Go to Top

Partir à l’étranger avec son animal de compagnie

Vous n’êtes pas obligé de vous séparer de votre fidèle compagnon pour voyager à l’étranger. A condition toutefois d’observer quelques règles, notamment pour les déplacements en Europe.

Un passeport pour les animaux de compagnie

A partir du 3 juillet 2004, votre animal doit être doté d’un passeport européen délivré par un vétérinaire titulaire d’un mandat sanitaire. Ce nouveau document de voyage indique que l’animal est clairement identifié par un tatouage ou une puce électronique, ce qui permet de déterminer le nom et l’adresse de son propriétaire.
La puce est la seule identification en vigueur pour entrer au Royaume-Uni et en Irlande, et sera obligatoire en Europe à partir de 2012 (en remplacement du tatouage).
Le passeport atteste que l’animal est bien vacciné contre la rage et donne des indications sur ses autres vaccinations et sur son état de santé général.

• Royaume-Uni, Irlande, Suède : des règles particulières

Attention : certains pays exigent des garanties supplémentaires quant à la santé de votre animal. Pour entrer au Royaume-Uni, en Irlande et en Suède, l’animal doit subir un test de titrage d’anticorps pour vérifier l’efficacité de son vaccin contre la rage (attention, des délais sont à respecter).
Pour le Royaume-Uni et l’Irlande, il doit aussi avoir eu un traitement contre les tiques et les vers, 24 ou 48 heures avant son voyage. Le Royaume-Uni a supprimé l’obligation de la quarantaine de 6 mois en 2001 et l’Irlande devrait la supprimer le 3 juillet 2004.
Pour voyager dans un pays tiers, le propriétaire de l’animal doit se renseigner auprès de l’ambassade du pays de destination en France.
À savoir : votre vétérinaire peut vous conseiller sur les démarches à suivre en fonction de votre destination.

Articles similaires