Go to Top

VEUVAGE : Le compte à vue

Dans les jours suivants le décès d’un conjoint, peut-on continuer à retirer de l’argent sur son compte, à payer avec sa carte bancaire ou utiliser son chéquier ? 

Compte individuel

Si votre conjoint possédait un compte à vue dont il était le seul titulaire, la banque va procéder au blocage de ce compte dès qu’elle aura connaissance du décès.
Même si vous aviez une procuration, celle-ci se trouve caduque. Vous ne pourrez donc plus vous en prévaloir pour faire des chèques ou retirer de l’argent sur ce compte.
Dans tous les cas, vous devez restituer à la banque tous les moyens de paiement que possédait le défunt : carte bancaire et chéquier.
Lorsque la succession sera réglée, la banque clôturera le compte.
A noter : si vous craignez de manquer d’argent en raison du blocage du compte de votre conjoint décédé, prenez conseil auprès du notaire qui s’occupe de la succession. Ce dernier peut vous aider à trouver une solution avec l’accord de tous les héritiers.

• Compte joint

Si vous étiez titulaire d’un compte joint avec le défunt, vous pouvez continuer à l’utiliser sauf si un ou plusieurs des héritiers en demandent le blocage jusqu’au règlement de la succession.
L’absence de blocage ne change d’ailleurs en rien les droits des héritiers.
Ainsi, si vous étiez mariés sous le régime de la communauté des biens, vous êtes censé être propriétaire de la moitié des sommes figurant sur ce compte joint. Si vous dépensez davantage, vous devrez leur rendre des comptes.
Faites le point avec votre banque pour transformer ce compte joint en compte à votre seul nom.

• Bon à savoir

Les banques acceptent en général, sur présentation de la facture, que les frais d’obsèques soient, à hauteur de 3 050 €, prélevés sur le compte du défunt même si celui-ci est bloqué (à condition bien sûr que ce compte soit suffisamment provisionné).

Articles similaires