Go to Top

Notre santé vaut bien un fromage

es produits laitiers, nous en avons besoin tout au long de la vie : ce sont nos principaux fournisseurs de calcium. Et celui-ci est indispensable pour renforcer notre squelette, contracter nos muscles, transmettre l’influx nerveux et probablement limiter l’hypertension artérielle. Pourtant, après 60 ans, la majorité des femmes et la moitié des hommes absorbent moins des 2/3 des apports conseillés à cet âge.

d’après le dossier de Florence Daine, Notre Temps n°406

Du calcium pour les os

Le calcium est un sel minéral – au même titre que le magnésium – que l’on retrouve en grande quantité dans l’organisme.
Dès l’âge de 55 ans pour les femmes et de 65 ans pour les hommes, les apports recommandés sont majorés pour atteindre 1 200 milligrammes par jour. L’objectif est essentiellement de préserver le capital osseux et de prévenir ainsi les risques d’ostéoporose et les conséquences de cette maladie (tassements vertébraux, fractures du poignet et du col du fémur).
Les produits laitiers sont à ce titre nos principaux alliés : 100 ml de lait contiennent 120 mg de calcium, un yaourt 170 mg. Pour couvrir ces besoins en calcium, 4 produits laitiers par jour sont conseillés, plus une viande ou un poisson (leur apport en protéines stimulent le renouvellement osseux).
Deux portions de poisson gras par semaine (maquereau, saumon) apportent de la vitamine D, complément indispensable qui permet l’assimilation du calcium et sa fixation sur les os.

Suite de l’article en dessous de la publicité

• Garder quand même la ligne

Mais comment soigner sa silhouette ? Les produits laitiers ont la réputation d’être riches en graisses et de contribuer à l’embonpoint. C’est vrai, les fromages gras et salés doivent être consommés en quantités modérées. Sans s’en priver, on peut alterner avec du lait demi-écrémé ou des fromages frais à 20% de matière grasse pour compléter l’apport nécessaire de calcium.
Attention cependant aux produits dits allégés : certains notamment les «desserts lactés» (crèmes, flans…) sont aussi riches en graisses que les yaourts au lait entier et généralement trop sucrés. Vérifiez bien l’étiquette du produit avant de vous laisser tenter…

• Et si le lait est difficile à assimiler

Certains digèrent mal le lait : douleurs abdominales, gaz, ballonnements… Cette intolérance est due à une mauvaise digestion du lactose, sucre de constitution du lait. Pour digérer le lactose, l’intestin fabrique une enzyme, la lactase, qui se raréfie avec l’âge.
Il n’est pas pour autant nécessaire de se priver de l’apport en calcium. En effet, dans la très nombreuse famille des fromages, il suffit d’éviter les fromages non affinés. Ce sont les fromages frais (les chèvres par exemple) ou les «fondus» (La Vache qui rit).
Affiner un fromage signifie simplement le laisser mûrir, et donc en éliminer le lactose.
Aucun souci non plus avec les yaourts, les laits fermentés (de type Bio, BA ou Actimel), ou le lait dont le lactose est prédigéré (Matin Léger de Lactel). Bon appétit !

Articles similaires