Go to Top

Pension alimentaire : combien peut-on déduire ?

Pour déduire la pension alimentaire de son revenu, il faut respecter des montants bien précis. Sachant qu’à chaque situation correspond un calcul particulier.

Si votre enfant majeur a vécu chez vous en 2004

Vous pouvez déduire sans justificatif 3 051 € au titre de l’hébergement et de la nourriture fournis.
Lorsque l’hébergement de l’enfant n’a porté que sur une fraction de l’année d’imposition, cette somme forfaitaire doit être réduite au prorata du nombre de mois que votre enfant a passé sous votre toit. Tout mois commencé est retenu.
Si vous estimez cette somme forfaitaire insuffisante au vu des autres dépenses exposées, vous pouvez déduire 1 359 € supplémentaires à condition d’être dans la possibilité de pouvoir justifier ces sommes (par exemple : études).
Peu importe alors que l’aide ait porté sur une partie de l’année seulement, il suffit de garder précieusement les justificatifs.

• Si votre enfant ne vit pas chez vous

Vous n’avez pas droit à une déduction forfaitaire. Vous ne pouvez déduire que les dépenses que vous pouvez justifier.

• Si vous subvenez seul aux besoins de votre enfant majeur

Si vous subvenez seul aux besoins de votre enfant majeur (célibataire, veuf ou divorcé et sans charge de famille), la pension alimentaire que vous lui versez est déductible de vos revenus, dans la limite de 4 410 € par enfant.
Cette limite de déduction peut être doublée (8 820 €) si votre enfant est célibataire, veuf ou divorcé et chargé de famille, quel que soit le nombre de ses enfants.

• Si votre enfant est marié ou lié par un pacs

Si votre enfant est marié ou lié par un pacs et que vous participez seul au besoin du couple, la limite de déduction est également de 8 820 €.
En revanche, si les beaux-parents de votre enfant participent également à l’entretien du jeune ménage, la pension alimentaire est déductible de vos revenus dans la limite de 4 410 €.

• Si vous êtes divorcé et que votre enfant majeur n’est pas rattaché à vous

Vous pouvez déduire la pension que vous lui versez sans avoir à déclarer celle éventuellement versée par son autre parent.
En revanche, l’enfant doit alors déclarer les deux pensions qu’il reçoit (dans les limites de déduction).
Si votre enfant est rattaché à vous, vous ne pouvez pas déduire de pension pour lui mais vous devez déclarer celle qu’il reçoit éventuellement de son autre parent.

• Comment procéder ?

Vous devez indiquer dans votre déclaration d’impôt le montant de la pension déductible ainsi que le nom et l’adresse des bénéficiaires. Il faut conserver les justificatifs des versements que vous avez effectués.

Articles similaires