Go to Top

Sécurité sociale : faites suivre votre couverture

Vous pouvez vous faire rembourser vos frais médicaux à l’étranger, mais seulement dans certains pays, et selon des modalités variables.

En Europe : rien à débourser

Si vous partez dans un pays de l’Espace économique européen (1) ou en Suisse, demandez à votre caisse d’assurance maladie, au moins 15 jours avant le départ, votre carte européenne d’assurance maladie.
Chaque membre de la famille, même les enfants, doit avoir la sienne. Si vous partez dans moins de 15 jours, votre caisse peut vous délivrer à la place un certificat provisoire, valable 3 mois.
Sur place, sur présentation de la carte ou du certificat, vos frais dans les hôpitaux et chez le médecin du service public local seront pris en charge selon la législation du pays qui vous accueille.
Selon les cas, vous serez donc dispensé de faire l’avance des frais, ou vous vous ferez rembourser sur place.

• Ramenez vos justificatifs en France

Si vous n’avez pas votre carte, si vous faites appel à la médecine privée ou si vous n’avez pas demandé vos remboursements sur place, conservez les justificatifs de vos dépenses et présentez-les à votre caisse à votre retour en France.
Vous serez remboursé selon les tarifs retenus par la législation française de la Sécurité sociale.

• Vous quittez l’Europe ?

Certains pays, comme l’Algérie, le Cameroun, le Chili, le Maroc ou le Québec, ont signé des conventions avec la France, et il est parfois possible sur place de voir vos frais médicaux pris en charge selon les tarifs en vigueur dans ces pays.

• Des remboursements selon les tarifs pratiqués en France

En revanche, dans les pays qui n’ont pas signé de convention avec la France, vous devrez régler vos dépenses et voir à votre retour, sur présentation des justificatifs, si vous pouvez obtenir un remboursement de la Sécurité sociale sur la base des tarifs forfaitaires qu’elle prend en compte (parfois très inférieurs à ce que vous aurez déboursé). Attention, cela ne sera possible que pour des soins urgents (jambe cassée…).
Avant de partir, vous devez donc vous renseigner auprès de votre caisse sur l’existence ou non d’une convention avec le pays où vous vous rendez et sur l’éventuelle nécessité d’accomplir certaines formalités.

Articles similaires