Go to Top

Sites bancaires : méfiez-vous des imitations

Il a tout du site de votre banque… Pourtant, c’est un leurre destiné à enregistrer votre numéro de compte et votre mot de passe.

Le « phishing » (contraction de « fish », poisson, et de « phreaking », méthode pour pirater un système de téléphonie) est une nouvelle arnaque sur internet. Elle a touché massivement les utilisateurs de plusieurs grands fournisseurs d’accès français à la fin du mois de mai.

• Le principe

L’internaute reçoit par e-mail un message provenant apparemment d’une banque (Société générale, BNP Paribas, CIC, CCF).
Cet e-mail l’informe d’un incident sur son compte et l’invite à cliquer sur un lien.
Ce lien l’emmène sur un véritable site de banque, mais une fenêtre pop-up s’intercale. C’est dans cette fenêtre que l’internaute est invité à saisir ses codes d’accès au service bancaire en ligne.
Ces données sont recueillies par les escrocs qui ainsi ont accès au compte en banque.
Les utilisateurs des fournisseurs d’accès français wanadoo.fr, club-internet.fr, numericable.fr, 9online.fr, chello.fr, freesurf.fr ont été largement touchés par ce type d’e-mail.

• Si vous avez été victime du phishing

Le mieux est de retourner rapidement sur le site de votre banque pour changer mots de passe et code d’accès puis d’informer votre banque que vous avez été victime de cette arnaque.

• Pour ne pas tomber dans le piège

– Sachez que les banques n’envoient jamais d’e-mails non sollicités. Si vous en recevez un, soyez en alerte.
– Pour aller sur le site de votre banque, utilisez les liens que vous avez enregistrés dans vos favoris ou tapez l’adresse du site dans la barre d’adresse de votre navigateur.
– Ne communiquez aucune information sensible à un interlocuteur qui vous contacte par e-mail, même s’il vous semble connu.
– Ne cliquez jamais sur un lien hypertexte dans un mail envoyé par un interlocuteur inconnu.

Lire aussi :
Internet : êtes-vous espionné ?
Acheter sur Internet en toute sécurité
• L’arnaqueur est au bout du fil

Articles similaires