez la copie de la déclaration ainsi que les justificatifs des dépenses qui vous ont donné droit à un avantage en impôt (crédit d’impôt pour certains équipements de la résidence principale, par exemple) pendant 4 ans au moins.

(suite…)

Lire la suite

VOS DROITS AU RESTAURANT Avant d’entrer…

Peut-on vous refuser l’accès à un restaurant ?

Non, sauf s’il n’y a vraiment plus de place ou que la fin du service est très proche. Mais vous barrer l’entrée au motif que vous êtes seul et qu’il ne reste qu’une table de quatre n’est pas un motif recevable.
Le restaurateur se mettrait en situation de refus de vente passible d’une amende maximale de 1 500 € (3 000 € en cas de récidive). (suite…)

Lire la suite

Le patrimoine

Pour éviter que des problèmes financiers ou de répartition de patrimoine empoisonnent les rapports entre les membres des familles de chacun des nouveaux conjoints, il est indispensable de prendre le temps de réfléchir sur la nécessité d’établir ou non un contrat de mariage. (suite…)

Lire la suite

Certains inconvénients subsistent

Lorsque vous souscrivez à un contrat d’assurance vie, pensez à vous renseigner sur les frais qu’il peut engager, sur ses perspectives d’évolution et la souplesse des versements que vous pourrez effectuer. Alors attention aux taux trompeurs et ne vous laissez pas allécher par une offre que vous pourriez regretter !  (suite…)

Lire la suite

Une fiscalité toujours attractive

Sur votre contrat, vous restez libre de retirer votre épargne quand vous le désirez, en totalité ou en partie. Le contrat ne sera pas pour autant fermé… tant que vous laisserez le montant minimum fixé par l’assureur. Cependant, vous pouvez être pénalisés en cas de retrait trop rapide, ou même être taxés sur les intérêts ou plus-values que vous percevrez : soyez vigilants !  (suite…)

Lire la suite

Les avantages fiscaux demeurent séduisants

Avec un contrat d’assurance vie, l’assureur s’engage à verser, à votre décès, aux personnes que vous avez désignées l’argent accumulé sur le contrat. Ce dernier sera alors «dénoué» et ces bénéficiaires recevront le capital avec une exonération totale ou partielle de droits de succession. Le régime fiscal, modifié au fil des années, est en effet plus ou moins avantageux selon les cas. (suite…)

Lire la suite

Arnaques, comment vous défendre ?

Argumentaires commerciaux bien rodés, méthodes de vente sophistiquées…, les escrocs de tout poil déploient des trésors d’ingéniosité pour arriver à leurs fins.
Quelques conseils pour éviter des pièges courants. (suite…)

Lire la suite

Démarchage à domicile

«Un démarcheur à domicile a convaincu ma tante d’installer des doubles-vitrages. Il n’a pas établi de contrat. Le seul justificatif qu’elle possède est un reçu de l’acompte de 500 € réglé par chèque. Peut-on encore, 2 semaines après sa visite, revenir sur cette décision et récupérer la somme versée ?»  (suite…)

Lire la suite

Envoi forcé

«Je viens de recevoir une nappe «brodée main», avec une facture à régler si je ne la renvoie pas dans les 10 jours. N’ayant pas commandé cet article, je trouve inadmissible que la société expéditrice me demande de la payer ou de me déplacer à la poste pour la retourner. Ce procédé est-il légal ?»  (suite…)

Lire la suite

Vente au cours d’une excursion

«Lors d’une journée organisée pour visiter plusieurs châteaux, au moment du déjeuner, il nous a été présenté du matériel de cuisine, notamment des robots, très coûteux. Sous la pression du vendeur, plusieurs d’entre nous ont commandé des articles dont ils n’ont que faire. Quels sont les recours ?»  (suite…)

Lire la suite

Dépannage à domicile

«Ma machine à laver le linge est tombée en panne. Elle n’était plus sous garantie. J’ai fait appel à un dépanneur. La pompe de vidange était obstruée par un bouton. Il a suffi de le retirer. Coût de la facture que je viens de recevoir : 180 €. C’est vraiment abusif !»  (suite…)

Lire la suite

Cumul emploi/retraite

Avant

• Les fonctionnaires qui prennent leur retraite à partir de 60 ans (ou à partir de la limite d’âge de leur emploi) doivent justifier d’une cessation d’activité dans l’administration.
Il leur est cependant possible de retravailler ensuite dans le secteur privé ou dans une autre collectivité publique (par exemple : mairie, conseil général…). Le cumul avec leur pension est alors admis. (suite…)

Lire la suite

Le net bricolo

De la patine d’un meuble au devis de la véranda, internet propose de nombreux sites pour accompagner vos envies de travaux, d’aménagement et de déco.  (suite…)

Lire la suite

Des cadeaux 100% Web

Des timbres-poste à son effigie, un fauteuil de réalisateur personnalisé, un maillot de foot avec le texte de votre choix, un roman lu à télécharger sur un baladeur… Voici quelques idées de cadeaux que vous ne trouverez que sur Internet. (suite…)

Lire la suite

Des robots à votre service

Grâce aux comparateurs de prix , le cyberconsommateur peut, comme le proclame le leader français Kelkoo, « trouver, comparer et choisir » parmi les quelques 8 000 sites d’e-commerce français !  (suite…)

Lire la suite

Les ultra-légers

Petits et poids plume (à moins de 2 kilos), ces PC-là se transportent aisément. La puissance, la lisibilité et la facilité d’utilisation sont sacrifiées, car ils ont de petits écrans (de 11 à 13 pouces) ainsi que des claviers réduits par rapport aux autres portables. Mais l’autonomie est assez bonne : au moins deux heures.  (suite…)

Lire la suite