Go to Top

L’homéopathie

homeopathie

40 % des Français ont recours plus ou moins régulièrement à l’homéopathie, une discipline médicale basée sur la loi de la similitude et exercée par certains médecins généralistes. Toutefois, toutes les pathologies ne peuvent pas être soignées par l’homéopathie.

Les pouvoirs de l’infinitésimal

L’homéopathie consiste, pour soigner une affection, à administrer au patient des substances naturelles provoquant les mêmes symptômes, mais à des doses infinitésimales et fortement diluées dans le but de stimuler les défenses immunitaires et de protéger ainsi le patient de futures affections.
En prescrivant la dose minimale, les moyens naturels de guérison sont stimulés en évitant l’accumulation de produits chimiques dans le corps.

Que soigne l’homéopathie ?

Seul le médecin homéopathe est capable de déterminer si l’homéopathie est efficace en fonction de votre pathologie et de votre profil. On estime que c’est sur les troubles nerveux et les troubles fonctionnels que l’homéopathie apporte les meilleurs résultats, ainsi que sur les affections respiratoires ou de type allergique.
En revanche, il est évident que l’homéopathie est tout à fait impuissante face aux maladies mentales, cardio-vasculaires et à tous types de cancers.
Mais attention : même en homéopathie, l’automédication doit être pratiquée avec une grande prudence.

Comment se déroule une consultation ?

La première consultation est longue : au moins une heure. Cela s’explique par l’approche globale qui considère l’individu dans son ensemble.
Ce premier contact est l’occasion, pour le médecin, d’interroger le patient non seulement sur les symptômes qu’il ressent, mais aussi sur son mode de vie, son caractère, son environnement afin de se faire l’idée la plus précise possible, de sa personnalité, de son état de santé et du contexte dans lequel il vit.
Seuls les médecins sont habilités à pratiquer l’homéopathie. La consultation est remboursée sur la base de celle d’un généraliste conventionné. Mais la plupart des médecins homéopathes pratiquent les honoraires libres (secteur II).

 Quels remboursements ?

L’homéopathie est remboursée par l’assurance maladie si elle est pratiquée et prescrite par un médecin.
Mais, attention, toute l’homéopathie n’est pas remboursée : seules certaines souches et dilutions sont inscrites au remboursement.
Dans l’univers pharmaceutique, les médicaments homéopathiques font figure d’exception puisqu’ils bénéficient d’une autorisation de mise sur le marché « allégée » qui les dispense de prouver leur efficacité, notamment par des essais cliniques.
Cette absence de preuves explique la réduction du taux de leur remboursement (de 65% à 35 %) au même titre que d’autres médicaments au service médical rendu jugé insuffisant.

Lire aussi :
• La phytothérapie
• L’acupuncture

Articles similaires