Go to Top

Pension de réversion

Avant

Le système était actuellement très avantageux pour les femmes.

• Les veuves de fonctionnaires pouvaient toucher une pension de réversion sans aucune condition d’âge ou de ressources. Les veufs, quant à eux, ne pouvaient y prétendre qu’à partir de 60 ans et encore, sous réserve qu’il n’y ait pas d’enfants susceptibles de bénéficier de la réversion de leur mère.
Les conditions à remplir étaient les suivantes : il fallait avoir été marié au moins deux ans avant la cessation des services du conjoint, ou au moins quatre ans avant son décès ou avoir eu au moins un enfant de cette union.
Pour toucher la pension de réversion, il ne fallait être ni remarié ni en concubinage.

• La veuve d’un fonctionnaire touchait 50 % de la pension qu’avait ou qu’aurait eue son mari. Le veuf a droit à une pension de réversion plafonnée à 37,5 % du traitement de l’indice majoré 466 soit 9 173,20 € par an depuis le 1er décembre 2002.
Maintenant

Le droit à la pension de réversion des hommes est aligné sur celui des femmes.

Articles similaires