Go to Top

Offrir des cadeaux plus “responsables”

Pour Noël, vous aimeriez trouver des cadeaux originaux, plus respectueux de l’environnement, fabriqué dans des conditions correctes… Voici quelques infos pour guider votre choix.

Y a-t-il des points à vérifier avant d’acheter un jouet ?

Oui. voici les six éléments principaux à contrôler pour offrir un jeu ou un jouet pouvant être utilisé sans risque par un enfant.
Le marquage CE. Il est obligatoire pour les jouets destinés aux enfants de moins de 14 ans. Il garantit que ceux-ci ne compromettent ni sa santé ni sa sécurité.
La marque NF petite enfance. Elle certifie les jeux de premier âge, les tableaux, tricycles et les jeux de plein air.
Le PVC. Polluants à la fabrication et pendant l’utilisation, les jouets en PVC souple contiennent des phtalates qui peuvent perturber le système endocrinien des jeunes enfants. À éviter !
L’indication FSC (Forest Stewardship Council). Elle signifie que le jeu en bois provient de forêts gérées durablement.
La peinture recouvrant le jeu. Certaines sont sources d’émission de formaldéhyde, un produit cancérigène. Lisez bien les étiquettes sur lesquelles doit figurer la composition des produits. Si besoin, faites confiance à votre nez et laissez de côté les plastiques qui “sentent le neuf”.
Le niveau sonore. Les jeux qui vous “cassent les oreilles” pourraient aussi créer des lésions importantes à l’oreille interne des enfants à qui vous les offrez. Méfiez-vous surtout des jouets électriques et électroniques dont le niveau sonore franchit 90 décibels, des baladeurs et des lecteurs mp3.
Notre suggestion : dans tous les cas, préférez les objets qui fonctionnent avec des batteries solaires, ou bien achetez un chargeur de piles et des piles rechargeables.

• Peut-on s’assurer qu’un jeu n’a pas été fabriqué par des enfants ?

C’est très difficile. Une étiquette de marque européenne ne garantit pas une fabrication sur notre continent car l’industrie du jouet a fortement délocalisé. Sous la constante vigilance des ONG, la plupart des grandes marques se sont dotées de codes de “bonne conduite”, mais la sous-traitance en cascade rend les contrôles complexes.

• Existe-t-il des jouets équitables ?

Oui. issus du commerce équitable, ils ont une double valeur : éthique et pédagogique. Souvent plus originaux, ils proviennent de cultures lointaines ou sont porteurs d’un véritable message, comme les peluches à la marque du WWF représentant des animaux menacés (panda, tortue de mer, lynx, koala, phoque…). On trouve aussi les ballons de foot, volley ou bien rugby fabriqués au Pakistan dans des filières certifiées par le label Max Havelaar (voir plus bas Quelques sites recommandés).

• Les jeux coopératifs c’est quoi ?

Basés sur l’entraide, ce sont des jeux qui se jouent à plusieurs pour atteindre un but commun contrairement à l’habituel “gagnant/ perdant” qui favorise le chacun pour soi ! Tiers-monopoly permet aux enfants de se mettre dans la peau d’un paysan pauvre du tiers-monde qui doit faire vivre sa famille ; le jeu Kyogami les encourage à sauver la Terre du réchauffement climatique…

• Des idées pour “dématérialiser” les cadeaux ?

Offrez un cadeau “vivant” : une place de spectacle, un weekend à la campagne, un repas au restaurant, une entrée au musée, un abonnement à la piscine ou un voyage… en cherchant, vous aurez vite mille idées. Si vous séchez, consultez www.weekendesk.fr ou www.wonderbox.fr

• Qui dit cadeau dit papier cadeau

Emballer les présents de Noël n’est pas un cadeau pour la nature. En Angleterre, on estime qu’il faut, chaque année, couper 40 000 arbres pour fabriquer les 8 000 tonnes de papier cadeau utilisées !

Mais peut-on offrir un cadeau non emballé ? La magie de Noël tient aussi dans l’excitation liée à l’ouverture des paquets. On peut cependant limiter sa consommation : encouragez les enfants à conserver les papiers pour emballer d’autres cadeaux. Composez des emballages originaux et écologiques avec, par exemple, des tissus, des papiers issus de cultures du chanvre…

Articles similaires