Go to Top

Solliciter sa mémoire en toutes occasions

Lire, écouter la radio, regarder la télévision auront des effets bénéfiques sur notre mémoire si ces activités nous font plaisir et si nous leur accordons un peu d’attention. 

Mettre à profit ses activités quotidiennes

Si nous ne pouvons pas nous endormir sans avoir lu quelques pages, nous pouvons mettre cette habitude à profit pour faire le point de notre lecture.
Si c’est un roman policier policier américain contemporain, par exemple, qu’y apprenons-nous sur les techniques en vigueur dans les commissariats ou les prétoires? Qui sont les suspects? Le détective héros de l’histoire a-t-il une personnalité particulière?
Le même entraînement vaut pour la radio ou la télévision, à cela de près qu’il est un peu plus difficile puisque, sauf à enregistrer systématiquement leurs émissions, ces médias ne permettent pas le retour en arrière.
• Travailler sa mémoire par le jeu, en famille

Lecture, radio, télévision ou simple conversation, le secret consiste à choisir ce que l’on veut retenir, et à le reformuler avec nos propres mots, en n’hésitant pas à répéter l’exercice autant de fois que nécessaire.
Nous pouvons en faire un jeu, à pratiquer en famille, autour d’une émission de télévision, par exemple : chacun reformule par écrit ce qu’il a retenu et compare ensuite ses notes avec celles des autres. C’est une excellente façon d’illustrer les différences de perception et les hiérarchisations qui s’opèrent en fonction des centres d’intérêts et ou des préoccupations des uns et des autres.
Les fiches, résumés de lecture ou de films, peuvent nous aider à ordonner les informations, à les regrouper en catégories, nous permettant ainsi de les mémoriser plus facilement.
Le jeu en vaudra d’autant plus la chandelle que nous choisirons de partager ce qui nous a intéressé : raconter une belle histoire à nos petits-enfants, participer à un groupe de lecture, entrer dans une troupe de théâtre amateur sont autant de stimulants de choix pour notre mémoire !

Articles similaires