Go to Top

Méfiez-vous des allergies croisées

Lorsque l’organisme confond un aliment qu’il ne supporte pas avec un pollen, cela donne une allergie croisée. Si vous êtes allergique, faites donc attention à ne pas consommer n’importe quoi. 

10% des allergiques concernés

Les choses se compliquent avec l’allergie respiratoire croisée. 10 % environ des personnes ayant une allergie alimentaire y sont sujettes. L’organisme confond l’aliment qu’il ne supporte pas – la chair d’une pomme – avec un pollen (le pollen du bouleau par exemple), les deux présentant des similitudes.
Les risques de confusion sont nombreux (voir ci-dessous). Notons qu’avec une allergie à un poisson on ne doit plus en consommer d’aucune sorte sans l’accord de l’allergologue (après test de provocation oral), car il existe beaucoup d’allergies croisées entre poissons. Elles se traitent comme les autres.

• Dans quels cas faire attention ?

Si vous êtes allergique à l’un des éléments ci-dessous, méfiez-vous de ces aliments :
– Bouleau : Abricot, amande, cerise, noisette, pêche, pomme ;
– Graminées : Blé, kiwi, melon, poivron, pomme de terre, tomate ;
– Ambroisie : Banane, melon Armoise : Céleri, carotte, fenouil, moutarde ;
– Acariens : Escargots, crustacés Latex : Fruits exotiques (banane, kiwi, papaye).

Articles similaires