Go to Top

Sachez distinguer la vraie allergie de la fausse

Ca ressemble à une allergie, c’est aussi désagréable, mais ce n’en est pas une. Apprenez donc à distinguer les vraies réactions allergiques des fausses. 

Désagréables mais sans danger

Saviez-vous qu’il existe de fausses allergies ? Quatre fois moins fréquentes que les vraies, les fausses allergies sont elles aussi très désagréables : elles peuvent provoquer des démangeaisons ou des rougeurs mais sont sans danger.
Les premières fraises du printemps par exemple, peuvent déclencher une urticaire parce qu’elles favorisent la libération de l’histamine contenue dans nos cellules, sans faire intervenir nos anticorps.

• Evitez les grandes quantités

D’autres aliments contenant de l’histamine ou de la tyramine peuvent provoquer ce genre d’incident : avocat, chocolat, figue, gibier, gruyère, levure de bière, poisson fumé, raisin…
Comme les premières fraises du printemps, certains aliments favorisent la libération de l’histamine ou de la tyramine : alcools, ananas, blanc d’oeuf, charcuterie, chocolat, choux, conserves de poissons, crustacés, épinards, fraises, fromage fermenté, papaye, poisson séché, tomates, etc.
En général, ces fausses allergies s’améliorent avec l’âge. Il suffit de consommer l’aliment coupable en petite quantité pour éviter d’être gêné. On peut donc se passer de traitement.

Articles similaires